L’île de Pâques, une destination pleine de mystères

IMG_9735

Après 6 mois en Asie et 2 mois en Océanie, nous voici désormais dans la toute dernière étape de notre tour du monde : l’Amérique du Sud ! Avant le retour dans nos familles prévu courant décembre, c’est un programme sacrément intense qui nous attend pour les 3 prochains mois : Chili, Brésil, Argentine, Bolivie, Pérou, Equateur et Colombie ! Pour commencer, nous embarquons pour une destination pour le moins atypique : l’île de Pâques !

Pourquoi l’île de Pâques ?

Au moment d’acheter nos billets du tour du monde (on vous réserve prochainement un article spécial à ce sujet d’ailleurs…), l’agence Zipworld  par laquelle nous sommes passés, nous avait proposé : « Si vous le souhaitez, pour 20€ de plus et par personne, on peut vous rajouter l’île de Pâques ! » Nous nous sommes regardés, et sans une ombre d’hésitation, nous avons sauté sur l’occasion pour découvrir cette île ô combien mystérieuse, et que nous ne connaissions que grâce à quelques images vues ici ou là sur internet et surtout via la fameuse BD de Tintin !

1114392868_small

Tintin, toute une histoire…

L’île de Pâques est un petit bout de terre de 25 km de long sur 12 km de large, perdu au beau milieu de l’Océan Pacifique. Imaginez-vous, il n’y a absolument rien à 2500 km à la ronde ! Ce n’est pas pour rien qu’on l’appelle aussi « Rapa Nui » qui signifie « la lointaine » en tahitien.

Comment s’y rendre ?

Pour se rendre sur Rapa Nui, ça se mérite, il n’y a pas 36 solutions ! L’avion ou le bateau de croisière sont les seules vraies possibilités. C’est peut-être possible à la nage ou en barque, mais on ne vous le recommande pas… Par avion, il est possible de partir de Santiago avec la compagnie LAN (un vol par jour) ou de Tahiti  (un vol journalier également). En basse saison, vous pourrez compter entre 500 et 600 € pour un aller-retour depuis Santiago. En haute saison, c’est beaucoup beaucoup plus cher…

DSC_0015_9

Yes, nous y sommes !

Si comme nous, vous arrivez de l’autre côté du globe, préparez-vous à souffrir un peu les premiers jours ! Imaginez-vous, en l’espace de 48 heures, nous avons enchaîné les vols « Sydney-Santiago avec une escale en Nouvelle-Zélande » (15h), puis « Santiago – île de Pâques » (5h), tout cela avec un violent décalage horaire à encaisser ! Il nous aura fallu 3 jours pour nous en remettre…

Une histoire surprenante…

Tout comme nous, vous devez certainement connaître l’île de Pâques grâce à ses fameux moais ! Mais qui dit statues géantes, dit également habitants… Figurez-vous que les 1ères personnes à avoir posé le pied sur ce petit bout de terre sont très probablement venues en canoé, à la force de leurs biceps, aux alentours des années 1000 après JC… Une fois leurs bagages posés, ils se sont attelés à la construction de statues géantes, qu’on appelle désormais les moais, symboles de force et de protection ! Une compétition féroce s’est ensuite installée entre les tribus de l’île, l’objectif étant d’avoir le moai le plus grand… Quand on sait que certains moais mesurent 10 mètres et pèsent 80 tonnes, on ose imaginer toute l’énergie nécessaire… 900 moais auraient été construits à cette époque !

Il aura fallu attendre plusieurs centaines d’années, des famines et de nombreuses maladies pour que les Rapa Nui commencent à se dire que toute cette énergie autour des Moais n’était pas forcément utile… C’est à partir de ce moment-là, qu’a commencé le culte de « l’homme oiseau » ! Chaque année, une compétition se tenait entre les tribus de l’île pour élire le fameux « homme oiseau”. Chaque tribu désignait son champion, qui devait nager jusqu’à un petit ilot pour récupérer des œufs d’oiseaux puis revenir à la nage et escalader la falaise la plus impressionnante de l’île. Le premier à arriver au sommet gagnait et apportait par la même occasion de nombreux avantages à sa tribu ! Pour avoir vu la falaise de nos propres yeux, on peut vous assurer que les mecs avaient de sacrés « corones »… Bon, beaucoup d’entre eux sont morts des suites d’une chute ou dévorés par les requins…

Une fois sur place

Des randonnées, des volcans, des plages, de la plongée sous-marine ou encore des cours d’espagnol, il y a vraiment de quoi faire sur l’île de Pâques ! La plupart des agences de voyage préconisent d’y séjourner durant 3 ou 4 jours. Nous avons pris l’option de rester un peu plus longtemps (5 nuits) afin de profiter pleinement de cette destination magique, à l’autre bout du monde, que nous ne sommes pas prêts de revoir de sitôt…

1er jour : la ville de Hanga Roa

Première journée, la pluie est de la partie, nous préférons récupérer de nos nombreuses heures de vol et se limiter à une petite balade au cœur de Hanga Roa ! Seule ville de l’île, c’est là où vit la grande partie des Pascuans, les 2000 habitants de l’île de Pâques. Notre auberge étant située à deux pas, le tour est relativement vite fait !

IMG_9581

L’église de l’île

IMG_9820

L’une des rues principales

C’est à Hanga Roa, sur le sentier qui longe l’océan, que nous apercevons notre 1er moai ! L’émotion est forte, c’est à ce moment-là qu’on se rend un peu plus compte que nous y sommes…

IMG_9806

Un moai, enfin….

Les randonnées à faire

Pour découvrir tous les mystères de l’île, trois grosses randonnées sont à faire ! Pour vous faire une idée plus précise de ces balades, voici une carte que nous avons emprunté à un autre blog de voyage, merci Novomonde 😉

carte

L’île de Pâques

2ème jour : le sud de l’île et le volcan Rano Kau (circuit vert)

Nous sommes partis à pied de notre auberge, avons traversé la ville de Hanga Roa, longé l’aéroport puis nous sommes arrivés sur un chemin longeant l’océan ! De supers points de vue, sur le flanc des rochers, entre terre et mer…

IMG_9598

Entre terre et mer

Nous entrons ensuite sur un sentier qui nous conduit tout droit jusqu’au volcan de Rano Kau. L’ascension n’est pas très raide mais demande quelques efforts physiques ! Comptez une bonne demi-heure de grimpette, seuls au cœur de la forêt, de quoi se chauffer un peu les cuisses 😉

IMG_9608

Calor !!!

IMG_9631

Nos 2 guides du coin !

Une fois arrivé au sommet du cratère, avec les rayons du soleil qui viennent se refléter sur les eaux du lacs, la vue est tout simplement impressionnante ! Pas un touriste à l’horizon… Le cratère est magnifique, complètement circulaire avec juste une brèche qui permet de voir l’océan s’étirer à perte de vue. De plus, Rano Kau présente la meilleure réserve de fleurs endémiques de Rapa Nui. Sur les flancs de son cratère, on peut même apercevoir quelques arbres fruitiers, de la vigne et même une fameuse plante médicinale !

DCIM101GOPRO

Une vue de dingue !!!

IMG_9629

Des fleurs rares, au coeur du volcan !

Nous poursuivons ensuite notre route jusqu’au au village de O’Rongo, qui se situe juste au-dessus de la falaise ! Il s’agit d’un ancien village cérémonial, célèbre pour être le lieu du culte de « l’homme-oiseau », culte que nous vous avons expliqué un peu plus haut… Les petites maisons n’étaient d’ailleurs occupées que durant ces cérémonies. Leurs entrées sont très étroites et basses pour se protéger du vent, qui pouvait s’avérer hyper violent par moment ! Nous l’avons d’ailleurs appris à nos dépends, que ce soit à pied ou en scooter, ça décoiffe sévère sur l’île de Pâques !

IMG_9636

La fameuse île de l’homme oiseau !

IMG_9643

Les maisons d’O Rongo

IMG_9647

J’ai beau essayé, impossible de rentrer….

Pour cette randonnée de 15 km, comptez une bonne demi-journée !

3ème jour : la boucle en scooter autour de l’île (circuit bleu)

C’est LA grosse journée pour découvrir tous les mystères de l’île de Pâques ! Autant vous dire que nous étions particulièrement impatients de bondir de notre lit… Il est possible de faire cette grande boucle en vélo, mais attention ça monte et ça descend, l’île est loin d’être toute plate… Nous avons opté pour le scooter, moyennant 20 000 pesos chilien la journée (26 €).

IMG_9796

On the road again !!!

Première étape de notre journée : longer la côte est de l’île ! Comme vous pouvez le voir sur notre carte, il y a vraiment beaucoup beaucoup de stops possibles pour admirer de plus près les moais… Par contre, ne vous attendez pas à les voir debout, la plupart des statues sont tombées et sont souvent même cassées ! Mais cela donne un charme vraiment particulier à l’endroit…

IMG_9671

Les moais face contre terre

DSC_2255

Et si j’essayais la posture « moais » aussi ?

Après avoir longé la côte, nous arrivons ensuite au volcan Rano Raraku ! C’est à cet endroit que l’ensemble des moais ont été sculptés, la plupart d’entre eux étant d’ailleurs toujours là… Cet endroit est juste incroyable ! Il y aurait plus de 400 moais sur ce site, certaines statues sont même encore à moitié taillées dans la pierre ! C’est typiquement le genre d’endroit qui dégage une énergie assez particulière, difficile à décrire avec des mots ! Notre coup de cœur de l’île 😉

IMG_9700

Bienvenue dans la carrière aux moais

IMG_9713

Juste dingue !

IMG_9720

On ne s’en lasse pas…

A peine remis de nos émotions que nous rejoignons, à quelques kilomètres de là, l’Ahu Tongariki ! C’est la plateforme la plus impressionnante de l’île, celle que vous avez certainement déjà vu à la TV ou dans les magazines…. Une rangée de 15 moais alignés côte à côte, dont certains mesurent pas loin de 10 mètres de haut, un vrai truc de dingue ! On se sent d’ailleurs minuscules à côté d’eux…

DSC_2296

On ne fait pas le poids face aux 15 statues!

Dernier stop de la journée, la plage d’Anakena ! Et oui, en plus d’avoir des moais, des volcans et des grottes, il y également une magnifique plage sur l’île de Pâques. Ambiance sable fin et cocotiers…. Il est possible de s’y baigner mais nous avons préféré passer notre tour ! Par contre, nous avons pu admirer les fameux 5 moais à chapeaux qui tournent le dos à l’océan…

IMG_9743

Ambiance playa

DSC_0075_1

Les moais à chapeaux

Pour clôturer cette journée de la plus belle façon, nous avons décidé de nous rendre en fin de journée au complexe cérémonial de Tahai, pour admirer le coucher du soleil ! Les images se passent de commentaire…

IMG_9764

Le coucher du soleil

4ème jour : à la découverte du littoral et des grottes (circuit rouge)

Une astuce concernant la location du scooter ! Si, comme nous, vous décidez de louer votre scooter en milieu de matinée, vous pourrez le conserver jusqu’au jour suivant, même heure ! C’est grâce à cette astuce que nous avons pu nous rendre de bon matin jusqu’au Ahu’a Kivi, situé à plusieurs kilomètres de la ville !

IMG_9781

Direction l’Ahu’a Kivi

L’Ahu’a Kivi est un autel de 7 moais, restaurés récemment, et qui présente la particularité d’être orientés face à la mer ! Chose assez rare, allez savoir pourquoi, encore un des mystères de l’île de Pâques 😉

IMG_9790

Face à la mer !

Après avoir rendu les clefs de notre scooter, nous poursuivons notre journée par une randonnée de 18 km le long de l’océan ! La météo est instable, parfois pluvieuse, parfois lumineuse…

1er stop devant le complexe cérémonial de Tahai, celui-là même où nous étions venus la veille observer le coucher du soleil ! Situé à 10 minutes à pied de Hanga Roa, il comprend 3 autels de moais magnifiquement orienté dos à l’océan !

IMG_9825

Le complexe Tahai

L’un des endroits les plus spectaculaires selon nous, en raison notamment d’une plateforme de moais atypiques ! En effet, ses moais possèdent une copie des yeux de corail et de scorie rouge, donnant un exemple de ce qu’étaient les Moais autrefois.

IMG_9834

Droit dans les yeux

Nous continuons notre longue randonnée, pas un touriste à l’horizon… Les points de vue sur l’océan sont tout simplement superbes, on ne lasse pas d’un tel spectacle !

IMG_9887

De toute beauté !!!

Nous poursuivons ensuite jusqu’à plusieurs grottes dont la grotte Ana Te Pahu ! L’entrée est vraiment minuscule… Nous réfléchissons à deux fois avant d’y entrer, de peur de rester bloqué à l’intérieur !

IMG_9859

Par ici, l’entrée

Mais une fois les premiers mètres passés (en rampant…), nous accédons à une grande galerie puis un tout petit chemin qui donne sur l’océan ! Attention à ne pas trop s’aventurer, le dénivelé est carrément impressionnant et le vent très violent…. On aurait vite fait d’être déstabilisé !

IMG_9896

Sympa la vue !

Direction ensuite l’Ahu Te Peu qui est un vestige, comportant des blocs de pierre et une fameuse « maison bateau » ! Pour être honnête, c’est mignon, mais ça ne casse pas des briques ! C’est beaucoup de kilomètres pour quelques vestiges…

IMG_9892

Quelques vestiges du passé…

Un petit souvenir avant de partir…

Avant de quitter l’île, direction le bureau de poste ! Nous avions lu sur d’autres blogs de voyage qu’il était possible de se faire tamponner le passeport gratuitement ! Quel joli souvenir que d’avoir trois têtes de moais à l’intérieur de notre passeport, en souvenir de notre passage sur l’île de Pâques ?

DSC_0046

Et hop, un joli souvenir avant de partir…

Voilà, notre séjour sur l’île de Pâques touche à sa fin ! Assurément, nous ne sommes pas prêt d’oublier cette destination à l’autre bout du monde, dans un lieu véritablement mystique ! Notre prochaine destination : la capitale du Chili, Santiago et de sa petite sœur, la renommée ville de Valparaiso ! Ne manquez pas nos futures aventures, hautes en couleurs 😉

DCIM101GOPRO


A bientôt pour de nouvelles aventures

INFOS PRATIQUES :
  • Entrée au parc national de Rapa Nui : Bonne nouvelle, à notre arrivée, nous avons appris que l’entrée serait gratuite ! La « faute » à un conflit entre les habitants de l’île et le gouvernement chilien… Allez savoir jusqu’à quand ce conflit durera, et la gratuité sera d’actualité ! Quoiqu’il en soit, nous avons fait une belle économie de 60 $ par personne (soit 53 €).
  • Hébergement : On ne va pas vous mentir, les logements sur l’île de Pâques sont assez chers, et pour le prix, la qualité n’est pas forcément au rendez-vous… L’option la moins chère est le camping, enfin c’est ce que nous pensions jusqu’à ce que certains campings augmentent subitement leurs prix ! Du coup, nous nous sommes orientés vers un hébergement en dur, surtout qu’il fait froid la nuit sur l’île… Pas d’inquiétude, vous n’avez pas besoin de réserver ! En arrivant à l’aéroport, tous les hôtels ou campings vous attendent… Notre conseil : allez voir Martin, le grand brun assez baraque ! Il gère un petit homestay « Ana Ariki » situé en plein cœur de la ville, dans la rue Simon Paoa. Après quelques négociations, nous avons obtenu une chambre avec salle de bain privée pour 17 000 pesos la nuit (soit 22€). Le wifi est plus que correct et vous aurez accès à une super cuisine toute équipée.
  • Restaurant : Evitez au maximum les restaurants, les prix sont 20 à 30 % plus chers que sur le continent ! Pour les sandwichs, nous avons trouvé de quoi faire dans le centre-ville… Et pour le reste, nous avions fait le plein de pates, sauces tomates, boites de thon et bouteilles de vin rouge à Santiago ! De quoi faire de belles économies 😉

2 Comments on “L’île de Pâques, une destination pleine de mystères

  1. FAN-TAS-TIQUE !
    Quelle super idée, cette étape incroyable ! Mais il y a donc des vaches ? Moi qui croyais qu’il n’y avait que des iguanes !

    Merci de nous faire partager tout cela, on s’y croit. Quelle pêche vous avez tous les deux, malgré les trajets aériens…

    • Coucou Danielle, merci pour ce message ! Ça nous fait chaud au coeur, on essaye en effet de vous faire partager nos aventures et nos émotions, comme si vous étiez à nos côtés 😉 L’île de Pâques est effectivement une destination fantastique, je te le recommande 😉 Bisous, Audrey

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *