La boucle autour de la Grande Terre en Nouvelle-Calédonie

IMG_7417

Après une magnifique semaine passée sur Nouméa, voici la 2nde étape de notre découverte de la Nouvelle-Calédonie : le tour de la Grande Terre pendant 7 jours en mode « Twingo – campings » ! Comme vous allez pouvoir le constater, nous avons eu la chance de vivre une nouvelle semaine faite de rencontres surprenantes, d’émotions intenses et de paysages à couper le souffle… Bref, le cocktail parfait pour nous rendre totalement accro à la Calédonie ! Dans cet article, on vous dit tout : de nos aventures jour par jour, en passant par la préparation d’un tel roadtrip jusqu’au budget !

La préparation

Quitter Nouméa et son mode de vie très occidental, c’est aussi rejoindre la brousse calédonienne et partir à la rencontre des différentes tribus de l’île ! Bref, un choc de cultures que nous avions hâte de découvrir mais qui nécessite un minimum de préparation, afin d’éviter que ce magnifique petit voyage se transforme en grosse galère…

  • Etape 1 : la location d’une voiture 

Bonne nouvelle, les loueurs de voiture sont vraiment très nombreux sur Nouméa. Normal, les prix sont assez variables selon le modèle souhaité : 206, 306, DS3, 4×4… Mais ce sont surtout les disponibilités des véhicules qui peuvent poser problème ! La demande est forte, surtout en haute saison, alors autant s’y prendre en avance… Après avoir passé une bonne demi-journée à faire le tour des agences, nous avons finalement trouvé notre bonheur chez Visa Location, un loueur situé dans le centre-ville de Nouméa à quelques mètres de l’OPT (la Poste locale) ! Nous aurons le droit à une petite Twingo quasiment neuve pour la somme de 20 300 francs la semaine (soit 170€) , avec un forfait 1100 kms et pour toute distance supplémentaire, la facture s’élèvera à 20 francs le kilomètre. A titre d’information, pour le même gabarit de véhicule, Point Rouge, le loueur référent sur Nouméa, nous proposait 27 000 francs la semaine (225€)…

  • Etape 2 : le matériel 

Oups, nous n’avons ni tente ni matelas gonflable ni réchaud ni tout autre matériel de camping… Mais encore une fois, bonne nouvelle, nos amis Elodie et Morgan chez qui nous logeons depuis quelques nuits, vont nous prêter tout le matériel nécessaire pour être de parfaits campeurs ! Avec en bonus, la machette de 30 centimètres…

  • Etape 3 : la nourriture 

Un petit tour par Leader Price pour s’acheter plusieurs boîtes de raviolis et bouteilles de vin, de quoi se faire quelques soirées romantiques la nuit tombée dans les campings ! Si vous avez lu notre dernier article, vous savez donc que le coût de la vie en Nouvelle-Calédonie est très élevé, surtout pour les denrées alimentaires venues de métropole ! Bye-bye Carrefour ou Géant, notre nouvel ami est donc Leader Price !

Ah, on oubliait de vous dire… Depuis quelques mois, la Nouvelle-Calédonie a également son Décathlon ! Situé à Doumbéa, à quelques minutes en voiture de Nouméa, c’est un grand et beau Décathlon que nous avons eu la chance de visiter ! Les produits et les prix sont assez similaires à la métropole, alors pourquoi s’en priver ? Etant déjà pas mal équipé, nous nous sommes juste achetés quelques bouteilles de gaz et du matériel de snorkeling !

DSC_0023_1

Décathlon, the place to be pour les voyageurs !

Voilà, nous sommes désormais fin prêt pour partir durant 7 jours et 6 nuits à la découverte des mystères de la Nouvelle-Calédonie… Une île que nous ne sommes définitivement pas prêts d’oublier !

Jour 1 : quelques randos pour commencer

En guise de réveil, nous aurons le droit à une bonne partie de Tétris ! Et pour ça, la spécialiste, c’est Audrey… Patiente et minutieuse, elle optimise chaque rangement de la Twingo pour y placer nos gros sacs à dos de voyageurs mais aussi la tente, les matelas, les duvets, les combinaisons de plongée, la nourriture mais également nos bouteilles de vin ! Une fois l’assemblage terminé, nous sommes enfin prêt à prendre le départ…

  • 1er stop au bout d’une petite heure de route : la Foa

Une pause pique-nique face à la baie de Ouano, dans un cadre magnifique et surtout seul au monde… Le soleil est également au rendez-vous, l’aventure commence bien ! Sitôt notre repas terminé, nous nous dirigeons vers le sentier de Méégiwé, situé une centaine de mètres plus loin ! C’est une randonnée de 2 kms avec vue sur la presqu’île de Ouano qui nous attend… Une montée abrupte, de quoi se donner quelques sueurs, mais surtout une belle récompense une fois arrivé au sommet : la vue à 360◦ qui s’offre à nous !

IMG_6910

La vue au sommet du sentier de Méégiwé !

  • 2nd stop : Farino

L’un des plus petits villages de la Calédonie, situé en plein cœur de l’île ! Une route escarpée et magnifique pour s’y rendre et une nouvelle randonnée : le sentier de la petite cascade ! Une heure de balade, avec comme guide, un chien attachant, au cœur d’une forêt humide et d’une savane ressemblant comme deux gouttes d’eau à certaines régions africaines ! Attention, par contre à ne pas s’aventurer par mégarde sur les résidences privées… Les panneaux sont là pour nous avertir et nous avions été prévenus avant notre départ : pas de blague avec les locaux, certains peuvent vous attendre avec le fusil ou la machette si vous osez vous aventurer sur leurs terres !

IMG_6955

Le sentier de la petite cascade : un bon échauffement !

IMG_6930

Pas de blague avec la propriété privée ici…

  • 3ème stop de la journée : Sarraméa et son célèbre trou feuillet

Une marche de 10 minutes depuis le parking de l’hôtel Evasion est nécessaire pour se retrouver nez à nez avec de magnifiques petites cascades ainsi qu’une impressionnante cuve naturelle ! Il est possible de s’y baigner mais le soleil se couchant peu avant 18h en Nouvelle-Calédonie, nous devons poursuivre notre route…

IMG_6964

Le fameux trou feuillet !

Nous arrivons au coucher du soleil à Bourail, célèbre pour être le spot des « métros de Nouméa » à la recherche d’un peu de calme et de nature, le week-end venu ! Direction la plage de Poé, et plus précisément le camping de Poé pour notre 1ère nuit hors des sentiers battus. Le prix d’un emplacement côté terre pour 2 personnes est de 1360 francs calédoniens soit 11,40€ (pas vraiment d’intérêt de payer l’emplacement côté mer car en étant côté terre vous ne serez vraiment pas loin de l’eau)  ! Pour ce prix-là, ne vous attendez pas à du grand luxe, juste un peu de wifi et une douche tiède ! Mais le plaisir de se retrouver à quelques pas d’une des plus belles plages de la Grande Terre vaut à lui seul le déplacement…

Jour 2 : les plaisirs de Bourail

  • Sortie en bateau à fond de verre

Réveil matinal, nous avons rendez-vous à 8h30 sur la plage de Poé, directement à l’école de kite-surf ! Pas de glisse pour nous ce matin-là, mais plutôt une sortie en bateau… Mais pas n’importe laquelle ! L’une des renommées de la plage de Poé est qu’elle se situe vraiment très très proche de la fameuse barrière de corail ! Il serait possible de la rejoindre à la nage mais on préfère opter pour la sortie bateau…

Après plusieurs années à voyager à travers le monde, Yann, un français passionné des fonds marins, a décidé de s’installer sur Bourail et d’y développer sa passion ! En plus des cours de kite-surf, Yann propose également une sortie en bateau à fond de verre directement sur la barrière de corail, pour seulement 2500 francs par personne (soit 21€). A coup sûr, l’un de nos meilleurs souvenirs durant cette semaine sur la Grande Terre :)

Au programme : 20 minutes en bateau pour rejoindre l’un des spots les plus impressionnants de la grande barrière côté Calédonie ! Nous ne serons que tous les 2 ce matin-là sur le bateau, de quoi profiter pleinement des informations de notre chef et de la vue qui s’offre sous nos pieds… Nous sommes sur la grande barrière de corail et l’eau est plus que transparente ! Et quelle chance, nous croiserons en chemin une tortue, la plus impressionnante que nous ayons vu jusqu’à présent…

IMG_6983

Elle pas jolie cette tortue ?!

Nous arrivons ensuite sur un parcours balisé de snorkeling où nous resterons une bonne demi-heure sous l’eau à observer les fonds marins… Nous serons extrêmement vigilants à ne pas toucher le corail, qui se trouve juste sous nos pieds, à quelques centimètres à peine ! Les petits poissons de toutes les couleurs se compteront par dizaines… Seuls dans cette partie sauvage de la grande barrière de corail, au milieu d’une eau transparente, le moment est juste magique !

Quel bonheur !

  • Randonnée du sentier des 3 Baies

Une petite sieste pour refaire le plein d’énergie, et c’est reparti pour une balade de deux bonnes heures à travers le fameux « sentier des 3 Baies » ! Vous allez finir par croire que Bourail concentre tous les plaisirs de l’île mais cette randonnée est vraiment incontournable… Située en bord de lagon, en plus d’offrir de superbes points de vue, cette promenade permet, comme son nom l’indique, de traverser 3 magnifiques baies :

  • La baie de la Roche Percée, avec au bout, le célèbre « Bonhomme » : c’est un gros rocher attenant à la falaise et qui représente dans les légendes kanak, le gardien de la « porte des morts » ;
IMG_7031

La baie de la Roche Percée et son Bonhomme

  • La baie des tortues avec sa plage de sable blanc, ses immenses pins colonnaires et ses spots pour apercevoir au loin quelques tortues marines ressortir la tête de l’eau voir même venir pondre sur cette belle plage ;
IMG_7070

Wouah quelle vue !

IMG_7026

Deux pins colonnaires en train de faire des câlins…

  • La baie des amoureux et ses petits airs de Koh Lanta.
IMG_7094

Prêt pour Koh Lanta 2016 ?

La journée se termine au tout nouveau Leader Price de Bourail, histoire de refaire le stock avant de se diriger vers le nord de l’île, réputé plus sauvage et nettement moins touristique ! Une journée magique comme celle-ci, on en redemande 😉

Jour 3 : direction le célèbre cœur de Voh

Pour débuter cette 3ème journée, rien de tel qu’une petite balade le long de la plage de Poé, située à quelques mètres à peine de notre tente ! Avant de reprendre la route, l’occasion était trop belle de se poser sur le sable blanc, avec sa tasse de café à la main et d’admirer le bleu océan de ce petit coin de paradis…

IMG_7008

17kms de sable fin…

En continuant notre route un peu plus vers le nord, à moins de 2h de Bourail, se trouve le petit village de Voh ! Ce village est célèbre pour son « cœur », l’immense mangrove qui borde cette partie de la côte et qui a naturellement dessiné un cœur presque parfait. En effet, le Cœur de Voh est devenu mondialement célèbre depuis que Yann-Arthus Bertrand a choisi cette photo pour en faire la couverture de son livre « La Terre vue du ciel ».

La meilleure façon d’obtenir la plus belle vue du cœur de Voh est de le survoler en ULM mais une autre manière de s’en approcher est de faire une randonnée sur le mont Kathépaïk (622 mètres d’altitude). C’est ce que nous avons fait et la vue au sommet, à la table d’orientation est tout simplement extraordinaire ! Mais on ne peut pas vous parler du cœur de Voh sans vous raconter notre grosse frayeur de la semaine…

IMG_7146

La vue au sommet est juste extra !

IMG_7153

Saurez-vous reconnaître le Coeur de Voh ?

Pour accéder jusqu’au sommet, c’est « à priori » très simple ! A la sortie du village, vous prenez le chemin à droite de la caserne des pompiers et sauf si vous avez un 4×4, vous laissez votre véhicule quelques mètres plus loin pour faire cette randonnée de 2 bonnes heures à pied ! Mais le petit hic, c’est que ce chemin, nous ne l’avons jamais trouvé ! Et pour cause, il était fermé, en raison de la construction d’une nouvelle zone résidentielle sur Voh…

Nous avons bravé un peu les interdits en essayant de faire cette ascension en voiture… Et là, mauvaise idée ! Nous avons malmené notre petite Twingo sur une route hyper accidentée et surtout très glissante ! Notre voiture patinait et nous étions tout simplement coincés entre la montagne d’un côté et le vide de l’autre ! Plus de 500 mètres de dénivelé… Nous ne pouvions pas faire marche arrière  car le chemin était vraiment trop étroit… Résultat : nous sommes arrivés indemnes pas loin du sommet, un 4×4 qui passait par là nous a aidé dans les derniers mètres de la montée ! Et dans la descente, nous avons conduit tout doucement… De bonnes frayeurs, on s’en souviendra longtemps 😉

IMG_7163

Par ici, la descente…

Une fois remis de nos émotions, nous reprenons la route direction le renommé « Refuge du Cerf » (à mi-chemin entre Voh et Kaala Gomen), notre prochain camping mais surtout le lieu de la fameuse table d’hôte à laquelle nous voulions absolument participer ! En arrivant sur place, tout est pourtant fermé… Pas le choix, je dois escalader une barrière haute de 4 ou 5 mètres pour atteindre la réception… Le gérant, allongé sur son canapé, m’annonce que le Refuge est fermé pour la journée ! Quoi ? Et oui, en se levant difficilement, je me rends compte qu’il s’est tout bonnement bloqué le dos !

Nous devons reprendre la route et c’est à Koumac, une ville située encore plus au nord de la Grande Terre, que nous passerons la nuit ! Plus exactement au camping du Lagon face à la plage de Pandop ! Un camping très agréable, avec électricité et eau chaude, pour la somme de 2000 francs la nuit pour 2 personnes (soit 16,75 €).

Jour 4 : direction le Grand Nord

Le lendemain matin, nous reprenons la route direction Poum, situé tout au nord de l’île ! Un tout petit village de bout du monde, bien loin de l’agitation et des tracas quotidiens. Les touristes se font rares ici… Ceux qui font le déplacement viennent chercher la tranquilité et l’authenticité des lieux ! Nous aurons l’occasion d’apercevoir quelques scènes de vie dans les tribus locales, notamment autour de ces fameuses cases traditionnelles…

IMG_7185

Un abribus 100 % local !

Notre prochain stop est le Relais de Poingam, un gîte-camping situé en plein cœur de la nature calédonienne (2000 francs la nuit au camping pour 2 personnes soit 16,75€) ! Ici, pas d’internet ni de télévision… Mais par contre, un charme dingue et un calme apaisant !

IMG_7304

Bienvenue au Relais de Poingam !

Une fois notre tente posée, nous ferons connaissance avec nos voisins : un couple de français et leur petite fille venu s’installer vivre, il y a quelques années, en Nouvelle-Calédonie ! Le mari, gendarme en fonction sur l’île, est un grand fana de pêche… Et, en quelques minutes à peine, il me propose de l’accompagner sur son canoé pour aller pêcher en mer ! Le soleil se couche dans une petite heure,  je me dis que l’occasion est trop belle pour refuser…

DCIM100GOPRO

Les activités imprévues, on aime ça aussi ;)

Et c’est parti, nous pagayons avec énergie, les vagues sont bien puissantes et auraient vite fait de nous mettre à l’eau ! Une bonne vingtaine de minutes plus tard, nous atteignons la barrière de corail ! Malheureusement, pas de poisson dans le filet mais nous verrons une magnifique tortue s’approcher à deux ou trois mètres de notre petite embarcation ! Définitivement, on ne peut se lasser d’un tel spectacle… Et au même moment, nous apercevons un grosse ombre sous l’eau, juste à côté de nous ! Serait-ce un requin ? Pas le temps de le savoir, l’animal est déjà parti… Mais de retour au camping, nous apprenons qu’effectivement, certains requins rodent dans le coin…

La table d’hôte de la veille étant tombée à l’eau, on se rattrape sur la table d’hôte du Relais de Poingam (3300 francs par personne soit 27€). Pour une fois, on range nos conserves, et on déguste le menu du soir :)

IMG_7205

Au menu ce soir…

Jour 5 : des paysages à couper le souffle

Initialement, nous avions prévu de faire l’excursion en bateau sur l’ilôt Yenghébane (sable blanc et découverte des tribus locales du nord de l’île). Mais pour cause de contrôle par la police maritime, le bateau est à quai et nous avons dû changer nos plans ! Sur les conseils de la réceptionniste du gîte, nous décidons de faire la randonnée de 2h autour du Relais du Poingam ! Et bonne idée… Accompagné d’un chien, qui nous servira de guide une bonne partie du trajet, nous traverserons de nombreux sentiers au cœur de la faune et de la flore de cette partie isolée de l’île !

IMG_7231

Audrey et son nouvel ami !

Après une bonne montée, nous aurons accès à des points de vue magnifiques sur le lagon… S’ensuit une rencontre avec plusieurs chevaux sauvages, dont on il est conseillé de ne pas trop s’en approcher, puis une marche le long des marées salants ! Bref, une balade vraiment sympa, à faire lorsque le soleil est de la partie pour apprécier pleinement le paysage de carte postale…

IMG_7265

La vue sur les marais salants

IMG_7261

La richesse de la flore calédonienne

Notre journée est loin d’être finie, nous devons reprendre la route direction la ville de Hienghène, située sur la côte est de la Calédonie ! Et pour ce faire, nous devons passer par l’une des cinq transversales de l’île : celle située la plus au nord ! De bonnes routes de montagne, en pleine construction… La patience est de mise pour parcourir cette petite vingtaine de kilomètres ! Fort heureusement, la récompense est immédiate… Une fois la côte rejoint, nous aurons le droit à des paysages magnifiques le long de l’océan ! Assurément, la plus belle route que nous ayons eu l’occasion de traverser durant cette semaine au cœur de la Grande Terre…

IMG_7314

Des paysages « nature » !

Nous passons devant de nombreuses cascades, et notamment la fameuse cascade de Tao, magnifique chute de 100 mètres de haut ! Nous traversons ensuite le bac de Ouaième, le dernier bac de Calédonie, ouvert 24h/24 et fort heureusement, car nous le passons au moment du coucher du soleil…

IMG_7330

La cascade de Tao

IMG_7336

Le bac de Ouaième, quelques secondes avant de monter dessus…

Nous arrivons donc en fin de journée à notre nouveau camping : le « Babou Côté Océan ». Un camping qui fait également office d’école de plongée. Une nuit dans ce camping vous coûtera 1000 francs pour 2 personnes (8€), et pour ce prix, vous aurez le droit à une bonne douche froide en guise d’accueil ! On vous avait prévenu… Comme un peu partout depuis notre arrivée en Nouvelle-Calédonie, nous ferons la connaissance de nombreux français durant cette soirée ! Comme une impression d’être de retour chez nous…

Jour 6 : la côte Est dans toute sa splendeur

Hienghène présente des paysages incomparables en Nouvelle-Calédonie grâce notamment à ses spectaculaires formations rocheuses toutes de noir vêtu : les falaises de Lindéralique, que nous aurons l’occasion d’apercevoir sitôt sortie du camping !

IMG_7350

Les falaises de Lindéralique

Une halte ensuite devant un magnifique point de vue donnant sur « la Poule », la célébrité des lieux ! Pour le nom, vous le comprendrez rapidement, c’est uniquement lié à son forme… Pour le reste, la coutume locale présente « la Poule » comme le meilleur instrument pour juger de l’état de la météo et de l’imminence d’une marée favorable ! Cette formation rocheuse tient une place vraiment particulière dans le cœur des locaux.

IMG_7365

La fameuse « Poule »

Nous nous arrêterons ensuite à Poindimié, commune la plus importante de la côte Est, pour une pause déjeunée sur la plage de Titié ! Une simple halte car nous avons eu de nombreux échos en cours de route de certains touristes s’étant fait récemment dépouillé dans le camping du coin… On préfère donc passer notre tour et profiter de cette superbe plage pour ouvrir notre 1ère noix de coco ! Une bonne vingtaine de minutes avec le couteau suisse pour essayer de faire une entailles et de couper cette coco proprement ! C’est dingue comme on est ensuite fier de déguster le fruit de notre labeur 😉

IMG_7395

Les cocos n’ont désormais plus aucun secret pour moi ;)

La dernière nuit de notre boucle, nous la passerons de nouveau au camping de Poé, situé à Bourail !

Jour 7 : la boucle est bouclée

Bourail, un vrai coup de cœur qui va se vérifier une 2nde fois ! Le matin, rien de folichon, nous retournons au Leader Price pour faire nos courses en prévision de notre séjour sur l’île des Pins, prévu 48h plus tard ! Histoire de profiter une nouvelle fois des magnifiques paysages entre terre et mer, nous nous achetons quelques sandwichs en ville et les avalons au fameux pic de Gouaro !

IMG_7011

La vue du pic de Gouaro !

C’est ici même au pic de Gouaro que nous ferons une rencontre inattendue… Celle de Nathalie, qui attendait sur le parking du pic pour un ravitaillement en capsules Nespresso, et qui vient de s’installer à Bourail pour y développer son activité de gîtes et tables d’hôtes, chez elle et son compagnon Pierre (le lien pour en savoir plus) ! Nous lui parlons de notre voyage, de notre ancienne vie de coach sportif et Nathalie semble intriguer… Elle nous propose de venir prendre le café chez eux, une fois notre pique-nique terminé ! Une proposition que nous acceptons volontiers, et c’est à bras ouvert que nous sommes accueillis dans leur magnifique maison ! L’idée de créer une activité sportive autour du bien-être au sein même de son gîte l’intéresse, la vue de sa maison sur le lagon est tout simplement magique ! Associer le sport, le bien être, la bonne nutrition et les paysages de carte postale, une idée tentante n’est-ce pas ? A réfléchir en tout cas… Merci Nathalie pour ton accueil !

Sitôt les au-revoir terminés, nous nous dirigeons vers la dernière randonnée de notre folle semaine : le sentier de Oua Koué ! Une heure trente de marche au cœur du domaine de Deva, à travers la montagne, avec une vue toujours aussi incroyable sur le lagon et la grande barrière de corail… L’une de nos randonnées coup de cœur, même si la météo capricieuse nous oblige un peu à accélérer le pas !

IMG_7399

C’est parti pour la dernière rando !

IMG_7404

Le lagon sous nos yeux : magique !

C’est sous la pluie que nous reprenons la route, une dernière fois, direction Nouméa ! La boucle est bouclée, nous retournons chez nos amis Elodie et Morgan qui nous attendent avec impatience pour une soirée « crêpes » ! De quoi nous faire oublier, pour un moment, nos soirées au coin du feu 😉

Et sinon, combien ça coute ?

Maintenant que vous savez tout ou presque sur notre petit roadtrip d’une semaine sur la Grande Terre, on va pouvoir vous parler un peu chiffre…

Notre budget sur 7 jours = 73 674 francs calédoniens (620 €) soit 10 525 francs (88 €) par jour pour 2 personnes

Au-delà des chiffres, nous garderons surtout un souvenir inoubliable de cette semaine au cœur de la Nouvelle-Calédonie ! Des rencontres surprenantes, des paysages magnifiques mais surtout la découverte d’un territoire français, dans toute sa richesse et sa diversité… Prochaine étape dans quelques jours : notre voyage de 5 jours au cœur de l’île des Pins, l’île la plus proche du paradis…

DCIM100GOPRO

La Calédonie, on adore !

6 Comments on “La boucle autour de la Grande Terre en Nouvelle-Calédonie

  1. Très sympa votre petit tour de la grande terre? On habite ici depuis un an mais on a encore jamais eu l’occasion! Par contre vous avez loupé le grand sud c’est vraiment dommage car les couleurs sont juste folles avec la terre rouge!

    • Oui, vous avez tout à fait raison, le grand sur, on aurait tellement aimé le découvrir, ainsi que les autres îles Loyauté, cela a l’air magnifique ! Peut être une prochaine fois, on l’espère…. Comment se passe la vie pour nous en NC ? Vous aimez ?

  2. bonjour
    on ne se connait pas.je suis vendéenne.je suis votre aventure depuis le début (grâce au journal du conseil général)
    et j’ adore .merci vraiment de nous faire profiter de votre voyage avec vos découvertes, vos différentes rencontres,vos clins d’oeil, vos sublimes photos, vos commentaires…tout ça dans la joie (vos sourires sont très communicatifs)
    merci aussi de nous transmettre les liens des personnes qui décident comme vous ,de partir l’ espace d’une année…
    je vous souhaite une bonne continuation en Amérique (après avoir découvert « le paradis »)
    à bientôt dans vos prochaines aventures
    encore merci et bon voyage

    • Merci Tony de ce message qui nous fait chaud au coeur, de bon matin à Buenos Aires ! Nous sommes ravis que nos articles vous plaisent et vous passionnent, nous nous régalons jour après jour dans notre aventure ! Malgré la fatigue parfois, nous continuons d’en profiter pleinement ! On vous dit à très bientôt dans nos prochains articles alors 😉

  3. bonjour est ce que tous ces campings sont encore d’actualité ?je vous remercie !! bravo à vous c’est magnifique.

    • Je pense que OUI mais le mieux est de se renseigner à l’office de tourisme de Nouméa qui vous donnera le petit guide des campings de Nouvelle Calédonie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *