The Gibbon Experience, une aventure inoubliable au coeur de la forêt laotienne

IMG_3553 [1600x1200]

Après notre passage de frontière pour rejoindre le Laos et une courte nuit à Houay Xay, nous sommes désormais prêt à vivre « The Gibbons Experience », une expérience que nous ne sommes vraiment pas prêt d’oublier… Dans cet article, on vous explique pas à pas nos 2 journées d’aventure en plein de la forêt, mais également nos astuces !

Le concept « Gibbon Experience »

Le concept « The Gibbon Experience » est né d’une ONG française (Fondation Animo) qui a eu l’idée de lancer un projet visant à résoudre les problème de braconnages et d’exploitations forestières qui détruisaient petit à petit la forêt aux environs de Huay Xai, dans le nord du Laos. Depuis 2004 et grâce à « The Gibbon Experience », la réserve naturelle de Bokeo a été préservée et ceux sont ainsi plus de 123 000 hectares de forêt qui sont désormais protégés. Il faut préciser que la réserve compte de nombreuses espèces animales : oiseaux, insectes et de nombreux mammifères comme des gibbons noirs, des ours, des tigres et même quelques éléphants.

Lorsque vous participez  à The Gibbon Experience, vous contribuez donc intensément à la préservation du parc national de Bokeo puisqu’une grande part des profits générés par la société est reversée pour la protection de la forêt… Donc, même si l’expérience n’est pas donnée, notre argent n’est pas jeté par les fenêtres ! De plus, la société travaille en étroite collaboration avec les populations locales et emploie actuellement 70 travailleurs laotiens.

La Gibbon Experience peut se vivre en formule « express » sur 2 jours et une nuit ou en formule « classique » sur 3 jours et 2 nuits. Le tarif est non négligeable puisque la formule « classique » coûte 260€ par personne alors qu’en « express » ça ne coûte que 160€. Un conseil : refusez de payer en dollars, notre addition a été plus salée que prévue… Un grand grand merci à nos amis qui nous ont offert, à l’occasion de notre soirée de départ, ce magnifique cadeau et la possibilité de vivre cette expérience que nous imaginions inoubliable… 

Allez, c’est parti !

Le premier matin, après une rapide présentation vidéo du concept et des règles élémentaires de sécurité,  nous montons ensuite dans le pick-up pour une bonne heure de trajet direction le parc national de Nam Kan. A peine arrivé, nous avons le droit au rafraichissement local : la Beerlao, la bière locale ! Puis, après une bonne marche de deux heures dans des chemins escarpés et surtout très pentus (un échauffement assez intense !), nous arrivons au pied de notre 1ère tyrolienne géante.

IMG_3378 [1600x1200]

Première tyrolienne !

Voler au coeur de la jungle à l’aide de tyroliennes

Nous avons choisi d’effectuer la formule « express » pour son prix réduit mais également pour le nombre important de tyroliennes qu’elle propose. Nous avons ainsi eu la chance de voler une bonne vingtaine de fois à travers les arbres à l’aide de tyroliennes géantes (de 300 à 450 mètres de descente) et à des hauteurs pour le moins époustouflantes. Si vous ne l’avez pas encore vu, allez visionner notre dernière vidéo publiée sur notre page Facebook Step by Step 2015. Pour une première expérience et surtout sensible au vertige, Audrey a été servie et s’en est même sortie avec les compliments des guides … Wouaah, la classe :)

IMG_3557 [1600x1200]

L’arrivée, après plus de 500 mètres de descente !

IMG_3559 [1600x1200]

Elle en garde le sourire

Quelles sensations incroyables !

Et il est inutile de s’inquiéter outre mesure pour sa sécurité puisque, dès le départ, les règles sont clairement expliquées et elles sont relativement simples… Même si cela n’empêche pas quelques secondes d’inquiétude au moment de s’élancer. Par contre, comme nous nous en doutions avec cette formule, nous n’avons pas pu observer de gibbons ! Les zones que nous traversons sont peu habitées par les gibbons.

Dormir dans une cabane à 35 mètres de hauteur

Après avoir passé la journée à jouer au gibbon en volant d’arbres en arbres, nous arrivons, au moyen d’une dernière tyrolienne, dans une majestueuse cabane perchée en haut d’un arbre gigantesque (35 mètres de haut quand même !).

IMG_3486 [1600x1200]

Une bonne douche grandeur nature !!

IMG_3411 [1600x1200]

L’intérieur de notre cabane

Ces fabuleuses « treehouses » sont de véritables maisons construites manuellement dans les arbres. Nous avons eu la chance de croiser le lendemain un des architectes français ayant participé au projet et qui nous a avoué que la construction de ces treehouses aura pris plus de 2 ans. Elles offrent une vue imprenable sur la forêt tropicale environnante et l’atmosphère qui se dégage de ces cabanes est véritablement inimitable.

IMG_3468 [1600x1200]

En mode gibbon !!!

Le soir, quand le ciel est dégagé, le coucher du soleil est magique et au petit matin, on peut apercevoir les nuages flottés au-dessus des vallées environnantes. Un spectacle vraiment grandiose !

DSC_0947 [1600x1200]

Une vue à couper le souffle !

Ces cabanes sont incroyablement bien équipées puisqu’elles sont dotées de moustiquaires, d’eau courante potable (alimentée par une source proche) et de panneaux solaires permettant d’éclairer suffisamment longtemps pour les longues soirées dans l’arbre. Nous nous sommes retrouvés à 8 dans notre cabane. Un groupe éclectique (3 australiens, 2 hollandais, 1 allemande et nous deux) : on a profité de la soirée (pas de connexion internet) pour apprendre à se découvrir, en anglais bien sur :)

Après une bonne nuit de sommeil (apparemment y avait des rats fruitiers qui circulaient la nuit près de nos matelas, mais par chance, nous n’avons rien entendu…), le lendemain, réveil aux aurores. On s’équipe rapidement puis direction 7 nouvelles tyroliennes géantes ! De retour à la cabane, une heure plus tard, un bon petit déj’ à la laotienne (riz gluant, omelette, et légumes), nous attendait.

IMG_3535 [1600x1200]

Petit déj laotien avec notre équipe

Une fois englouti, nous sommes repartis pour les 6 dernières tyroliennes, et toujours cette sensation unique de voler par-dessus les montagnes ! Un joli souvenir également puisque sur la dernière tyrolienne, je suis resté coincé à plus de trente mètres de haut, au-dessus d’une minuscule rivière et là… Y a plus qu’une seule solution : utiliser ses bras pour rejoindre le ponton d’arrivée ! Un joli coup de chaud pour terminer :)

DSC_0952 [1600x1200]

Oups, je suis bloqué…

DSC_0963 [1600x1200]

Bien content d’arriver sur la passerelle                                               

Pour clôturer cette belle expérience, nous finissons par un moment rafraichissant dans la rivière, eau (très) froide de rigueur, et par un déjeuner traditionnel, accompagné d’une bonne bière bien fraiche que nous avons pris le déguster tout en se remémorant ces deux journées extraordinaires !

IMG_3568 [1600x1200]

La rivière

IMG_3564 [1600x1200]

Le frigo local pour garder la bière au frais

The Gibbon Experience représente un sacré budget. Nous comprenons totalement les nombreux voyageurs qui n’ont d’autre choix que de rebrousser chemin ! Mais si le pouvez, faites-le, n’hésitez pas, ce type d’expériences ne se présente généralement qu’une seule fois…

IMG_3531 [1600x1200]

Notre équipe au grand complet, au pied de l’arbre le plus grand du Laos !

INFOS UTILES

Pour réserver, il est préférable de s’y prendre en avance en haute saison touristique (il suffit de leur envoyer un mail sur info@gibbonexperience.org). Sinon, vous pouvez réserver directement au bureau de la compagnie situé en plein centre-ville de Huay Xai.

3 Comments on “The Gibbon Experience, une aventure inoubliable au coeur de la forêt laotienne

  1. Aaah enfin l’expérience de qqn sensible au vertige qui a apprécié malgré tout !

    J’ai testé des tyroliennes à… 13m du sol !! Rien à voir !
    Faut il s’équiper en gants ?
    Avez vous vu beaucoup de copines à 8 pattes dans la cabane ?!

    Il me tarde malgré tout d’affronter mes peurs et de vivre l’expérience !

    • Bonjour Anna, désolé pour le « petit » retard ! Pas besoin de s’équiper en gants, c’est fourni sur place… Et pour croiser des gibbons, oui c’est possible mais rare, faut garder l’oeil ouvert ! Profites même avec ce vertige, c’est tout simplement inoubliable 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *