Santiago et Valparaiso, bienvenue au Chili

IMG_0151

Après nos quelques jours sur la mystérieuse île de Pâques, nous sommes tout heureux de retrouver la terre ferme, direction Santiago, la capitale du Chili ! Une ville à l’énergie débordante et communicative…

Comme un besoin de souffler

8 mois que nous sommes sur les routes du monde, dans une quête incessante d’aventures et de frissons, pour ne jamais rien louper… Un tour du monde, ce n’est pas des vacances pour celles ou ceux qui en douteraient encore ! C’est de la préparation, de l’adaptation et une tonne d’énergie à partager !

Désormais, nous comprenons mieux pourquoi la plupart des « voyageurs de l’autre bout du monde » ressentent à un moment donné le besoin vital de poser leurs affaires plusieurs semaines au même endroit, afin de soulager le corps et l’esprit mais également retrouver un semblant de repères ! Car oui, quoi qu’on en dise, même en instabilité permanente comme nous le sommes depuis plusieurs mois, nous avons besoin de ces repères qui nous rassurent et nous soulagent…

Nous vous l’expliquerons prochainement, mais nous allons certainement devoir rentrer en France un poil plus tôt et raccourcir la fin de notre aventure… Mais, nous ne souhaitons pas faire l’économie d’un ou deux pays ! En plus de l’île de Pâques et du Chili, nous irons ensuite au Brésil, en Argentine, en Bolivie, au Pérou, en Equateur et en Colombie ! De la Patagonie à Bogota, tout ça en 3 mois ! Sacré programme, n’est-ce pas ?

Du coup, avant d’attaquer notre roadtrip sur l’Amérique du Sud tambour battant, nous avions besoin de souffler un peu, notre corps nous le faisait sentir… Nous avons décidé de décaler notre avion vers Rio de Janeiro de 2 jours supplémentaires, histoire de profiter de notre séjour sur Santiago pour recharger un peu mieux les batteries…

Comme vous allez le voir ensuite, durant cette semaine au cœur de la capitale, nous en avons bien sur profiter pour faire quelques visites mais également préparer la suite de notre voyage, faire un peu de sport, coudre quelques drapeaux sur nos sacs à dos et dormir 😉

IMG_0261

Notre lit douillet durant une semaine, classe ;)

Santiago avec le « Free Tour »

Depuis quelques années désormais, la plupart des grandes villes sud-américaines proposent des visites guidées fonctionnant au pourboire. Devant le succès rencontré, plusieurs agences ont vu le jour. Le principe est hyper simple : rdv à une heure donné à un lieu connu de la ville pour une visite guidée de 3 ou 4 heures. Au point de rdv vous attendront une ou plusieurs personnes reconnaissables grâce à un t-shirt ou un pull aux couleurs de l’agence.

IMG_9975

Notre guide au polo rouge

Ces FreeTour, nous les aurons testés à Santiago, Valparaiso mais aussi à Sao Paulo ! Les explications sont en anglais, parfois en espagnol… A défaut de maitriser l’espagnol (mince, on a pris allemand au collège, c’est pas malin…), nous aurons l’agréable surprise de remarquer une nette amélioration de notre anglais depuis notre départ de France 😉

Pour en revenir au « FreeTour » de Santiago, c’est un étudiant chilien en école gastronomique qui nous aura servi de guide pour cette ½ journée. Sympathique et performant, nous ne nous sommes pas ennuyés ! Grâce à cette visite, nous aurons découvert une ville dynamique et pleine de vie. Nous ne nous attendions pas forcément à cela et avons donc été agréablement surpris…

Nous avons beaucoup appris sur les us et coutumes des chiliens mais aussi sur l’histoire mouvementée de ce pays tiraillé par ses querelles politiques et son clivage très important entre les riches et les pauvres !

IMG_9995

C’est ce qui s’appelle « se faire cirer les pompes »…

IMG_9984

100 % chilien !

Une grande partie des bâtiments de la ville ont été réalisés par des architectes français. Il faut dire que nous français sommes véritablement bien accueillis à l’étranger… Symbole de liberté et de romantisme, l’architecture française est aux 4 coins de la ville !

Au cours de cette grande balade, notre guide nous conduira vers les principaux monuments de Santiago :

  • la Plaza de Armas : cœur névralgique du vieux Santiago, à voir absolument. Ses palmiers et bancs en bois ainsi que son kiosque ancien en font le lieu privilégié pour les musiciens, les chanteurs, les caricaturistes ainsi que les joueurs de cartes.
IMG_9946

La plaza de Armas

  • la cathédrale de Santiago : très impressionnante façade de style baroque !
IMG_9955

La cathédrale de Santiago

  • les musées, symboles du passé et de la richesse de l’art chilien,
IMG_9959

L’histoire du Chili à travers cette statue de conquistador !

  • le palais de la Moneda, en gros l’Elysée chilien,
IMG_9973

Le palais de la Moneda

  • la Chascona, la maison de Pablo Neruda, le célèbre poète et diplomate chilien !
  • ainsi que de très nombreux parcs ! Les chiliens sont dingues d’espace vert, c’est le terrain de jeu propice aux amourettes parait-il 😉
IMG_0001

L’un des plus célèbres parcs de la ville !

Une petite balade dans Bellavista

18h30, notre guide clôture la visite ! Avant de se quitter, il nous parait évident de lui laisser un pourboire amplement mérité. En général : 5 000 pesos chilien soit 6,50 € !

IMG_9963

Un FreeTour qui vous met la tête à l’envers ;)

Nous filons vers le Mont San Cristobal, situé à plusieurs centaines de mètres de la maison de Pablo Neruda ! Nous avions entendu parler qu’avec le funiculaire, il était possible d’admirer le coucher du soleil au sommet, en surplombant toute la ville ! Mais pas de chance, lorsque nous arrivons, il est déjà trop tard, les portes viennent de se fermer…

IMG_0033

Trop tard, le funiculaire ferme ses portes !

Notre déception digérée, nous nous dirigeons vers le Patio Bellavista ! Ce quartier un peu bohème abrite de nombreux bars, restaurants et petites boutiques artisanales. L’atmosphère est agréable et tranquille. L’occasion parfaite pour goûter notre 1er Pisco, la boisson chilienne par excellence !

IMG_0029

Un quartier haut en couleurs

Retour le soir à notre appartement ! La sécurité et la violence sont de grands sujets en Amérique du Sud, surtout lorsque vous êtes touristes et que le soleil commence à se coucher… Nous n’avons pas ressenti de menaces particulières ou regards louches à Santiago, la ville semble safe ! Pour preuve, je suis parti plusieurs fois faire mon jogging le soir venu dans les ruelles de la capitale… Mais, de toute évidence, nous étions prévenus (surtout par les locaux), il faut faire preuve d’une grande vigilance !

IMG_9948

On ne plaisante pas avec la sécurité ici…

Direction Valparaiso

Surement que son nom ne vous dit pas grand-chose, mais Valparaiso est une ville très côtée en Amérique du Sud ! Pour beaucoup, c’est même Valparaiso, la belle et l’unique. Bref, après avoir entendu tant de louanges à son sujet, nous voulions absolument partir à sa rencontre, l’espace d’une journée…

IMG_0218

Bienvenue à Valparaiso !

Situé en bord de mer, à moins de 2h de route de Santiago, Valparaiso est un ancien port gigantesque (l’un des plus grands d’Amérique du Sud) et dorénavant une ville de taille beaucoup plus modeste, principalement tournée vers le tourisme ! De son passé, elle garde ces petites maisons colorées, construites sur les nombreuses collines de la ville. L’histoire raconte que les pêcheurs utilisaient les restes de peinture de leurs bateaux pour peindre leur maison ! Ainsi, ils reconnaissaient leur demeure de loin, et en plus celle-ci se trouvait protégée des embruns, du sel et de l’humidité grâce à cette fameuse peinture 😉

IMG_0236

Des couleurs en veux-tu, en voilà…

Une balade au cœur de Valparaiso

Suite à l’expérience positive du « FreeTour » de Santiago, nous décidons de renouveler l’expérience à Valparaiso ! Le rendez-vous est donné à 14h à la Plaza Anibal Pinto ! Mais avant de rejoindre notre guide, nous décidons de visiter une autre partie de la ville par nous-même !

Avant de rejoindre les hauteurs de la ville, petit passage par le marché central de la ville ! Parfait pour prendre le pouls de la ville, et faire le plein de vitamines C pour quelques pesos 😉

IMG_0038

Le marché, un lieu de vie incontournable !

Direction ensuite les hauteurs de la ville, par de longues ruelles à l’ambiance « hors du temps » ! Pas un touriste à l’horizon, juste de veilles voitures et des habitations qui n’en ont que le nom… Nous sommes vigilants, dans le bus, un habitant de la ville, nous avait prévenu de garder les yeux bien ouverts !

IMG_0088

Ca fait moins touristique tout d’un coup…

IMG_0085

Les barreaux sont partout…

Après avoir emprunté les fameux escaliers de la ville, nous arrivons ensuite à la « Sebastiana », l’autre maison de Pablo Neruda, un joli point de vue sur la ville, bien que le ciel soit très nuageux ce jour-là !

IMG_0099

Valparaiso, côté pile !

IMG_0238

Valparaiso, côté face !

Valparaiso avec le « Free Tour »

Nous retrouvons ensuite notre guide et le petit groupe d’argentins, brésiliens et allemands qui ont eu la même idée que nous ce jour-là ! Une fois les présentations faites, nous nous dirigeons vers l’une des particularités de Valparaiso : l’ascenseur de la Reine Victoria ! Parce que oui, à Valparaiso, pour faciliter la vie des habitants (et des touristes tant qu’à faire…), il y a une dizaine d’ascenseurs (comprendre funiculaires) qui escaladent les flancs des collines ! Ce n’est que très récemment que le gouvernement chilien a reconnu les ascenseurs de Valparaiso, comme une des beautés du pays, permettant ainsi l’octroi de subventions et la rénovation de ces funiculaires qui en avaient bien le besoin….

IMG_0136

L’ascenseur de la Reine Victoria

Nous poursuivons ensuite notre tour dans les quartiers Alegre et Bellavista, avec une multitude d’explications sur la ville, ses traditions et ses habitants.

IMG_0194

C’est par ici, le chemin !

Et maintenant, place à la spécificité de Valparaiso : ses tags, fresques et autres peintures murales qui recouvrent absolument tous les recoins de la ville ! Nous apprenons que c’est durant les nombreuses années de dictature chilienne que ce « street art » s’est développé ! Il fut un moyen d’expression… Et aujourd’hui, ces artistes sont mondialement reconnus, au point d’être très régulièrement appelés par les plus grandes villes de la planète pour venir « décorer » de leur art certains quartiers ! Bref, rien à  voir avec les peintures murales que l’on peut trouver dans certains métros ou immeubles en France… Ici, c’est de l’art !

IMG_0075

Street art (1)

IMG_0182

Street art (2)

IMG_0191

Street art (3) : on ne s’en lasse pas…

C’est sur cette touche artistique que notre séjour au Chili prend fin ! Tant Santiago que Valparaiso auront été d’agréables surprises pour nos 1ers pas sur le continent sud-américain… Nous retournerons au Chili dans plusieurs semaines, pour découvrir le fameux désert d’Atacama, le désert le plus aride au monde ! Mais en attendant, c’est le Brésil qui nous attend, et notamment Rio de Janeiro, l’une des villes les plus « caliente » au monde 😉

INFOS PRATIQUES :
  • Hébergements :
    • Avant de rejoindre l’île de Pâques, nous avions dormi une nuit au Plaza de Armas Hostel (7000 pesos la nuit en dortoir soit 9 €), une auberge hyper bien située et qui propose des casiers à cadenas : idéal pour s’alléger avant de rejoindre Rapa Nui ! A notre retour, nous y avons re-dormi une nuit…
    • Nous avons ensuite décidé de prendre un appartement (plus de confort pour une semaine que nous voulions reposante ! ) et là, nous avons trouvé une perle : Departemento Amoblados ! Certes, c’est nettement plus cher (31 500 pesos la nuit pour 2 soit 41 €) mais vous aurez tout le plaisir de profiter de la cuisine, de la super bonne wifi, de la salle de sport, de la piscine et de la vue du balcon sur les Andes ! Et oui, on s’est fait plaisir mais en cuisinant soi-même, on fait aussi de belles économies 😉
IMG_0263

La vue depuis notre balcon !

  • Transports :
    • Pour rejoindre le centre-ville de Santiago depuis l’aéroport, c’est très simple ! Prenez le bus bleu « Centropuerto » qui vous conduira jusqu’au métro « Universad de Chile » ! De là, vous pourrez marcher ou prendre un métro… Le bus fonctionne de 6h à 23h et coûte 1500 pesos par personne (soit 2 €).
    • Le prix de ticket de métro varie selon les heures mais en général, cela devrait vous coûter 600 pesos le trajet (0,8 €).
    • Pour vous rendre jusque Valparaiso, ce n’est pas très compliqué non plus ! Rendez-vous directement à la sortie du métro « Univesidad de Santiago » où se trouve la station de bus ! Vous aurez l’embarras du choix au niveau des compagnies mais nous vous conseillons Turbus ou Pulman. Le prix : 5 500 pesos aller-retour par personne (7,2 €).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *