Le lac Titicaca côté Bolivie : direction l’Isla del Sol

IMG_4370

Ah le lac Titicaca ! Tellement mythique, spectaculaire, immense… Le plus grand et le plus haut lac navigable au monde : et oui, nous sommes tout simplement sur le toit du monde ! 2 pays se partagent cette étendue d’eau : le Pérou et la Bolivie. Après nos quelques jours à La Paz, nous décidons donc de nous diriger vers la fameuse Isla del Sol (île du soleil) afin de profiter pleinement de cette « petite » merveille de la nature.

Petite présentation des lieux

Situé à 3808 mètres d’altitude (ah ouais, quand même !), le lac Titicaca offre une superficie de 8 400 km2, rien que ça ! Tellement immense que l’on n’en voit pas les contours… Pour tout vous dire, on dirait une mer ou un océan. Il faudrait, en effet, une journée entière pour le traverser en bateau, sachant qu’il peut même atteindre, par moment, jusqu’à 275m de profondeur ! Bon, on vous avoue, nous n’avions aucunement envie de plonger, la température moyenne étant de 9⁰…

Le mythe du trésor englouti

Avant de vous faire partager nos aventures, on se devait de vous raconter la fameuse légende du lac Titicaca, pour bien vous imprégner de tout le mystère qui règne sur ce lieu ! En effet, une légende des Andes raconte qu’une partie du trésor des incas serait enfouie dans les profondeurs du lac…

Lorsque les conquistadors espagnols capturèrent l’empereur inca Atahualpa en 1532, ils demandèrent leurs richesses en rançon afin de laisser la vie sauve à Atahualpa. L’inca fit alors venir une quantité d’or et d’argent de part et d’autre du pays, notamment par le biais du lac Titicaca. Les espagnols finirent par exécuter quand même Atahualpa. Lorsque les incas apprirent la nouvelle, de rage, ils balancèrent les richesses dans les profondeurs du lac !

Aucun écrit ne confirme cette légende mais le commandant Cousteau, en personne, est venu en expédition dans la partie bolivienne du lac pour en avoir le cœur net. Il ne trouva malheureusement que de vieilles poteries… Mais, avec son immensité ainsi que le parfum mystérieux qui règne au-dessus de ses eaux, nous aimons à penser que le trésor des incas est bel et bien enfoui au fond du lac et que, jusqu’à ce jour, personne n’a jamais réussi à mettre la main dessus 😉

IMG_4311

C’est lui le nouveau chercheur d’or ?

Pourquoi choisir la partie bolivienne ?

Pour visiter le lac Titicaca, 2 options sont possibles : par le côté bolivien ou par le côté péruvien ! Nous avons opté pour la 1ère solution pour une raison importante : TOUS les voyageurs que nous croisions ou les bloggeurs que nous suivions nous ont recommandé la partie bolivienne du lac ! Ce serait, en effet, la partie la plus belle mais également la plus éloignée du tourisme de masse !

IMG_4385

Quand on vous dit que c’est typique…

La partie péruvienne du lac, et notamment Puno sa ville étape, ont désormais mauvaise réputation ! Vraiment dommage car visiter les îles Uros nous auraient bien plu. Ces fameuses îles (une soixantaine au total) sont des îles flottantes entièrement construites par l’homme. Elles sont constituées d’une épaisse couche de roseau de 3m d’épaisseur et ont une durée de vie d’environ 50 ans. Environ 2500 personnes vivent encore sur ces îles, pêchent, élèvent des poules ainsi que des canards ! Bref, un mode de vie vraiment hors du commun…

Mais, alertés par ce que certains appellent le « DisneyLand flottant », nous préférons opter pour le calme et l’authenticité, direction donc la ville de Copacabana (pas la plage…), véritable porte d’entrée vers le lac Titicaca !

La ville de Copacabana et ses quelques surprises…

Nichée entre deux collines et surplombant la rive sud du lac Titicaca, Copacabana est une petite ville (6000 habitants) animée et pleine de charme. Certes, un poil trop touristique au 1er abord, il fait néanmoins bon y flâner une demi-journée. La plupart des gens qui viennent à Copacabana ne voient que son charmant petit port et s’en vont directement découvrir le lac Titicaca ! Dommage car cette ville regorge de bonnes surprises…

La rue principale du village n’a en soi rien de bien attirant…. Des bars, des restaurants, des petits magasins de souvenirs et quelques hôtels se succèdent sans grand intérêt ! Et comme souvent, les prix deviennent deux fois moins chers lorsqu’on prend la peine de quitter la rue principale !

IMG_4425

L’avenue 6 de Agosto

L’une des surprises de la ville est son église blanche qui en impose, tant par sa couleur éclatante et que par sa taille : carrément disproportionnée pour un si un petit village ! Nous l’avons appris ensuite, c’est parce qu’elle abrite une vierge très appréciée des pèlerins et qu’il faut donc un peu d’espace pour l’accueillir.

IMG_4244

L’église de Copacabana

Une autre curiosité que je vous conseille vraiment de ne pas rater… Quasiment chaque matin vers 10h, voitures, camions et autobus se donnent rendez-vous devant l’église de Copacabana. Tous ces véhicules sont décorés d’une tonne de guirlandes, de fleurs, de rubans colorés et de drapeaux. Et non, ce n’est pas le carnaval !

C’est juste que les gens de la région viennent spécialement jusque devant cette église pour faire bénir leur voiture par un prêtre ! Celui-ci verse en offrande de l’alcool sur les véhicules et parfois même dans le gosier du chauffeur… Les conducteurs versent des dons au prêtre en échange de la bénédiction, mais cela revient nettement moins cher que de souscrire à une assurance ! Pratique, non ?

IMG_4249

C’est l’heure de la bénédiction !

Depuis le port, vous pouvez aussi contourner la colline qui surplombe le village ! Une jolie balade d’une (bonne) heure, assez sportive, mais qui vous permettra de profiter de la vue sur le lac ! Et si vous avez encore un peu de courage, ne manquez pas le coucher du soleil depuis le sommet de la colline… Il parait que ça vaut vraiment le coup ! De notre côté, nous avons opté pour un apéro depuis le toit de notre hôtel (Hostal Sonia, on vous en parle plus bas dans les infos pratiques), c’est moins sportif mais tout aussi agréable 😉

IMG_4273

Un apéro haut en couleurs !

Direction l’Isla del Sol

Nous avons choisi de passer une nuit à Copacabana afin de pouvoir prendre le bateau le lendemain matin à 8h30, et passer nos 24 prochaines heures sur l’Isla del Sol ! Détail important, vous le verrez ensuite…. Nous avons laissé nos gros sacs à l’hôtel afin de nous alléger au maximum… Au port de Copacabana, vous trouverez de nombreux bateaux qui se dirigent vers la partie sud de l’île (1h30 de trajet pour 20 bolivianos / personne). De notre côté, nous avons opté pour la partie nord de l’île et la ville de Cha’llapampa. Mais pourquoi donc ?

IMG_4288

Direction le nord de l’île

Nous nous sommes fixés comme objectif de rejoindre le sud de l’île à pied par le fameux « sentier des crêtes », un sentier de 7 km qui traverse l’île du nord au sud ! Et quelle bonne idée, nous avons eu… En effet, vous allez le voir, les paysages étaient juste spectaculaires !

 Après 2h30 de bateau (et 25 bolivianos / pers soit 3,30 €), nous voilà donc arrivés sur l’île.

IMG_4289

Le 1er pied posé sur l’Isla del Sol

Nos 1ers pas sur l’Isla del Sol

Après avoir acheté quelques sandwichs et fruits dès notre arrivée, nous nous dirigeons vers le musée de Cha’llapampa (10 bolivianos l’entrée soit 1,35 €). Ce musée regroupe des objets trouvés lors de différentes fouilles sous-marines : des figurines, des ossements d’animaux, des morceaux de crâne ! De quoi vous plonger dans l’ambiance avant de partir découvrir l’île… Bon, ce musée est vraiment tout petit : en 5’ à peine, nous en avions fait le tour ! Loin d’être mémorable mais faîtes-y un petit tour… En plus, avec le ticket du musée, nous avons économisé 10 bolivianos de droits d’entrée pour la partie nord de l’île un peu plus loin donc bon…

IMG_4293

Le musée de Cha’llapampa

La route de Chincana

Une fois quitté le village de Cha’llapampa, nous rejoignons une superbe plage sablonneuse qui nous conduit tout droit vers la route de Chincana ! Cette route est tout simplement magnifique mais elle se mérite : des montées et des descentes en guise d’échauffement pour cette journée ! Nous croisons les locaux travaillant (dur) dans les champs, des animaux en totale liberté ainsi que des maisons traditionnelles ! Le temps semble s’être arrêté sur cette partie de l’île…

IMG_4309

La route de Chincana

IMG_4310

Les cactus sont également de la partie !

Après une bonne heure de marche et quelques gouttes de sueur, nous arrivons aux ruines de Chincana, situées sur la partie nord de l’île. Ces ruines sont les vestiges archéologiques les plus impressionnants de l’île ! La structure la plus intéressante est clairement « le labyrinthe » avec cette vue impressionnante en arrière-plan sur le lac !

IMG_4336

Le labyrinthe

Le sentier des crêtes

Deux sentiers relient le nord au sud de l’île, et vice-versa. Le plus bas de ces sentiers serpente à travers les champs, hameaux, plages et villages : c’est le sentier le plus facile ! L’itinéraire le plus emprunté suit la spectaculaire crête qui relie Cha’llpampa, au nord, à Yumani, au sud.

IMG_4346

Direction le sentier en hauteur !

Autant vous le dire de suite, ce sentier est loin d’être facile… Nous sommes pourtant sportifs, mais on l’avoue, on a pas mal souffert par moment ! Ça monte, ça monte encore. Et le problème, c’est qu’on est à 4000 mètres d’altitude ! Du coup, ça pique un peu… surtout qu’il fait très beau et que le soleil tape ! On vous conseille vraiment de bien prendre votre temps… De toute façon, c’est clairement un régal de savourer la balade dans ce paysage superbe au coeur du chemin des ruines incas !

IMG_4369

Par ici, la grimpette !

Et une petite pause face à de tels paysages ça vaut vraiment le coup, vous ne croyez pas ?

IMG_4323

Juste magnifique !

Pensez également à emporter suffisamment d’eau avec vous (2l min / personne) ainsi que de la crème solaire, le soleil tape vraiment fort, et en cas d’insolation, je ne vous promets pas une intervention rapide des pompiers boliviens….

Mais par contre, les paysages sont absolument extraordinaires. Le chemin fait qu’on a une vue imprenable sur toute l’île ! C’est vraiment beau… Nous aurons le droit à une succession de panoramas imprenables sur le lac Titicaca et la cordillère ! Ne vous inquiétez pas, en tout cas, il est impossible de s’y perdre, le sentier est hyper bien balisé 😉

IMG_4370

Comment s’en lasser ?!

Au final, nous aurons effectué cette randonnée en 3h30 environ ! L’ascension au sommet de la montagne Santa Barbara (4 000 mètres d’altitude) sur la fin du parcours, est casse patte mais en vaut clairement la peine, on vous la recommande ! Et si jamais, vous avez besoin de soutien, vous trouverez des lamas, des cochons, des moutons ainsi que des ânes en cours de route… Je vous avais prévenu, l’Isla del Sol est vraiment un endroit typique 😉

IMG_4375

Ça bouchonne sur le sentier !

Petit point négatif tout de même : on nous a demandé de payer un « droit de circuler sur le chemin » à 3 endroits ! Une fois 10 bolivianos (nous avions le ticket du musée donc pas payé…), ensuite 15 bolivianos puis 5 bolivianos…. Le montant n’est pas énorme (environ 4 €) mais devoir payer 3 fois pour se balader sur un sentier, c’est un tantinet énervant !

Yumani, nous y sommes

Exténués, nous n’avons pas cherché longtemps pour trouver un logement pour la nuit ! Et ça tombe bien, nous avons eu beaucoup de chance…. On vous donne un conseil : allez dormir à l’Hostal del Sol, situé juste à l’entrée de Yumani ! C’est confortable, calme et, grand luxe, vous aurez même droit à un peu d’eau chaude pour éliminer les efforts de la journée…

IMG_4382

Hostal del Sol

Nous n’avons pas visité le village de Yumani et pour cause, nous avons préféré admirer le coucher du soleil, avec un verre de Pisco à la main ! De toute évidence, un moment fort de notre séjour sur l’Isla Del Sol, à ne manquer sous aucun prétexte…

IMG_4406

Le coucher du soleil sur l’Isla del Sol

Une adresse : le restaurant Inti Jalanta pour profiter de ce coucher du soleil grandiose mais également déguster la spécialité du coin : la truite au citron servie avec ses petits légumes et ses pommes de terre ! Simple mais tout simplement délicieux… Avec une soupe de quinoa en entrée et des bananes au chocolat en dessert, le menu ne nous aura coûté que 35 bolivianos (4,70 €).

IMG_4423

Le restaurant Inti Jalanta

IMG_4410

La fameuse truite au citron : à ne pas rater !

C’est en papotant la veille au soir avec Edwin, le propriétaire de ce restaurant, que nous apprenons une autre bonne nouvelle : il doit retourner le lendemain matin à Copacabana avec son bateau et nous propose de nous y conduire vers 10h ! 20 bolivianos par personne (soit 2,70 €), c’est le même prix que le bateau touristique mais c’est surtout plus confortable et un poil plus rapide (1h de trajet au lieu de 1h30). Sachant en plus qu’il est adorable et que l’argent lui revient directement et lui sert à payer son essence et les réparations de son bateau, comment refuser ?!

IMG_4424

Le bateau d’Edwin nous attend tout en bas…

Avant de quitter l’île, nous rejoignons Edwin pour un petit déjeuner, hum… Tout simplement le meilleur petit déjeuner de cette année 2015 ! Copieux, sain, délicieux avec une vue tout simplement incroyable…. Un moment simple partagé avec cet homme et son adorable chien !

IMG_4420

Pas mal la vue au petit déj’ !

C’est sous un grand ciel bleu que nous rejoignons ensuite le port de Copacabana ! Nous attendrons ensuite notre bus afin de rejoindre le Pérou, notre future destination. Cette journée passée sur l’Isla del Sol restera, de toute évidence, un moment fort de notre voyage en Bolivie. Bien que difficile, nous avons adoré cette randonnée sur l’île et clairement, si nous en avions eu un peu plus de temps, nous serions bien restés une ou deux nuits supplémentaires ! La tranquillité, l’authenticité et les paysages panoramiques sont les plus beaux atouts de l’île du soleil 😉

INFOS PRATIQUES
  • Transports :
    • Nous avons effectué le trajet La Paz – Copacabana par bus : 4h de route pour 30 bolivianos par personne (soit 4€). Les paysages empruntés sont vraiment magnifiques. Il y a même un passage un peu amusant où le bus traverse un bout de lac sur une barque en bois motorisée… Pour les passagers, il faut descendre et prendre un petit bateau. Coût de la traversée : 2 bolivianos par personne (0,25€).
IMG_4235

La petite surprise du trajet

  • Pour se rendre sur l’Isla del Sol depuis Copabacana, pas d’inquiétude, vous trouverez plein d’agences et de rabatteurs sur l’avenue 6 de Agosto ou directement au port ! Les prix restent les mêmes : 20 bolivianos (2,70€) pour rejoindre le sud de l’île ou 25 bolivianos (3,35€) pour la partie nord. 2 départs dans la journée : 8h30 ou 13h30.
  • Hébergements :
    • A Copacabana : on vous recommande fortement l’Hostal Sonia : 80 bolivianos (10,70€) après quelques négociations pour une chambre double avec salle de bain privée. L’hôtel propose également une consigne gratuite, parfait pour laisser ses gros sacs et découvrir l’Isla del Sol.
    • A Yumani : là aussi, on vous conseille l’Hostal del Sol : très belle chambre, confortable, chaude (on est à 4000 mètres d’altitude), un peu de wifi apparemment (on n’a pas testé), une salle de bain commune avec un peu d’eau chaude. Le prix : 100 bolivianos soit 13,40€ ! Pensez également à bien négocier 😉
IMG_4376

Notre chambre à l’Hostal del Sol

  • Pensez à retirer de l’argent à Copacabana, il n’y a bien sûr pas de distributeur sur l’île !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *