Yogyakarta, bienvenue dans le cœur de l’Indonésie

IMG_2892

Nouvelle destination de notre tour du monde : l’Indonésie ! Un pays surprenant avec ses 17 000 îles, ses 300 langues différentes ainsi que ses 245 millions d’habitants, ce qui en fait le 4ème pays le plus peuplé au monde. Un territoire atypique où la nature est au 1er plan : entre les longues étendues de sable blanc, les nombreuses rizières en terrasse et les impressionnants volcans, toujours en activité, notre séjour sur les îles de Java, Bali et Lombok s’annonce pour le moins inoubliable… C’est parti pour la première étape de notre récit : Yogyakarta, l’âme de l’Indonésie !

Nouveaux pays, nouvelles habitudes

Le rythme de notre tour du monde s’accélère… En moins d’un mois, nous serons passés par la Thaïlande, la Malaise (enfin, son aéroport…), la Chine, Hong-Kong, Singapour et nous voilà désormais en Indonésie ! Wouah, ça en fait des miles au compteur !

Et qui dit nouveaux pays, dit bien évidemment nouvelle monnaie… Des baths en Thaïlande, des yuans en Chine, des dollars de Hong-Kong ou de Singapour et voici désormais les roupies indonésiennes qui se font la part belle dans notre portefeuille ! Jongler entre toutes ces devises n’est jamais une partie de plaisir les premiers jours, mais on s’y fait assez rapidement… Et puis l’application téléphonique XE Currency est là pour nous aider 😉

DSC_0005_5

Les billets indonésiens

Notre 1er contact avec l’Indonésie (« Indo » pour les voyageurs) se déroule à l’aéroport de Jakarta, plus exactement au guichet d’obtention des visas ! Et oui, contrairement à d’autres pays où le visa s’obtient en amont auprès d’une ambassade ou d’une agence spécialisée, ici le visa est délivré directement à notre arrivée sur le tarmac ! Le prix ? 35 US $ par personne soit environ 31 € chacun !

Bang Phli District, Samut Prakan Province, Thailand: visa on arrival sign - Suvarnabhumi Airport, aka as New Bangkok International Airport - photo by M.Torres

Par ici, le visa !

Grosse déception malgré tout… En effet, début 2015, le gouvernement indonésien a décidé de rendre le visa tourisme (30 jours maxi sur le territoire) gratuit pour tous les ressortissants français, et bon nombre d’autres nationalités ! Tout ceci, en vue de doper le tourisme dans le pays ! Une super bonne nouvelle pour économiser quelques dollars ? Oui, mais le hic, c’est que nous sommes arrivés en Indo le 4 juin et cette loi ne s’est mise en place que dernièrement (vers le 20 juin), soit plus de 6 mois après son annonce officielle ! Dommage pour nous…

Initialement, nous avions prévu de passer un mois entier en Indonésie, mais avec les ennuis de santé d’Audrey en Thaïlande, nous allons devoir raccourcir un peu les délais ! Nous resterons 25 jours dans le pays avec pour objectif de découvrir les îles de Java, Bali puis Lombok ! Bref, un programme sacrément alléchant 😉

Notre court passage par Jakarta

Parti de Singapour quelques heures auparavant, nous arrivons en fin de journée à l’aéroport international de Jakarta, la capitale politique et économique du pays ! Notre visa en poche et nos bagages récupérés, nous sortons de l’aéroport et nous dirigeons quelques centaines de mètres plus loin, vers la gare de bus 100 % local ! Ici, pas d’occidentaux, ni de « blancs »… La plupart préfèrent opter pour le taxi, une solution rapide mais peu économique !

Moyennant 40 000 roupies chacun (soit 2,6€) et environ 45 minutes de trajet, nous monterons à bord d’un des bus de la ville (bien aidé par les conseils de sympathiques indonésiens), direction la gare ferroviaire de Gambir, située en plein centre de Jakarta. Une fois sur place, nous nous faisons accostés par de très nombreux chauffeurs de taxi qui nous proposent de nous conduire jusqu’à notre hôtel ! Il est 21h, nous avons encore un peu plus d’1 km à parcourir pour rejoindre notre hôtel… 100 000 roupies la course, puis 50 000 après négociation, pfff les chauffeurs nous prennent vraiment pour des touristes !

Nous marchons un peu et tombons sur les taxis bleus de la compagnie Blue Bird ! Ce sont des taxis meter c’est-à-dire qu’ils vous facturent la course en fonction de la distance parcourue et du temps passé dans le véhicule, et non pas à la tête du client ! Nous montons à bord… Bon, le chauffeur fait mine de se perdre, cherche son chemin, tout ça bien sûr, avec le compteur qui défile devant nos yeux… Audrey s’énerve, le mec fait profil bas et bizarrement, d’un seul coup, il semble retrouver la mémoire… Quelques minutes plus tard, nous arriverons donc à bon port !

img_49171

Blue Bird

Au final, la course ne nous aura coûté que 25 000 roupies soit 1,6 € ! On vous l’avait dit, les taxis indonésiens sont vraiment pas chers, à condition de prendre les bons bien sûr 😉

Confirmation faite auprès de nombreux voyageurs, nous avons fait le choix de ne rester que quelques heures à Jakarta ! La capitale du pays ne présente que peu d’intérêt, la pauvreté est au cœur de cette immense mégalopole et nous ne souhaitions tout simplement pas être spectateur de cette grande tristesse ! Malheureusement, nous le constaterons le lendemain matin, lorsque notre train quittera la ville et que le long de la voie de chemin de fer, nous croiserons des « habitations » très sommaires ainsi que des familles d’une pauvreté extrême ! Nous croisons naïvement les doigts pour que le tourisme en Indonésie puisse profiter un jour à un plus grand nombre de personnes !

C’est sous une forte averse, et à 6h du matin, que nous nous dirigeons le lendemain vers la gare de Pasar Senang. L’hôtel que nous avions réservé, le Maven Gunung Sahari (199 OOO roupies la nuit soit 13 € la chambre double), n’étant situé qu’à 700 mètres de la gare, le trajet s’est fait à tout allure ! Direction désormais Yogyakarta pour une découverte de quelques jours…

Notre arrivée sur Jogja et les retrouvailles…

Si Jakarta est le centre financier et industriel de l’île de Java, Yogyakarta en est l’âme. Surnommée « Jogja » par les locaux, la ville est toujours dirigée par un sultan, et les habitants mettent un point d’honneur à conserver les arts et les traditions.

Plus de 10 heures de train seront nécessaires pour rejoindre Jogja (200 000 roupies le trajet par personne soit 13 €). Le trajet fut long, surtout pour nos petites fesses qui commençaient au bout de quelques heures seulement, à haïr les sièges sur lesquelles nous étions posés ! A croire que la mousse était en option… Dans le wagon, nous serons entourés exclusivement de locaux, qui nous regardent avec curiosité, mais discrétion ! Des discussions s’engagent sous nos yeux, alors que certains ne se connaissent que depuis quelques minutes… Pas d’Iphone, ni d’Ipad, nous sommes loin du virtuel ! La simplicité et les éclats de rire sont communicatifs. Bienvenue en Indonésie, le pays des mille et un sourires !

ENFIN, nous arrivons à Jogja, par la gare principale de Tugu ! Direction la « Gang 2 », une petite ruelle à deux pas de là et qui concentre de nombreux hébergements et restaurants pour touristes. C’est au Andrea Hostel que nous poserons nos valises (175 000 roupies la nuit soit 11,7 €). Une petite guesthouse bien sympathique, le hic, ce seront ses toilettes à la turc !

veranda

Andrea Hotel

La bonne nouvelle, c’est qu’une fois nos bagages posés, nous allons retrouver Mathilde et Samuel ! Et oui, vous savez, le couple du sud-ouest que nous avions rencontré à la frontière entre la Thaïlande et le Laos puis retrouvé ensuite au Laos et au Cambodge pour partager de folles aventures ! Et bien, nos chemins se recroisent… Et ne vont pas se quitter de sitôt ! Et oui, nous avons décidé de poursuivre notre aventure ensemble pour les 3 prochaines semaines en Indonésie et partir à la découverte de la côte Ouest de l’Australie tous les 4, en van ! Cela méritait bien un apéro pour fêter ça, vous ne trouvez pas ?

L’ambiance est à son comble, ou presque dans notre guesthouse… Et pour cause, le soir même, nous assistons à la ½ finale de Roland-Garros entre notre chouchou Jo-Wilfried Tsonga et le coriace Stan Wawrinka ! Nous sommes dingues de tennis et avons suivi toute la quinzaine de Roland-Garros tous les soirs, jusqu’à pas d’heure sur notre PC ! Ce match oppose un suisse à un français, et le hasard fait bien les choses : le gérant de notre guesthouse du jour est suisse ! Pas de chance, il sortira victorieux et c’est par la petite porte, mais avec le sourire, que nous quitterons sa guesthouse le lendemain matin 😉

Et oui, nous prenons nos bagages, pour retrouver 100 mètres plus loin Mathilde et Samuel à la Sepalana Guesthouse. Une bonne adresse qu’ils ont trouvé un peu par hasard… Non seulement, nous gagnerons quelques roupies (130 000 roupies la nuit avec petite déjeuner soit 8,7€) mais nous retrouverons également des toilettes occidentales ! Audrey est sauvée 😉

Au cœur du temple sacré de Borobodur

Un programme chargé nous attend le lendemain matin, après avoir effectué le transfert de nos bagages ! En effet, nous décidons de louer un scooter (70 000 roupies la journée soit 4,7€) afin de partir à la rencontre des plus importants sites religieux au monde !

Une heure trente de scooter sera nécessaire pour rejoindre le temple de Borobodur. Faisant partie des plus importants sites bouddhiques au monde, ce sanctuaire construit il y a plus de 1200 ans est aussi l’un des plus beaux d’Asie du Sud-Est. surtout lorsque l’on sait que ce temple a survécu aux éruptions du volcan Mérapi, aux bombes des terroristes et au séisme de 2006 !

IMG_2847

Bienvenue à Borobodur

De très nombreux indonésiens, des familles toutes entières, des classes de petits écoliers, parcourent le pays pour venir découvrir le temple de Borobodur ! Certains d’entre eux viennent même de régions très reculées, et où les étrangers se font très très rares ! Allez savoir pourquoi mais une photo avec un étranger devient même plus « magique » que la visite du temple en lui-même ! C’est avec une grande timidité que certains nous apostrophent pour poser à leurs côtés. Au final, et en l’espace d’à peine 1h30, nous avons dû être photographiés une bonne quarantaine de fois… Allez, même si c’est parfois lassant, on tente de garder le « smile », quand on voit tous ces petits yeux émerveillés 😉

FB_IMG_1433933539338

Photo souvenirs avec des indonésiennes !

Revenons-en au temple… Deux millions de blocs de pierre constituent Borobodur !  D’une forme pyramidale, ce temple se compose de terrasses ouvertes, superposées les unes sur les autres et couronnées par un stupa vraiment impressionnant ! Le monument était conçu pour représenter la vision bouddhique, commençant par le monde terrestre et montant en spirale jusqu’au nirvana, le paradis bouddhique !

IMG_2885

Au sommet du temple !

La vue sur les montagnes et les rizières aux alentours vaut également le déplacement ! Nous sommes en plein cœur de la nature indonésienne, l’espace d’un instant, nous quittons les grandes villes et leurs buildings à perte de vue !

IMG_2903

Avec vue sur les montagnes environnantes !

Une visite par les premiers niveaux de ce temple, et c’est l’occasion de contempler tous ces bas-reliefs sculptés qui illustrent la doctrine bouddhiste. On observe, avec curiosité, certaines sculptures de scènes charnelles… Et oui, la légende raconte que les fidèles qui fréquentaient jadis le Borobodur pratiquaient le bouddhisme tantrique ! A vérifier….

IMG_2862

Au 1er niveau du temple

La visite de ce temple est rapide, une bonne heure nous aura suffi pour en faire le tour. On vous avoue qu’après avoir visité les temples d’Angkor au Cambodge, cela nous semble bien minuscule à côté !

Vite, vite, direction Prambanan

On remonte sur notre scooter, deux nouvelles heures de route pour rejoindre le second site de la journée : les temples de Prambanan ! La circulation est dense sur la route, nous l’apprendrons plus tard à nos dépends mais pour parcourir quelques kilomètres en Indonésie, il faut parfois une bonne heure ! Relax :)

Les portes du temple ferment à 17h, et c’est à 16h55 que nous arrivons ! Ouf, il était moins une… Même si nous ne resterons que 45 minutes sur place, le spectacle au coucher du soleil en vaut la peine ! Les portes ferment à 17h45, les gardes nous indiquent la sortie. Pas de déception, la visite se fait très rapidement…

IMG_2919

Prambanan, nous arrivons !

La richesse et la précision des sculptures du grand temple de Shiva en font l’un des fleurons de l’art hindou en Indonésie. Dans la plus haute cour centrale où nous nous sommes dirigés, nous avons pu compter 8 temples mineurs et 8 temples majeurs. Le plus grand de ces temples s’élève à 47 mètres de haut. Nous l’avons escaladé, parcouru sur son premier niveau mais rien d’extraordinaire ! Il fait nuit noir à l’intérieur et même avec une lampe frontale, le spectacle n’a rien d’inoubliable…

IMG_2930

D’une hauteur à couper le souffle !

Nous en profiterons pour nous poser après cette longue journée marathon et profiter une dernière fois, avant de repartir vers Jogjia, du coucher du soleil qui s’offre devant nos yeux !

IMG_2955

Joli paysage, avant de partir…

Au final, la visite de ces deux temples ne nous aura pas laissé un souvenir impérissable ! Pour deux raisons, la taille toute relative de ces deux monuments et ensuite le prix d’entrée… Bien trop excessif à nos yeux, même si nous avons fait le choix, et nous vous le conseillons, d’opter pour un billet combiné à la journée. Nous avons payé ce billet 375 000 roupies soit 25€ ! Un peu cher surtout quand on sait que pour le même prix ou presque, nous avons pu découvrir les temples d’Angkor pendant 3 jours.

La cuisine locale

Le soir, c’est direction Malioboro street, l’endroit idéal pour tester la cuisine de rue indonésienne ! Entre les célèbres nasi goreng (riz frit), mie goreng (nouilles frit), le sate ayam (poulet en brochette) ou bien le ayam goreng (poulet frit au lait de coco), il y en a vraiment pour tous les goûts ! Le repas se prend sur des nattes en paille jetées le soir à même le sol…

IMG_2972

Bon appétit bien sur !

Dernière journée royale

Le lendemain, direction le Kraton, le cœur culturel et politique de Jogjia ! Un peu de marche matinale pour rejoindre le célèbre palais et l’occasion de prendre quelques clichés souvenirs…

IMG_3098

Une voiture indonésienne, normal quoi…!

IMG_3101

Scrat-attaque !

Nous arrivons au Kraton, le gigantesque palais des sultans de Jogjia ! Cette véritable cité fortifiée compte environ 25 000 habitants et possède son propre marché, ses commerces, ses ateliers de batik (artisanat incontournable de la ville), ses écoles et ses mosquées. Oui, on avait oublié de vous dire, mais l’Indonésie est un pays très musulman !

IMG_3038

Par ici, l’entrée du Kraton !

IMG_3065

Audrey, avec l’un des gardes du palais !

Pour entrer dans le cœur du Palais, nous devons nous acquitter des droits d’entrée : 12 000 roupies par personne soit 0,8€ ! Jusque-là, logique… Ce qui l’est moins par contre, c’est quand les gardes m’ont obligé à porter une chemise pour entrer ! Et oui, le débardeur est interdit… Du coup, changement de style obligatoire 😉

IMG_3066

Classe, la chemise !!!

Nous avons de la chance, tous les dimanches de 10h à midi, c’est un spectacle de danse traditionnelle au programme ! Les danseuses sont toutes vêtues du costume traditionnel et maquillées à outrance… Les pauvres, elles avaient l’air d’avoir tellement chaud dans leurs tenues qu’au final, j’étais bien content de porter ma chemise hawaïenne…

IMG_3059

L’équipe au grand complet !

IMG_3034

Les danseuses, en pleine action !

Chaque mouvement s’effectue très lentement et avec une grande précision ! La danse est un art sacré dans ce pays, même si nos paupières semblaient bien lourdes par moment, nous ne regrettons pas ce petit moment culturel !

IMG_2995

Les meilleurs élèves de la classe, toujours au 1er rang :)

Nous continuons ensuite notre ballade au cœur de la cité fortifiée par un passage dans l’ancien mausolée du sultan puis la piscine royale !

IMG_3077

En plein coeur du mausolée

IMG_3088

L’ancienne piscine du sultan

C’est sur cette touche royale que nous clôturons notre séjour à Jogjia et nos premiers pas dans notre nouveau pays, l’Indonésie. Un pays souriant, débordant d’énergie et d’optimisme ! La suite de nos prochaines aventures s’annonce pour le moins épiques et sportives : l’ascension en pleine nuit de deux des principaux volcans du pays : le Mont Bromo et le Kawah Ijen ! Vous le verrez dans notre prochain article, des souvenirs tout simplement inoubliables…

5 Comments on “Yogyakarta, bienvenue dans le cœur de l’Indonésie

  1. Je vous suis depuis peu et j’aime beaucoup vos commentaires et photos …. Quel chance vous avez profitez en a fond
    Bisous Lili

    • Merci beaucoup pour ton commentaire, qui nous fait chaud au coeur ! Nous tâchons de partager au mieux notre formidable aventure… Je ne sais pas si l’on peut parlé de chance, car la chance ça se provoque ! Nous te souhaitons également de vivre le même genre d’aventures, à bientôt sur notre blog 😉

  2. Merci pour ces quelques photos et commentaires ,,retraiter depuis peu , je pense partir de Thaïlande pour aller cette année visiter l’Indonésie ,, je craignais un peu le côté sécurité touristique par rapport à un pays Musulman , mais après avoir lu certains blogs je pense qu’il n’en ai rien ..
    bien cordialement

    • L’Indonésie est un pays très sur, tout comme la Thaïlande ! Nous vous conseillons de visiter ces 2 pays, ils font assurément partie de nos coups de coeur :)

      • je suis rentré hier de Thaïlande après un séjour de six mois dans le nord « Issan , Khonkaen,Nongruea,Laos et bien d’autres  » , j’ai pris un billet avec un A/R pour Septembre de bangkok, afin de faire le sud et les îles qui font l’attrait touristique de la Thaîlande , mais comme j’ai dis dans mon précédent mail, il est dans mes intentions de faire l’Indonésie après avoir fait mon parcours des îles des Philippines en partant de CEBU..
        bien cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *