Semyniak, le paradis des surfeurs

IMG_4096

Elégante tout en restant décontractée, la petite ville de Semyniak (située au sud de Bali) est l’endroit idéal pour croiser des mannequins, ouvrir une boutique de prêt à porter ou tout simplement s’initier au surf ! Après notre passage par Ubud, le cœur culturel de l’île, et notre boucle en scooter de 300 kms au cœur de la campagne indonésienne, Semyniak est notre 3ème et dernière étape de notre découverte de Bali ! Au programme de ces 3 prochains jours : des temples spectaculaires, des couchers de soleil inoubliables et bien évidemment, nos premières gamelles sur la planche….

Chut, c’est un secret…

Ne perdons pas de temps, à peine arrivés, direction la plage pour admirer le coucher du soleil ! Pour se rendre jusqu’à la plage depuis notre hôtel, une marche d’une vingtaine de minutes s’impose. Euh, en fait… nous mettrons un peu plus d’une heure avant de laisser nos empreintes de pieds sur le sable ! Le temps de flâner dans la rue principale de la ville, qui abrite un nombre impressionnant de boutiques de vêtements et de maroquinerie ! Nous sommes loin des pantalons d’éléphants thaïlandais, la mode et l’élégance sont vraiment au cœur de Semyniak ! Allez, on vous annonce même une partie du secret…. Nous avons littéralement craqué sur un des produits phares de la ville, au point d’en acheter une petite quantité ! Les produits viennent juste d’arriver en France, c’est dans quelques jours à peine que nous vous proposerons d’en profiter via notre page Facebook, alors tenez-vous prêt(e) 😉

La dolce vita, les pieds dans le sable

La plage de Semyniak est beaucoup moins touristique que sa grande sœur, celle de Kuta Bali ! Bref, l’occasion est parfaite pour s’allonger sur l’un de ses poufs multicolores, et ne rien faire hormis déguster une Bintang fraîche (la bière locale) les pieds dans l’eau et admirer la plus belle TV du monde : le spectacle du coucher du soleil qui s’offre devant nos yeux !

IMG_4095

Confortablement assis sur un de nos poufs

IMG_4098

Juste magnifique !

Le lendemain, 2nd couché du soleil, mais cette fois-ci sur la plage de Kuta Bali ! Et oui, vous verrez un peu plus tard, qu’il existe un homologue : Kuta Lombok… Là aussi, spectacle magnifique, impossible de se lasser d’un tel paysage !

IMG_4112

En direct de la plage de Kuta Bali

Malheureusement, nous arrivons un poil trop tard, le temps de slalomer entre les nombreuses voitures et bus touristiques qui arpentent chaque soir le centre de Kuta ! Des hôtels de luxe, des Starbucks et des McDo en pagaille, tout est fait pour rassasier le touriste en manque de repères occidentaux… Mais, non merci pour nous ! Juste le temps de contempler avec curiosité un distributeur de tongs Havaianas !

IMG_4123

Le distributeur de tongs, la classe !

A la recherche de notre vague

2ème jour, sur les conseils d’Emilie et Jean-Hugues (des amis de Mathilde et Samuel), rencontrés la veille au soir autour d’un apéro, direction de bon matin la plage de Semyniak pour s’initier au sport local : le surf ! Les loueurs de planches et profs de surf sont nombreux sur la plage, pas besoin de les chercher bien loin, ce sont eux qui viennent te chercher… Le prix d’une planche ? 50 000 roupies pour 2h soit 3,4 € !

Et franchement, deux heures seront bien suffisantes pour des débutants comme nous ! Audrey, originaire des Sables d’Olonne, a déjà de bons réflexes sur la planche mais pour moi, ce sera une toute autre histoire…

IMG_4106

On surfe sur la vague !

Les vagues ne sont pas impressionnantes mais suffisamment puissantes pour nous faire tomber les uns après les autres ! Dans le rire et la bonne humeur bien sûr… Même si les ailerons de nos long board ne passent pas bien loin de nos visages par moment ! Le take-off, ou tout simplement le « debout sur sa planche » (ça fait moins classe dit comme ça…) sera rare ! Entre l’équilibre d’Audrey et les biscotos de Vincent, il n’y a pas eu photo… Je l’avoue, Audrey l’a emporté haut la main !

Désolé, nous n’avons pas de photo sur l’eau, mais patientez un peu, vous aurez de quoi illustrer nos propos dans notre prochain article sur Lombok : nous serons sur nos planches l’espace de 3 jours entiers, de quoi vous garantir de belles gamelles 😉

Tanah Lot, LE temple de Bali

Tanah Lot est le temple le plus visité et le plus photographié de Bali ! Pour les balinais, il s’agit même du temple le plus vénéré de l’île… Bref, autant de bonnes raisons, pour ne pas passer à côté de la visite !

Pour s’y rendre, c’est simple, nous négocions le scooter dans le centre de Semyniak ! Les locations sont hors de prix, quasiment le double de ce que nous avions connu… Fort heureusement, nos talents de négociateurs, et avec l’aide de Jean-Hugues ici depuis 1 mois, nous arrivons à dégoter un de ces petits bolides pour la modique somme de 50 000 roupies la journée (soit 3,4 €).

Nous arrivons à Tanah Lot ! Après s’être acquittés des droits d’entrée (30 000 roupies par tête soit 2 €), nous avons le droit aux nombreuses boutiques d’attrape touristes ! L’occasion aussi de croiser quelques étranges créatures et notamment ses deux loirs, célèbres pour leurs excréments. Oui, vous avez bien lu, leurs excréments ! Utilisés à de nobles fins, puisqu’ils servent à produire le meilleur café de l’île ! Appétissant, n’est-ce pas ?

IMG_4196

Les célèbres loirs !

Allez, c’est parti, on se dirige tout droit vers le temple ! Sur place, le spectacle est vraiment impressionnant ! Situé sur un ilot, ce temple sur l’eau n’est accessible que durant la marée basse !

IMG_4208

Tanah Lot, on arrive !

IMG_4218

Tanah Lot, c’est là bas !

Pas de chance, pour nous, l’eau est trop haute pour se rendre jusqu’à l’intérieur de ce temple. Mais en contrepartie, nous aurons le droit à un joli point de vue, tout en hauteur, où nous pourrons admirer les puissantes vagues se casser contre les falaises !

IMG_4231

Trop beau !

Gare aux amendes

Nous reprenons notre scooter pour se diriger vers le sud de Bali, direction la péninsule de Bukit ! En chemin, nous nous faisons arrêter par la police locale ! Contrôle des papiers… Nous sortons notre permis de conduire international, que nous avions obtenu à la préfecture, peu avant notre départ ! Et là, grimace du policier… Qui nous explique que notre permis n’est pas en règle, nous avons besoin d’un permis moto pour conduire un scooter en Indonésie ! Et bien sûr, dans sa grande bonté, il nous propose gentiment de nous en faire grâce contre 100 000 roupies ! La blague… Des dizaines et des dizaines d’occidentaux se feront arrêter en même temps que nous, un vrai business clandestin s’organise devant nos yeux ! Calmement mais fermement, nous lui expliquons que notre permis est parfaitement en règle et que nous ne paierons pas ! Après de longs échanges, et voulant éviter un début de rébellion collective, il finit par s’incliner… Et c’est rapidement que nous décollons de là !

Et la meilleur, tenez-vous bien, c’est que nous nous ferons arrêter une 2nde fois dans la même journée ! Même discours de la part du policier, nous l’écoutons bien sagement… Notre position reste ferme, nous ne paierons toujours pas ! Au final, nous discutons avec lui et sympathisons… Par chance, il adore la France !

Attention donc, si vous comptez vous rendre en Indonésie, cette pratique est monnaie courante et sert surtout à améliorer le train de vie des policiers locaux, payés au lance-pierre ! Ayez donc toujours votre permis de conduire avec vous, même pour une simple balade au supermarché du coin 😉

Sur la route, direction la péninsule de Bukit

Nous reprenons la route, en direction de la côte ouest de Bukit, célèbre pour sa succession de plages magnifiques, objets de convoitises de bon nombre de surfeurs ! Petite halte sur la plage de Ulu Watu, rien que le nom, ça fait rêver !

Pas de surf pour nous, la plage de Ulu Watu est chasse gardée des surfeurs professionnels, ou en passe de le devenir ! Impossible d’aller se baigner, la marée est trop forte, les vagues nous emportent en moins de quelques secondes… On aura au moins essayé 😉

IMG_4253

La plage de Ulu Watu

Dernière étape de la journée : le temple de Watu, à quelques kilomètres de là ! Ce sanctuaire, dédié aux esprits de la mer, est situé au sommet d’une falaise vertigineuse. La vue sur l’océan indien au coucher du soleil est tout simplement magnifique. Pour information, l’entrée est à 20 000 roupies par personne soit 1,35 €. Attention aux singes présents en nombre sur les lieux, certains sont très agressifs…

IMG_4296

Le temple de Watu

IMG_4291

Une dernière photo, au coucher du soleil !

C’est sur ce nouveau couché du soleil que nous quitterons le lendemain matin Semyniak pour se rendre en direction du port de Padang Bay ! Après 9 jours passés sur Bali, c’est désormais le moment de rejoindre la dernière destination de notre voyage en Indonésie : Lombok ! Bali, une destination magique et surprenante qui mérite un zeste d’énergie et d’aventure pour partir à la rencontre de ses recoins les moins touristiques… Bref, un séjour haut en souvenirs que nous ne sommes pas prêts d’oublier !

INFOS PRATIQUES

Transport : Pour se rendre à Semyniak depuis Ubud (avec nos gros sacs à dos), un seul choix possible : le taxi ! Apparemment, il n’existe pas de bus locaux… Avec le trafic sur l’île, nous avons préféré négocier un taxi plutôt que de choisir l’option du taxi meter. Résultat : plus d’une heure de route, 230 000 roupies pour 4 personnes (15,5 €). Nous avons fait une bonne affaire !

Hébergement : notre choix s’est porté sur The Agung Residence, situé à environ 20’ à pied de la plage ! Des chambres très confortables, une piscine intérieure, un personnel aux petits soins, on comprend mieux pourquoi cet hôtel est vite pris d’assaut. Un conseil : réservez en amont ! C’est ce que nous avons fait et avons payé 180 000 roupies la nuit (environ 12 €). Un excellent rapport qualité / prix.

DSC_0067_2

La piscine de l’hôtel

Restauration : A quelques centaines de mètres de notre hôtel, se tient tous les jours, un petit marché local. Le 1er soir, nous nous sommes assis à un de ses petits warung (restaurants locaux). Le warung en question est situé sur la gauche, il est tenu par une sympathique famille indonésienne (le père, la mère et la fille) et surtout leur cuisine est absolument délicieuse ! Pour preuve, nous y avons mangé quasiment tous les midis et tous les soirs, pendant 3 jours ! Les plats, cuisinés avec saveur, nous coûtaient entre 15 000 à 30 000 roupies (de 1 à 2 € !) et les shakes de fruits étaient vendus 10 000 roupies (soit 0,7 €). Assurément, l’une des meilleures cuisines que nous avons eu la chance de gouter depuis notre départ !

Frais postaux : Afin de nous délester de quelques kilos superflus, nous avons décidé d’envoyer un colis en France, via la poste locale. Le prix : 94 € pour 7,4 kgs ! Ce n’est vraiment pas donné mais quand on voyage au long cours comme nous, c’est bien de temps en temps d’alléger un peu nos montures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *