La Grande Muraille, rien que pour nous…

Great Wall

Marcher seuls sur la Grande Muraille de Chine pendant plusieurs heures ? Un énorme privilège, surtout lorsque l’on sait que certaines sections de la muraille peuvent accueillir au moins 50 000 visiteurs par jour… Un luxe mais surtout une expérience magique et inoubliable, que nous ne sommes pas prête d’oublier ! Découvrez dans cet article le méga bon plan, celui que nous avons déniché sur d’autres blogs de voyage et qui nous a permis de vivre une journée pas comme les autres…

Tout simplement immense

La Grande Muraille de Chine n’a pas d’équivalent. Il s’agit de la construction la plus importante jamais réalisée par l’Homme. Sa réalisation aurait coûté la vie à près d’un million de personnes… Bâtie entre le 3ème siècle avant J-C et le 17ème siècle, la Grande Muraille servait à protéger la frontière nord du pays contre les invasions mongoles et japonaises notamment… Démesurée, vous avez dit ? Sa longueur varie selon les sources. Selon un rapport de 1990, la longueur totale des murs serait de 6700 km. Mais non, elle n’est pas visible depuis la Lune ! Ce vieux mythe ayant été récemment démenti 😉

Globe Planet Earth NASA

Et oui, ceci n’était qu’un mythe ;)

Chaque jour, ce sont des dizaines ou devrions-nous dire des centaines de cars de touristes chinois qui partent de Pékin au petit matin pour se diriger vers la Muraille. La portion la plus célèbre est Badaling, à 70 km de la capitale, de nombreuses guesthouses sur Pékin proposent d’ailleurs l’excursion à la journée… Mais hors de question pour nous de se fonder dans la masse et d’entendre des guides brailler dans un micro toute la journée : nous voulons de l’authentique, du surprenant !

Nous décidons donc de nous diriger vers le tout petit village de Dongpo, totalement perdu dans les montagnes chinoises, à environ 150 km de Pékin. Bon courage d’ailleurs pour localiser ce village sur une carte, nous cherchons encore… Seuls locaux dans le bus, nous étions un peu stressés à l’idée que notre chauffeur ne loupe pas la sortie d’autoroute… D’autant plus, et ce fut souvent le cas en Chine, nous n’avons trouvé personne dans le bus avec qui échanger quelques mots en anglais !

Ouf, nous sommes rassurés, le bus sort bien de l’autoroute et dès notre arrivée, nous croisons le regard du frère de la gérante, qui vient nous récupérer à bord de sa vieille Mercedes. Baragouinant 2 ou 3 mots d’anglais, il nous conduit tout droit direction la seule guesthouse du patelin ! Ici, pas de route goudronnée, juste une simple piste de terre, au beau milieu de la montagne… Mais peu importe, depuis quelques minutes, nous n’avons d’yeux que pour la Grande Muraille, que nous commençons à apercevoir ! Nous sommes dans la portion de Simataï et les premiers instants sont justes magiques :)

Nous voilà arrivés, et faisons la connaissance de la maitresse des lieux : Madame Liu et sa petite fille au sourire dévastateur ! L’endroit est simple, sans prétention, mais totalement relaxant, surtout comparé à l’effervescence permanente de Pékin… Une petite cour au centre, quelques chambres au confort sommaire tout autour, ainsi que des toilettes situés en extérieur (sympa pour le pipi en pleine nuit…), mais peu importe, nous ne sommes pas là pour ça ! La seule chose qui nous intéresse se dresse là, juste devant nos yeux…

IMG_1581

Tout « simplement » magique….

A peine arrivé, notre hôte répond à notre estomac affamé et nous cuisine un noodle-chicken maison. Nous ne sommes que tous les deux, confortablement installés sur la terrasse, bière à la main et cacahuètes sous la dent. Le bonheur tout simplement :)

IMG_1575

Pause bières – cacahuètes : le pied !!!

Une trentaine de minutes plus tard, la veille Mercedes refait son apparition, avec à son bord, une énergique et souriante petite famille française. Nous l’apprendrons quelques instants plus tard mais Stéphanie et Didier avec leurs filles Noémie et Capucine sont également en plein tour du monde (n’hésitez pas à aller jeter un oeil sur leur blog). Originaires de Haute-Savoie, ils ont tout abandonné l’espace de 12 mois pour vivre une aventure unique… Vous l’imaginez, notre rencontre a été l’occasion d’échanger sur de nombreuses anecdotes que nous avons eu la chance (ou parfois la malchance) de connaître depuis notre départ !

Décidemment, les chinois ne font vraiment pas les choses à moitié ! La ville de Simataï, située non loin de là et réputée pour être la zone touristique du coin, est actuellement en travaux. La ville est en pleine reconstruction et donc fermée au public pendant plusieurs années. Difficile à imaginer en France, n’est-ce-pas ? 😉

Petit topo de la situation, il est 17h, la ville de Simataï est impossible d’accès. Dans les tours au-dessus de notre village, un garde veille et en interdit l’accès en dehors des zones balisées. Notre hôte (qui parle anglais, mais attention, avec un accent au couteau), nous propose pour l’instant, à défaut de pouvoir grimper sur la Grande Muraille, de nous balader jusqu’au hameau de Dongpo, quelques centaines de mètres plus haut.

IMG_1604

Petite ballade, avec en arrière plan la Muraille

Sur le chemin du retour, nous faisons la connaissance de Caroline et Thomas, un couple de parisiens en vacances une dizaine de jours en Chine et qui eux aussi dorment ce soir chez Madame Liu ! Nous serons donc 8 à explorer la Grande Muraille… Un petit groupe d’explorateurs 100 % français. A croire que ce fameux bon plan ne passe pas les frontières de l’hexagone pour le moment….

DCIM100GOPRO

De retour à la guesthouse

La nuit va bientôt tomber, il est temps de rentrer. Nous accélérons le pas pour tenter d’admirer le coucher du soleil depuis notre terrasse ! Face à nous, une bière à la main, elle est toujours là, et franchement on ne s’en lasse pas…

IMG_1623

So happyyyy !!!

La maîtresse des lieux nous appelle ensuite pour le dîner… Un repas gargantuesque, que nous partageons dans la joie et la bonne humeur avec nos 6 autres compagnons du jour !

IMG_1632

Le repas des braves

Avant de partir nous coucher, petit point sur le programme du lendemain : réveil à 4 heures avec une bonne demi-heure de grimpette pour assister au lever du soleil depuis la Grande Muraille. Mais attention, le garde veille dans l’une des tours… Et l’objectif sera de l’éviter !

Le jour J est enfin là !

La nuit est courte. Audrey tombe malade, une indigestion alimentaire… Imaginez la scène, il est 2 heures du matin, les toilettes sont à l’extérieur dans un petit chemin, et il fait froid, très froid… Notre réveil sonnera deux heures plus tard, malheureusement Audrey, à bout de force et le ventre en souffrance, ne pourra nous accompagner… Elle est dépitée de me laisser partir ! Elle qui avait fait toutes les recherches pour trouver ce bon plan… Tomber malade quelques heures avant de grimper la Grande Muraille, c’est vraiment pas de bol !

C’est donc tous les 7 que nous partons, à la lumière de nos frontales, rejoindre le petit chemin que nous avez montré la veille Monsieur Liu. L’ascension, à travers la montagne, du petit chemin escarpé jusqu’à la fortification est raide et nous offre droit à quelques sueurs matinales.

IMG_1643

C’est parti pour la grimpette en pleine nuit !

Mais peu importe, nous y sommes, ça y est, je pose le pied sur la Muraille ! Un moment émouvant, tant attendu…

IMG_1658

ENFIN, j’y suis…

Caroline et Thomas déjà loin devant, je décide de rester quelques minutes avec la famille ! Les filles font preuve d’une surprenante énergie, les premiers pas sur la Muraille sont vraiment raides… Quelques instants plus loin, je sens qu’elles commencent à fatiguer et décident donc de les laisser tous les 4 pour tenter de rejoindre Caroline et Thomas, les sportifs de la journée ! Une bonne décision, puisque j’ai appris plus tard en redescendant vers le village, que la petite famille s’est fait surprendre par le garde quelques minutes plus tard… On ne rigole pas, tout le monde descend !

C’est beau mais c’est raide

Je rejoins Caroline et Thomas, nous ne sommes désormais plus que 3 et le soleil ne va pas tarder à se lever. Notre objectif : grimper le plus vite possible pour s’éloigner au maximum de la position supposée du garde… On passe sous une caméra, qui se met à clignoter. Nous a-t-elle repéré ? L’air innocent, on continue à monter puis on s’installe dans les marches, au pied d’une des tours, pour profiter du spectacle. Seuls au monde. Des kilomètres de Muraille devant nos yeux, rien que pour nous. Et le jour qui commence à pointer son nez.

IMG_1669

Un aysage à couper le souffle

IMG_1726

Fatigué mais souriant

Bien décidé à profiter pleinement de ce moment exceptionnel, nous reprenons notre ascension tambour battant ! Nous passons, une 1ère fois, devant un passage interdit ! On brave l’interdit, tant pis… Nous passons ensuite devant un 2nd passage interdit ! Le montant de l’amende nous fait réfléchir, surtout quand on repense à la caméra… Mais surtout, la Muraille est entourée de part et d’autre du vide, des centaines de mètres en contrebas ! Nous sommes sur une portion totalement préservée, de toute évidence pas encore rénovée. Ce passage est un brin trop dangereux, c’est ici que nous arrêterons notre ascension, les cuisses qui brulent… Téméraire oui mais pas suicidaire 😉

IMG_1695

Par ici, la sortie…

Nous redescendons et entendons un son étrange… Caroline a deviné, c’est le garde, assis juste à l’intersection du petit chemin et de la Muraille, qui écoute sa radio ! Tout surpris de nous voir, en délogeant la famille, il pensait sûrement avoir fini sa tâche de la matinée. Il nous fait signe de partir, sans un sourire… Pas de problème Monsieur, nous avions prévu de redescendre :)

IMG_1739

Le garde (à droite de la photo) juste avant qu’il nous surprenne…

Je retrouve Audrey dans la chambre… Enervée par la tournure des événements, j’évite de lui parler de ce que nous venons de vivre ! Mais bonne nouvelle, elle va un peu mieux. La journée n’est pas terminée, à elle désormais de poser le pied sur la Muraille !

Après un copieux petit-déjeuner, idéal pour recharger les batteries après ces efforts matinaux, on quitte notre hôte et ce petit havre de tranquillité pour découvrir une autre partie de l’interminable Muraille.

Direction Jinshanling

Nous partons, en voiture, direction la partie, un poil plus touristique, de Jinshanling ! Il est quasiment 8h30, suffisamment tôt pour éviter de croiser les cars de touristes en provenance de Pékin ! Un super bon plan, on vous l’avait dit 😉

Le site vient à peine d’ouvrir ses portes, nous prenons nos tickets au service center et commençons à grimper. Encore trente bonnes minutes de marche dans un sentier balisé cette fois… La Muraille est sous nos yeux, juste là en levant la tête. Audrey est toute excitée au fur et à mesure que l’on s’en rapproche.

IMG_1762

La Muraille, à quelques mètres de nous…

ENFIN ! Nous y sommes… C’est la 2ème fois de la journée que je pose le pied dessus et toujours la même  émotion. Et aussi de l’humilité face à la taille de l’édifice : des kilomètres et des kilomètres de mur à perte de vue.

IMG_1816

Trop immense !!!

Quelques rares touristes sont présents ! Cette portion n’a pas encore été rénovée, ce qui ne fait qu’ajouter à son charme. On monte, on descend. On marche pendant près de quatre heures sur les pierres millénaires, je sens qu’Audrey va mieux et qu’elle profite pleinement de ce moment !

IMG_1766

Audrey, tout sourire…

Nous croisons quelques personnes, essentiellement des chinois, qui se fixent comme objectif de parcourir la Muraille en courant ! Vraiment dingues, surtout lorsque l’on sait que certains passages ont plus de 40 degrés d’inclinaison et que le thermomètre indique pas loin des 30 degrés.

Grand et blond, je suis un « objet » assez rare en Chine… Je me fais photographier une bonne dizaine de fois sur la Muraille ! Certains chinois (ou chinoises…) me demandent timidement une photo, d’autres se posent discrètement à mes côtés pour un petit selfie ! Ah, ils m’ont fait bien rire 😉

Il est quasiment 13h, nous quittons la Muraille et redescendons par une route bitumée. Nous croisons quelques groupes de chinois, partis le matin même de Pékin. Au final, nous n’aurons croisé qu’une petite cinquantaine de touristes sur la journée. Vraiment privilégiés on vous l’avait dit 😉

IMG_1816

Magnifique, vous trouvez pas ?

Petit pause déjeuner tous les 8 avant de repartir. Attention, les prix sont excessifs en bas de la Muraille mais c’est le jeu… Le frère de Madame Liu vient nous récupérer en voiture et nous conduit tout droit direction l’aire d’autoroute ! Nous attendons une petite vingtaine de minutes, le bus arrive, nous montons à bord et quittons les lieux. Exténués mais heureux d’avoir pu profiter ainsi de la Grande Muraille. Seuls au monde :)

Dans le métro, c’est l’heure des au-revoir ! Un peu triste de se quitter, mais on espère avoir l’occasion de se recroiser ici ou là… Pendant que Caroline, Thomas et la sympathique petite famille des Alpes s’en vont rejoindre leur hôtel pour une douche méritée et surtout une bonne nuit réparatrice, nous partons direction la gare Sud de Pékin pour une nuit dans le train et rejoindre au petit matin Shanghai, notre prochaine étape !

IMG_1834

Une journée inoubliable partagée à 8 !

ON PARTAGE LE MEGA BON PLAN !

D’où l’utilité des blogs de voyage ! Parfois truffés d’erreur, souvent datés, les guides de voyage sont loin d’être la Bible. Les blogs sont désormais pour de plus en plus de voyageurs une mine d’informations de premier choix. Et oui, comment faire pour que 8 français se retrouvent dans un petit hameau, en plein cœur de la montagne chinoise, à partager des aventures communes ? Les blogs de voyage, bien sûr !  Ce méga bon plan pour profiter de la Grande Muraille sans les touristes, c’est Audrey qui l’avait déniché, quelques jours plus tôt, sur les supers blogs Chronomudi et Novomonde. 

Allez, on partage à notre tour, avec les toutes dernières infos. Pour se rendre à Dongpo Inn, il faut réserver par téléphone (en chinois !), soit en appelant, soit en envoyant un SMS au +(86)136.1314.3252. Vous tomberez sur le mari de Madame Liu qui ne parle que chinois… A notre guesthouse à Pékin, l’avant-veille, nous avons demandé à une des filles de l’accueil d’envoyer un SMS sur son téléphone en chinois en précisant notre nom, jour d’arrivée, heure de départ et bien sur notre heure d’arrivée. Sinon, solution plus simple, nous l’avons apprise de la bouche de Madame Liu, contactez son frère qui parle parfaitement anglais, voilà son numéro +(86)138.1094.8242 ! Le jour de votre arrivée, quelqu’un viendra vous chercher à la sortie du bus.

Le bus justement : c’est un bus local, hors des circuits touristiques (donc vraiment pas cher : 32 yuans l’aller soit 4,7 €). Pour le trouver, c’est simple, prenez le métro ligne 13, station Wangjing Xizhan, sortez porte B, traversez ensuite le pont au-dessus de la voie rapide, tournez à gauche, puis prenez la première à droite, la station de bus se trouve juste là.

Attention, il y a deux destinations : Jinshanling et Luanping ! Prenez la 2nde et assurez-vous bien, avant de monter, que le chauffeur (qui au passage ne parle pas un mot d’anglais) s’arrête bien à Jinshanling Fuwuqu. Deux heures de route plus tard, nous sommes bien arrivés sur l’aire d’autoroute de Jinshanling et le frère de Madame Liu était bien là pour nous récupérer. Les bus partent de Pékin très régulièrement : 7h, 7h30, 8h, 8h30, 9h, 9h30, 10h30, 11h30, 12h30, 13h30…. Nous avons opté pour celui de 12h30 ! Bon à savoir : si le bus est plein, vous prendrez le suivant ! Assurez-vous donc de ne pas prendre le dernier 😉

Et sinon, combien ça coûte tout ça ? La nuit, avec le dîner, le petit-déjeuner et les différentes navettes : 300 yuans par personne (44 euros). Les extras (bouteilles d’eau, bières et assiettes de nouilles au poulet) sont en extra ! L’entrée à la Grande Muraille par la portion de Jinshanling coûte 65 yuans par personne (10 €).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *