Nos premiers pas au Vietnam, bienvenue sur l’île de Phu Quoc

IMG_8045

Une nouvelle page se tourne dans notre tour du monde… Et oui, en quittant la petite ville de Kampot, c’est notre folle aventure d’un mois au Cambodge qui se termine, avec tout son lot d’émotions, de rencontres et de paysages formidables. Un pays coup de cœur ! Mais nous aurons l’occasion d’y revenir plus longuement, dans l’article bilan que nous sommes en ce moment même. en train de vous concocter… Notre top 5, nos flops, notre budget, nos meilleures adresses, vous serez bientôt au courant de tout 😉 Place désormais au 4ème pays de notre tour du monde : le Vietnam ! Découvrez dans cet article le tant attendu passage de la frontière, ainsi que nos 1ers pas sur l’île de Phu Quoc…

Après les « au-revoir » avec nos amis du Sud-Ouest Mathilde et Samuel (on croise les doigts pour que nos chemins se recroisent très bientôt…), nous quittons de bon matin la ville de Kampot, située tout au sud du Cambodge ! Au bout d’1h30 de trajet, notre minibus arrive au poste frontalier de Ha Tien. Les postes frontaliers sont des passages redoutés pour les voyageurs que nous sommes… Refus d’entrer, bakchichs, temps d’attente interminable, toutes les supercheries existent pour transformer ce sympathique moment en véritable cauchemar, et source de bien d’énervements ! Non, non, on n’exagère pas, ce sont les feedbacks que nous avons eu de nombreux voyageurs ! Heureusement, notre stratégie a plutôt bien marché jusque-là… Impossible d’obtenir le visa au poste frontalier, nous avons réussi à l’obtenir une dizaine de jours plus tôt à Phnom Penh, plus précisément à la Guethouse Eighty8 Backapackers (moyennant 61 dollars chacun).

DSC_1357

Le poste frontalier

On en revient au poste frontalier… 1er guichet et 1ère arnaque : le poste médical ! On nous fait remplir un questionnaire de santé et ensuite prise de température par un agent, qui à 1ère vue ne s’est pas du tout orienté vers des études de médecine 😉 Pour passer, c’est 1$ que nous devons payés chacun ! Pourtant, nous présentons notre carnet de vaccinations internationales, que neni, il faut payer ! La moutarde nous monte au nez, question de principe… Notre température monte de quelques degrés… Mais pas le choix, on capitule et on paye !

DSC_0110

Le checkup médical

Direction ensuite le 2nd guichet, où nous attendons le fameux coup de tampon sur notre passeport ! Une vingtaine de minutes plus tard, et c’est fait, nous récupérons notre passeport avec le fameux sésame ! Ce qui n’est pas le cas de la jeune américaine de notre minibus, qui a tenté de rentrer une 2nde fois au Vietnam, sans son visa double entrée ! Grave erreur qui lui faudra une semaine d’attente à Sihanoukville, ville située à 200kms de là, le temps de refaire sa demande de visa…

Pour rejoindre l’île de Phu Quoc et quitter la terre ferme, nous embarquons ensuite à bord du SuperDong ! Un surprenant bateau tout équipé, et qui diffuse en boucle les épisodes de Mr Bean ! Une heure trente de trajet qui vont passer à toute allure, dans la joie et la bonne humeur… Indémodable ce Mr Bean 😉

Le SuperDong

Nous arrivons sur Phu Quoc par le port de Bai Vong, situé sur la côte est de l’île ! Quelques secondes à peine après avoir posé le pied sur cette île que l’on se fait déjà draguer par des dizaines de chauffeurs de taxis et de conducteurs de motodrop ! Notre direction : le sud de l’île, l’une des parties les moins touristiques et apparemment l’une des plus naturelles… On monte chacun sur une moto, pour rejoindre notre hôtel situé à une vingtaine de kilomètres de là !

Longue de 50 kms et d’une superficie de 570 km2, Phu Quoc est la plus grande île du Vietnam ! Sa superficie est même équivalente à Singapour… Son territoire est aussi très contesté : le Cambodge revendique Phu Quoc, qui fut offerte en 1949 au Vietnam par les Français ! Les vietnamiens ont ainsi construit une impressionnante base militaire au nord de l’île pour se protéger de toute attaque cambodgienne…

Pour circuler sur Phu Quoc : vous l’aurez compris, vu les distances, le scooter est OBLIGATOIRE (ou le taxi, tout dépend votre budget !). Nous avons été de suite surpris par ces impressionnantes quatre voies qui ont été construites ces dernières années afin de parcourir l’île du nord au sud, et vice versa. Ce genre d’autoroutes est parfait pour s’initier à la conduire du scooter : pas de nid de poule à l’horizon, pas de virage, la plupart du temps, c’est du tout droit ! Mais, le gros point négatif, c’est que ces routes sont désertiques et entourées exclusivement de chantiers en construction : on est donc loin des paysages de carte postale tant espérés…

IMG_8053

C’est parti, pour la balade en scooter, de notre hôtel !

Plusieurs plages recouvrent l’île de Phu Quoc, la plus touristique : Long Beach, que nous avons préféré éviter car la plupart du temps, elle est prise d’assaut par les dizaines de resort présents sur les lieux ! Nous avons opté pour le sud de l’île pour nous rapprocher de Sao Beach : la plage prétendue être la plus féerique et la plus naturelle de tout Phu Quoc ! On ne veut pas faire les blasés mais on est loin des promesses entendues et des photos vues ici et là… Sao Beach est désormais envahie par les hôtels, les restaurants et il n’est pas rare de slalomer sur la plage entre les détritus… Heureusement, l’eau est rafraîchissante et vous nous connaissez, on ne résiste pas à une petite baignade 😉

IMG_8058

Sao Beach (1)

IMG_7975

Sao Beach (2)

Notre plage coup de cœur : invisible sur les cartes, elle est située au nord de l’île, à quelques centaines de mètres du Cotton Village (un bon repère pour trouver sa trace). Une plage comme on les aime : du sable fin, des cocotiers, une eau éclatante et quelques touristes ici et là, suffisamment pour trouver son petit espace de bien être ! Si vous avez vu notre clip pour devenir partenaire de notre tour du monde, c’est sur cette plage que les séquences ont été filmées ! C’est même à cette occasion que Charlène et Sébastien, un sympathique couple de français en farniente dans le coin, est venu à notre rencontre : « on a entendu votre clip, on adore le concept, ça vous dérange pas si on le partage auprès de nos amis ? » Bien sûr que non 😉 Nous nous sommes retrouvés le lendemain sur cette même plage et avons pris le temps de faire leur connaissance… Un couple plein d’énergie comme on les aime :)

IMG_7985

Chaleur, allons faire trempette…

IMG_8065

Joli décor !

Au-delà des plages, la balade dans Phu Quoc comprend également un passage par le village de pêcheurs de An Thoi, la ville de Duol Dong, utile pour faire ses courses et son ravitaillement en soda water (le Perrier local dont Audrey raffole !) ainsi que la découverte des empreintes du style vietnamien via un passage éclair devant la pagode Ho Quoc.

IMG_7967

Le sommet de la pagode Ho Quoc

IMG_7956

La pagode, vue de face

Ces premiers pas au Vietnam auront également été l’occasion d’apprivoiser une nouvelle langue, une nouvelle monnaie (le dong) ainsi que de s’initier à la cuisine locale ! Une dégustation notamment des soupes vietnamiennes, pleines de saveurs et d’épices !

DSC_1373

Notre petit déj’ : soupe de boeuf aux légumes, thé froid et fruits

Oups, on oubliait… Audrey s’est fait un nouvel ami sur l’île : Maxi ! La grande amie des chiens a vu en Maxi un parfait compagnon de voyage, tendre et taquin… Malheureusement, il n’en fut rien, Maxi restera bien auprès de sa maîtresse et Audrey lui délivrera un dernier câlin en guise d’au revoir !

DSC_1377

Audrey et son nouveau chouchou ;)

Cette expérience sur l’île de Phu Quoc ne nous laissera pas un souvenir impérissable, une île où surfe une impression de désert sur des dizaines de des dizaines de kilomètres ! Nous en avons profitons pour recharger les batteries, afin de profiter pleinement de la suite de nos aventures… Et comme vous pourrez le lire très prochainement, les prochaines semaines seront fortes en émotions et en surprises…

INFOS PRATIQUES
  • Transport : Pour rejoindre Phu Quoc depuis Kampot, nous avions réservé via notre guesthouse. Les prix sont élevés mais sont ceux du marché : 20$ par personne pour le bus puis le bateau. Arrivés sur l’île, nous avons négocié le motodrop pour rejoindre notre hôtel situé plus au sud de l’île (3$ chacun).
  • Hébergement : Nous avions réservé quelques jours avant d’arriver sur Booking deux nuits à la Kinh Bac Hotel. Une chambre magnifique, la plus belle que nous ayons eu depuis notre départ, un personnel très attentif à nos moindres besoins, et bonus si vous comptez y aller prochainement, une piscine est en construction. 345 000 dongs (soit 15€) la nuit pour 2 personnes, avec petit déjeuner. Un excellent rapport qualité prix qui mérite le coup de s’excentrer de Long Beach. Bon à savoir également, l’hôtel propose un service de location du scooter, moyennant 200 000 dongs la journée (environ 8,75€).
DSC_1364

Notre lit : la grande classe !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *