L’île des Pins, une certaine idée du paradis

IMG_7772

Située à un peu plus de 100 km de Nouméa, l’île des Pins est le joyau incontesté de l’archipel calédonien. Une douceur de vivre exceptionnelle, des plages magnifiques, une eau turquoise limpide, des fonds sous-marin exceptionnels : bref, vous allez comprendre pourquoi certains la qualifient même d’île la plus belle au monde ! Sans aucun doute, le plus difficile est d’en repartir… Retour en images sur notre petit séjour de 4 jours sur cette île féerique à l’autre bout du monde !

Une île vraiment pas comme les autres

Toute petite, l’île des Pins mesure à peine 14 km de large pour 18 km de long. Elle regroupe pas loin de 400 ilots, atolls ou petits bouts de sable, certains datant même de plusieurs milliers d’années ! L’île porte bien son nom puisqu’elle est entourée de centaines de pins colonnaires emblématiques se dressant majestueusement sur le bord des plages de sable fin.

A peine 2000 habitants vivent sur l’île des Pins, autant vous dire qu’il n’y a pas foule, nous sommes vraiment sur un caillou, à mille lieux de notre civilisation occidentale ! Les locaux vivent au rythme du soleil, le temps ne semble pas avoir d’emprise sur eux, la vie semble paisible… L’île des Pins, c’est un monde à part au charme encore préservé !

Des baies parmi les plus belles du monde

Dès notre arrivée au camping Nataiwatch, et sitôt notre tente montée, nous nous sommes mis en quête d’un peu de farniente ! Direction donc la plage de Kanuméra, située à une centaine de mètres à peine de notre camping ! Recouverte de sable blanc, cette plage est idéale pour la bronzette et le repos… surtout quand les parents arrivent à dompter les petits bambins un peu trop actifs 😉

IMG_7452

La plage de Kanuméra

Le lieu est également célèbre pour son rocher : le rocher de Kanuméra. Attention, il est formellement interdit de monter dessus ! En effet, c’est un rocher sacré, cher aux coutumes locales ! Nous avons eu écho d’un « accident » quelques jours avant notre arrivée… Une japonaise ayant décidée de braver les interdits aurait décidé de monter sur le rocher pour un petit selfie et elle se serait ensuite faite assassinée… Info ou intox, difficile de savoir, mais  ça fait froid dans le dos !

Située à 400 mètres de notre camping, la baie de Kuto est également un incontournable ! C’est sur cette baie que les petits « chanceux « qui voyagent en voilier viennent amarrer leur bateau… Les paysages sont juste grandioses et c’est sur cette plage que nous avons assisté à nos plus beaux couchers du soleil sur l’île !

IMG_8074

Vraiment pas moche ce couché de soleil !

La baie d’Upi

Cette baie immense recouvre tout un tas de petits îlots coralliens, et c’est en pirogue traditionnelle que nous avons décidé de la parcourir. Pendant une bonne heure, nous avons donc traversé les eaux cristallines du lagon, croisant ici ou là, quelques tortues ou raies venant se frotter aux planches en bois de notre embarcation !

IMG_7667

A bord de notre pirogue…

La baie d’Upi est également célèbre pour être une baie d’Halong miniature ! Difficile de faire les comparaisons avec notre inoubliable journée au cœur de la « vraie » Baie d’Halong, (pour revoir notre article, un petit clic par ici) mais nous n’avons pas été déçu, le paysage en vaut clairement la chandelle !

IMG_7709

Au coeur de la mini baie d’Halong…

Direction la baie d’Oro et sa piscine naturelle

Après cette bonne heure de pirogue en plein cœur de la baie d’Upi, notre capitaine décide de nous déposer ensuite sur un petit bout de sable : nous devons maintenant marcher pour rejoindre la baie d’Oro et sa célèbre piscine naturelle ! Environ 45 minutes de marche en plein cœur de la forêt, sans guide et sans panneau, le paradis ça se mérite 😉

IMG_7748

Apparemment, c’est par là bas…

Une fois cette petite randonnée terminée, nous tombons nez à nez sur la fameuse piscine naturelle taillée dans le corail, un pur chef d’œuvre de la nature ! Même avec une eau un peu fraîche (et oui, c’est l’hiver en Calédonie…), c’est carrément l’endroit rêvé pour faire de la plongée avec palmes, masque et tuba. Nous nous sommes totalement régalés ! L’eau de la piscine est translucide et une multitude de poissons de toutes les couleurs n’attendaient que nous.

DCIM101GOPRO

Un banc de poissons, rien que pour nous !

DCIM101GOPRO

Même Nemo est de la partie…

La piscine est séparée de la mer par une barrière de gros rochers, on a vraiment l’impression d’être dans une gigantesque piscine d’eau de mer. Les célèbres photos de l’île des Pins que l’on voit sur toutes les cartes postales sont prises ici-même. On doit avouer que le site est juste incroyable ! Nous en avons pris plein les yeux aussi bien sur terre que sous l’eau…

IMG_7803

On est vraiment pas loin du paradis…

Sur le chemin du retour, nous passons devant le célèbre hôtel Méridien, un palace 5* situé à 10 minutes à peine de la piscine naturelle ! Un hôtel de luxe dans un décor grandiose, le cocktail est juste magique… Nous serions bien restés dormir, mais la nuit dans ce palace est à 800 € !

IMG_7817

Bienvenue au Méridien !

IMG_7824

La vue est vraiment pas mal…

Une journée sur un îlot

Dans le genre « journée paradisiaque », nous avons été largement servis depuis le début de notre tour du monde mais cette journée, celle passée en plein cœur de l’archipel calédonien, est vraiment hors classement ! Si vous souhaitez du rêve, vous allez être servis 😉

Rendez-vous de bon matin sur la plage de Kanuméra, pour rejoindre le bateau à moteur qui nous attend, ainsi que les 8 autres personnes avec qui nous partagerons cette formidable journée ! La pirogue c’était hier, aujourd’hui nous avons le droit à une véritable Formule 1 des mers ! 

Comme nous vous l’expliquions un peu plus haut, l’île des Pins regroupe environ 400 îlots, pour la plupart ce sont juste de petits bancs de sable inhabités… Et quel plaisir également d’admirer l’eau translucide sur laquelle nous naviguons… Avec un soleil plus qu’au rendez-vous, la journée s’annonce parfaite !

IMG_7573

C’est parti pour cette journée de ouffff….

IMG_7588

Un des fameux îlots calédoniens !

Premier stop sur l’atoll Nokanhui, également surnommé « langue de chat » en référence à sa forme très spéciale ! C’est la 1ère fois de notre vie que nous sommes sur un atoll et celui-ci est tout simplement magique. Ici, pas d’habitation ni de de restaurant, juste une toute petite étendue de sable blanc au cœur du lagon. Le décor est minimaliste et se passe de commentaire…

DCIM100GOPRO

Juste tous les 2 au paradis…

IMG_7559

Le bonheur, c’est juste ça !

Nous nous arrêterons ensuite sur l’îlot Brosse puis sur l’îlot Morot. C’est sur ce dernier que nous déjeunerons dans un cadre pour le moins paradisiaque ! Une grande et belle table sera dressée à l’ombre des pins colonnaires et au-delà des sourires en or de nos hôtes kanaks, nous aurons le droit à un festin royal : petit punch en guise d’accueil avec de la coco grillé, puis le clou du repas : des langoustes énormes accompagnées de poissons frais cueillis à quelques mètres de là !

IMG_7616

Un décor grandeur nature !

IMG_7636

Des langoustes tailles XXL !

Notre estomac au bord de la rupture, l’après-midi sera consacré à du farniente sur la plage… mais également à une bien jolie rencontre !

IMG_7638

Y a pire comme endroit pour un peu de farniente…

Une rencontre 5 étoiles

Il y a certaines rencontres qui marquent au cours d’un voyage, et celle-ci en fait assurément partie ! On vous fait les présentations : Fanny-Boris : un couple fort sympathique originaire de Marseille ou pas loin (à l’accent, on l’a vite compris !) et qui visite la Calédonie après avoir passé plusieurs mois sur Sydney à voyager, travailler et perfectionner leur anglais ! Le retour en France est prévu courant septembre, après quelques escales sur Hawaï et la côte Ouest des Etats-Unis !

C’est dingue comme le courant est passé immédiatement et les fous rires qui vont avec. A tel point que nous n’avons plus réussi ensuite à nous quitter pendant une petite semaine… Nous avons partagé des souvenirs et des émotions fortes ensemble et si vous avions pu, à coup sûr, nous les aurions emmené dans nos bagages direction l’Amérique du Sud ! Hasta Luego les amis 😉

DCIM101GOPRO

A bientôt les amis !

Sur le toit de l’île

Un peu de sport pour éliminer notre déjeuner gargantuesque sur l’îlot Morot et nous décidons, avec nos nouveaux compagnons d’aventure Fanny et Boris, de nous attaquer au pic N’Gâ, le toit de l’île ! 262 mètres d’altitude, une petite demi-heure de montée en plein soleil avant de profiter de la vue panoramique au sommet et du coucher au soleil, en bonus…

IMG_7839

L’effort avant le réconfort !

On the road again

3ème jour sur l’île et nous décidons de louer une petite voiture (avec Fanny et Boris) pour partir à la découverte de tous les mystères de l’île des Pins ! Et en bonus, vous allez voir, nous allons faire une rencontre pour le moins attachante…

IMG_8009

C’est parti, à bord de notre petite Ferrari !!!

  • 1er stop : Vao, la ville principale de l’île et qui regroupe une église, une école, une supérette, la Poste ainsi que les 2 seuls distributeurs de billets de l’île ! Pour cause de mariage pendant plusieurs jours, l’ambiance est très calme ce matin-là, contrairement aux soirées 😉
IMG_7868

La mairie de Vao

IMG_7875

L’église de la ville

  • 2nd stop : la grotte de la reine Hortense est un site historique pour avoir servi de refuge temporaire à l’illustre reine. Elle révèle surtout de superbes stalagmites et stalactites, symboles de l’âge qui passe !
IMG_7919

Un paquet de chauve-souris pour nous accueillir…

IMG_7935

Comme un trou dans le plafond…

  • 3ème arrêt : après une pause pique-nique sur la baie des crabes, direction la vanilleraie, située tout au nord de l’île, à quelques pas de la baie de Gadji ! La Calédonie est aussi célèbre pour ses gousses de vanille, une fierté locale ! La vanilleraie est situé dans un décor « nature » : des cocotiers par centaines, des escargots géants, un cochon affamé mais aussi de magnifiques fleurs… Nous ferons une connaissance surprenante mais nous vous en parlerons un peu plus bas 😉
IMG_8007

La baie des crabes, bel endroit pour un pique-nique

IMG_7949

Quelques gousses de vanille

  • 4ème arrêt : la grotte de la Troisième, plus sauvage, est remplie d’eau douce et abrite de nombreux oiseaux. Un endroit sympa à visiter dans une végétation luxuriante ;
IMG_8035

Une cuve d’eau au fond de la grotte !

IMG_8052

La fameuse doublette en mode « Tomb Raider »

  • 5ème et dernier stop : nous sommes à la baie des Rouleaux et il est l’heure d’admirer le coucher du soleil, assis sur le sable ! Un moment simple mais authentique que nous partageons à 4 😉
IMG_8066

Et un coucher de soleil supplémentaire !

Une rencontre d’un autre temps

Vous vous souvenez de notre visite de la vanilleraie, tout au nord de l’île ? Hé bien, cette visite ne s’est pas totalement passée comme prévue, nous allons vous raconter !

En arrivant sur place, la responsable des lieux n’est pas là ! Nous sommes donc à 2 doigts de faire demi-tour… lorsqu’une dame d’une soixantaine d’années, vêtue d’une magnifique tenue locale haute en couleurs, vient de suite à notre rencontre ! Avec son fort accent local et toute son énergie, elle nous demande ce que nous voulons… Cette dame, c’est Marie-Paule, la sœur de la gérante !

Au bout de quelques minutes et après nous avoir découpé 2 énormes noix de cocos et un gros morceau de canne à sucre, elle se propose de nous faire la visite de la vanilleraie ! Il faut dire qu’une bonne partie des terres de cette partie de l’île appartient, depuis plusieurs générations, à sa famille… Et il semble que le courant passe de suite hyper bien avec Marie-Paule ! Audrey se trouve un point commun, l’ancien compagnon de Marie-Paule, décédé tragiquement il y a quelques années, était vendéen ! Les touristes qui viennent tout au nord de l’île sont plutôt rares et elle semble toute heureuse d’avoir un peu de compagnie…

DCIM101GOPRO

Comme en famille !

Après une bonne demi-heure de bavardage, nous devons reprendre la route afin de poursuivre notre visite de l’île ! Et avec Boris, nous la « branchons » un peu sur le bougna, le plat traditionnel kanak que nous voulons absolument goûter… On se dit que Marie-Paule doit surement connaître les bonnes adresses sur l’île… Hé bien, figurez-vous, qu’elle nous propose de revenir le lendemain pour déguster le bougna mais également « mettre la main à la patte » !

Le lendemain matin, dernière journée sur l’île des Pins, c’est Alex (le frère de Marie-Paule) qui vient nous chercher à notre camping. Taximan de profession, il se propose (moyennant 800 francs par personne soit 6,70 €) de nous conduire tout au nord de l’île puis nous déposer en milieu d’après-midi au port pour reprendre le bateau et quitter l’île !

C’est parti, au boulot !

Nous arrivons donc le lendemain matin à 10h30 chez Marie-Paule, qui nous attend de pied ferme… Comme une vraie chef cuisto, elle répartit les rôles et toute sa petite famille est là pour nous épauler. Les nièces de Marie-Paule accompagnent Audrey et Fanny pour la confection de la petite salade de papaye.

IMG_8152

Salade de papaye en guise de start-up !

Pendant ce temps-là, avec Boris, nous avons le droit à une pelle chacun ! Notre mission si nous l’acceptons : creuser suffisamment profond pour récupérer un maximum de terre afin de recouvrir le bougna de cette même terre, qui sera installé sur le feu et cuit pendant une bonne heure ! C’est ça la méthode traditionnelle du bougna, on mouille le maillot 😉

IMG_8082

Creuser oui, mais avec le sourire !

Marie-Paule s’affaire à finaliser son fameux bougna poisson : du poisson bien sûr, mais aussi du jus de coco, de la papaye, du manioc, de la pomme de terre… Tout cela enveloppé par d’immenses feuilles de bananiers !

IMG_8128

En pleine préparation avec le jus de coco…

Tito, le neveu, est quant à lui, chargé de monter dans les arbres avec sa machette pour aller nous cueillir des cocos ! Ces moments sont juste inoubliables et à des années-lumière de notre ancienne vie parisienne….

L’heure est venue de sortir le bougna du feu, le stress est au maximum ! Marie-Paule, l’œil attentif, nous engueule comme de petits enfants à chaque mauvais mouvement… Nous ne voulons pas gâcher tout ce travail et toute cette énergie collective ! Et ouf, mission réussi, nous avons maintenant le droit de déguster le bougna « made in Marie-Paule » ! Et quel délice…

IMG_8157

Aiiie, c’est chaud !!!

IMG_8172

La récompense est là !

L’après-midi, nous le passons allongés sur les feuilles de palmiers, en pleine session de tressage avec ces mêmes feuilles ! Avec la nature, rien ne se perd, tout se transforme… Une complicité s’est installée avec cette petite famille attachante et au moment des « au-revoir », les larmes coulent sur le visage de Marie-Paule ! Cette dame que nous ne connaissons que depuis 24h et qui nous a ouvert les portes de chez elle et de sa vie… Quelle belle leçon de vie, nous lui faisons la promesse, en partant, de revenir la voir un jour !

IMG_8124

Une journée vraiment pas comme les autres….

Notre séjour sur l’île des Pins prend fin sur ce formidable moment, une rencontre pour le moins attachante, et hors des sentiers touristiques… Le bateau nous attend pour rejoindre Nouméa, pour nos derniers jours en Nouvelle-Calédonie avant de s’envoler pour Sydney !

IMG_7449

De retour sur Nouméa

A travers nos articles sur Nouméa, notre boucle d’une semaine sur la Grande Terre et ce séjour sur l’île des Pins, nous avons essayé de vous faire partager notre enchantement quant à la découverte de la Nouvelle-Calédonie ! Nous sommes définitivement tombés amoureux de ce petit archipel et, à coup sûr, nous y reviendrons un jour…

IMG_7461

Bye-bye la Calédonie !

INFOS PRATIQUES :

Transport : Pour rejoindre l’île des Pins, l’option la plus rapide est l’avion (20’ de vol depuis Nouméa). Pour des raisons économiques, nous avons opté pour le bateau « Betico 2 ». C’est 2h – 2h30 depuis Nouméa. L’inconvénient sont les rotations de traversées, il n’y en a bien sûr pas tous les jours : aller les mercredis et samedis à 6h45 et retour les mercredis et dimanches à 17h. 

L’aller-retour coûte 10 900 francs (91 €) mais grâce à notre copine Elodie, qui habite Nouméa et qui bénéficie d’un Pass, nous avons payé 2 billets aller-retour en classe VIP pour le prix d’un ! Cela nous a coûté 7700 francs l’aller-retour chacun soit 64 €. Pensez à réserver bien en amont vos billets par contre !

Attention : seulement 15kgs de bagage sont autorisés en soute ! Entre nos sacs, notre tente, nos matelas et les boites de conserve que nous avions achetés, nous avons dépassé de 5 kg. Heureusement, l’excédent bagage n’est pas très cher : 160 francs le kilo supplémentaire soit 1,35 €.

Hébergement : nous avons opté pour le camping Nataïwatch. Emplacement de tente à 1800 francs la nuit soit 15 € (des bungalows sont également possibles). Excellent camping, douche chaude, électricité, wifi, avec accès direct à la plage de Kanuméra. Propose aussi un restaurant (nous n’avons pas testé) ainsi que des sandwichs : 450 francs soit 3,80 €.

Location de voiture : proposée par le camping. 7000 francs la journée soit 59 €, rentable lorsqu’on partage le véhicule à 4, sinon nous aurions opté pour un scooter : 5000 francs la journée soit 42 €.

Activités :

  • La journée sur les atolls avec le repas de langoustes : 9500 francs par personne soit 80 €
  • La sortie en pirogue dans la baie d’Upi : 4000 francs par personne soit 33,50 €
  • L’entrée à la piscine naturelle : 200 francs par personne soit 1,65 €
  • L’entrée dans la grotte Hortense : 250 francs par personne soit 2,10 €
  • L’entrée pour accéder au pic N’Gâ : 100 francs par personne soit 0,80 €
  • Nous avons donné 5000 francs à Marie-Paule pour le bougna traditionnel (soit 42 € pour tous les 2)

Comments are closed.