Luang Prabang, le petit bijou du Laos

DSC_1076 [1600x1200]

Après nos dernières aventures à Nong Khiaw, nous descendons direction le sud du pays, à Luang Prabang plus précisément, l’une des plus grandes villes du Laos, mais aussi l’une des plus touristiques (inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO). Il ne faut pourtant pas hésiter à se balader, il fait bon flâner dans toute la ville et profiter de l’ambiance paisible qui s’y dégage ! Luang Prabang est une ville magnifique, remplie de secrets et nous nous sommes donnés 4 jours pour les découvrir et vous les faire partager … 

Après la frénésie de temples visités en Thaïlande, on vous avoue : nous sommes à deux doigts de l’indigestion ! Alors, du coup, nous avons passés notre tour devant le Wat Xien Thong, un des célèbres les plus reconnus du pays. Pas motivés et puis, surtout, un peu ras-le-bol de systématiquement payer (un des points négatifs du Laos…). Du plus petit temple au simple passage d’un pont, tout se monnaye ici … Du coup, nous en avons profité pour nous balader et par chance, tomber quelques mètres plus loin, sur un sympathique temple gratuit.

IMG_4219 [1600x1200]

Un temple à l’allure élégante

IMG_4231 [1600x1200]

Le coup de gong !!!

Après toutes ces balades, quoi de mieux qu’un bon goûter ? Et là, quel bonheur, nous tombons nez à nez sur une boulangerie française très reconnue dans cette ville : le Banneton Cafe ! Ni une, ni deux, Audrey en profite pour engloutir un délicieux pain au chocolat et se rafraichir à l’aide de sa boisson favorite : le Perrier ! Si vous êtes de passage dans la ville, n’hésitez pas, faites une halte gourmande au Banneton Cafe.

IMG_4200 [1600x1200]

Miam !!!

IMG_4212 [1600x1200]

Le Banneton Cafe

                              Le Laos et la France, un passé pas si lointain

Saviez-vous que, vers la toute fin du 19ème siècle, le Laos devint une colonie française ? Et la ville de Luang Prabang passa sous la « protection » de notre pays. Cette histoire, pas si lointaine, justifie le nombre impressionnant de restaurants et de bars français que nous aurons l’occasion de croiser en nous baladant dans le centre de la ville ! Des restaurants avec des menus faisant saliver tous les backpackers comme nous … On ne dirait pas contre un bon diner à la française, saupoudré d’une bonne bouteille de vin, mais c’est notre porte-monnaie qui nous ferait ensuite la tête …

IMG_4252 [1600x1200]

De bien belles voitures !

Sinon, faites comme nous, allez faire un tour sur la place du marché situé juste en face de l’office du tourisme. Vous y découvrirez des dizaines de stands vous proposant des fruits shakes mais aussi des sandwichs avec cerise sur le gâteau…une bonne baguette (presque) de chez nous ! Bon, on s’est pas privé, pour 20 000 kips (environ 2€), nous avons pu réveiller nos papilles occidentales et déguster un consistant un sandwich poulet – avocat – vache qui rit !

Le mont Founsi

Et sinon, mis à part ça ? Dès notre arrivée, et afin de profiter du coucher du soleil, nous avons décidé de nous lancer à l’assaut du Mont Founsi et de ses 339 marches! Et faut avouer que ça monte, on a sacrément eu chaud arrivé en haut ! En tant que coachs sportifs, nous ne pouvions refuser ce défi qui se proposait à nous …

IMG_4149 [1600x1200]

339 marches à gravir !

D’autant plus, que durant toute la montée, nous étions en duel avec de jeunes mariés qui souhaitaient immortaliser l’instant au sommet et profiter de la magnifique vue pour prendre quelques clichés. C’est vrai, nous avons été sous le charme, le paysage est magnifique, surtout au moment du coucher du soleil et juste avant l’arrivée de la horde de chinois…

IMG_4081 [1600x1200]

Place au marriés

IMG_4115 [1600x1200]

Joli spectacle au sommet

Les cascades de Kuang Si, un endroit féérique

Pour se rendre jusqu’au parc national de Kuang Si, il faut compter environ une heure de trajet en partant de Luang Prabang. Certes, les locations de scooter sont pas données (135 000 kips la journée soit presque 15€), mais cela vaut vraiment le coup ! Nous franchissons les portes du parc en fin de matinée, direction dans un premier temps, l’espace de jeu des ours à collerettes blanches, une espèce protégée et qui subit de nombreux braconnages, notamment pour une utilisation pharmaceutique en Chine. Les quelques ours que nous croisons ce jour-là sont en parfaite liberté, les grilles servent juste à nous protéger. Nous avons eu la chance d’assister vers midi à un spectacle pour le moins surprenant : le déjeuner des ours ! La nourriture (bananes, bambous….) est disséminée un peu partout, cachée le plus souvent, ceci afin de développer l’instinct naturel des ours.

IMG_4264 [1600x1200]

En pleine sieste

IMG_4301 [1600x1200]

A la recherche de son déjeuner

Après ce spectacle attendrissant, nous nous dirigeons tout excités vers les cascades. Les cascades de Kuang Si sont inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO et pour beaucoup de spécialistes font partie des plus belles au monde, vous comprenez donc mieux notre impatience maintenant :) Et wouaah, ce fut pour nous, les plus belles cascades que nous ayons eu la chance de contempler jusqu’à présent. Un spectacle magique, une carte postale grandeur nature où les couleurs transmettent tous leurs éclats et scintillements. Plus que des mots, allez voici quelques photos…

DSC_0741 [1600x1200]

Des paysages de carte postale

DSC_1069 [1600x1200]

Une petite pose dans un décor féérique               

Après quelques baignades dans l’eau vivifiante des cascades et l’ascension pentue et technique vers le sommet, nous quittons le parc le sourire aux lèvres ! Nous avions prévu de nous arrêter, quelques centaines de mètres plus loin, au musée des papillons. Malheureusement, arrivés un poil trop tard (vers 16h), les portes du parc se ferment. Et oui, les papillons ont besoin de luminosité !

Nous vous avons parlé plus haut de notre petite indigestion des temples, malgré tout, cela nous n’empêche pas le lendemain de nous lever aux aurores pour assister à la cérémonie de l’aumône des moines. Celle-ci se déroule très tôt le matin, entre 6h et 7h, dans la rue principale de Luang Prabang. Les moines, alignés les uns derrière les autres, traversent la rue et récupèrent les aumônes transmis par les laotiens agenouillés â même le sol (généralement de l’agent, du riz et des gâteaux). Un spectacle qui n’en est pas un mais qui a le mérite d’être vu au moins une fois afin de mieux comprendre cette religion…

IMG_4413 [1600x1200]

L’aumône des moines              

Nous en profitons ensuite pour parcourir le marché du matin et découvrir les nombreuses échoppes en tout genre…

IMG_4435 [1600x1200]

Vous prendrez bien un peu de poisson cru ?!    

Ah oui, nous allions oublier de vous raconter… Nous avons perdu notre carte bancaire à Luang Prabang ! Et oui, j’avoue… Tête en l’air que je suis, en retirant de l’argent dans un distributeur, j’ai bien récupéré nos billets mais pas la carte ! A ma décharge, je tiens à préciser que j’étais encore sous le charme de cette ville :) Heureusement, notre conseiller vendéen de la Société Générale fait opposition le samedi quelques minutes après notre mail, et surtout quelques minutes avant la fermeture de l’agence, pour cause de week-end… Merci Monsieur Juin !!!

Vous l’aurez compris, Luang Prabang est une ville que nous avons adoré où il fait bon vivre et s’y balader, ainsi que de se poser à l’Utopia Bar, dans un cadre reposant. La ville est très marquée par le tourisme mais tente de garder une fraicheur et une sympathie, typique du Laos. A coup sûr, l’un de nos coups de cœur du Laos !!!

INFOS PRATIQUES
  • Transport : Pour rejoindre Luang Prabang depuis Nong Khiaw, plusieurs options sont possibles. Le bateau est l’option que nous avions envisagé afin de pouvoir profiter pleinement du Nam Ou et découvrir les petits villages qui bordent la rivière. Malheureusement, le bateau ne part que lorsque 16 personnes sont prêtes à embarquer… Nous prenons donc l’option du minibus, par chance, le nôtre fut confortable et nous n’avons attendu que 30 minutes à la gare routière de Nong Khiaw (là aussi, ils attendent que le minibus soit plein avant de partir !). 3h de trajet et 40 000 kips chacun (environ 4€). Arrivés à la gare routière de Luang Prabang, vous n’aurez d’autre choix que de monter à bord d’un tuk-tuk pour rejoindre le centre-ville (prix de la course : 15 000 kips / pers).
  • Hébergement : Nous avons posé vos valises à la Phongphilack Guesthouse et le moins que l’on puisse dire, c’est que nous n’avons absolument pas regretté notre choix. Le personnel est très agréable, la chambre spacieuse et très confortable, et en bonus, un petit balcon pour se poser et prendre un apéro ! Bref, pour 100 000 kips la nuit (11€), nous étions ravis au point de nous sentir (presque) comme chez nous 😉
  • Restaurant : Détail qui mérite d’être citée, la Phongphilack GH est située à 50 mètres à peine de l’Utopia Bar, un des endroits branchés et décontract de la ville ! On y rencontre des tas d’expatriés et de voyageurs venus des quatre coins de globe. Avec une bière ou un cocktail à la main, on profite de la vue sur le Mékong et la bonne ambiance communicative. Le lieu est vraiment chouette, y compris la journée, plus calme et plus détendue, on profite pour se poser et publier nos articles… Si vous êtes dans le coin également, allez tester l’une de nos cantines, la Ban Pa Lao Cousin, un rapport qualité / prix inégalé !
DSC_1130 [1600x1200]

L’Utopia Bar

One Comment on “Luang Prabang, le petit bijou du Laos

  1. belle petite ville , ainsi que le parc et les cascades . je dois dire que cette aventure me rappelle la réunion où je suis allée en novembre. les cascades ne sont pas aussi jolies mais j’ai eu la chance de partir 3 jours en randonnée dans un site classé unesco : le cirque de mafate. c’est vraiment dépaysant cette communion avec la nature .
    bonne continuation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *