Huanchaco : entre plage, surf et sites historiques

IMG_5232

Ancien petit village paisible de pêcheurs, Huanchaco est devenu, en quelques années, une étape prisée des voyageurs en quête de farniente, de soleil et de surf ! Après Cusco, la Vallée Sacrée des Incas, le Machu Picchu et Lima, la capitale du pays, c’est donc dans cette station balnéaire que nous avons élu domicile pour les 5 prochains jours !

Huanchaco et son emblème

L’une des attractions de Huanchaco, ce sont ses « caballito de totora » ! Le nom ne vous dit peut être rien, ce sont des embarcations fabriquées en roseaux tressés et qui sont utilisées par les pêcheurs locaux depuis des centaines, voire des milliers d’années. Vous en trouverez partout sur la plage et vous pourrez même demander aux pêcheurs de monter avec eux sur l’embarcation. Bon, nous n’avons pas testé mais pour environ 5 soles (1,30 €), vous pourrez faire un petit tour sur l’ancêtre de la planche de surf !

IMG_5177

Les caballito de totora

Session surf à Huanchaco

Qui aurait dit qu’au pays des Incas, nous aurions découvert de bons spots de surf ? Pas nous, en tout cas. Ce fut une vraie surprise !

Avec son rythme de vie vraiment relax (voir carrément baba cool par moment… !), la ville de Huanchaco est une destination de choix pour les surfeurs. Ici ont lieu chaque année plusieurs compétitions internationales de surf et même le Mondial de Longboard, c’est pour dire ! Après une initiation vraiment sympa en Indonésie (Lombok, une étape au sommet de la vague), nous ne voulions pas laisser passer l’occasion de remonter une nouvelle fois sur la planche…

Afin d’affronter les vagues et vraiment progresser, nous avons choisi de faire confiance à Oscar, le patron de l’école de surf « Muchik », l’école la plus ancienne de Huanchaco mais également la plus réputée !

  • 1ère étape : la théorie pendant 30 minutes en salle ! Les planches sont au sol afin de travailler les bons appuis, le placement parfait, tout cela dans l’objectif de réaliser le « stand up » parfait ! De la concentration, des dizaines et des dizaines de répétitions mais aussi des consignes techniques sur le grand tableau blanc d’Oscar.
IMG_5192

Avec Oscar dans la salle de cours

  • 2nde étape : on s’équipe, on attrape nos planches, et c’est parti pour une session d’1h30 de mise en pratique dans l’eau avec notre coach ! Les vagues ne sont pas trop puissantes et c’est tant mieux, nous réussirons une bonne dizaine de fois chacun à nous lever sur la planche. Les efforts payent et surtout, les sensations sont bel et bien de la partie !

Nous avons passé une matinée vraiment sympa qui nous aura permis de mieux appréhender les bases du surf ! Car comme toute activité, le surf requiert un minimum de techniques pour ensuite prendre du plaisir sur sa planche… Audrey préférant se reposer, c’est seul et comme un grand que je retournerai l’après-midi surfer !

IMG_5199

A la recherche de ma vague

Parmi les points négatifs : l’eau est glaciale, rien à voir avec les eaux chaudes d’Indonésie ! Mais le plus gênant est ailleurs : c’est le fond de l’eau qui n’est pas recouvert de sable mais bien de galets ! A chaque chute dans l’eau, on tente donc d’éviter la blessure. Et malheureusement, au moment où je vous écris, je traîne toujours une vilaine douleur au coccyx, souvenir d’une chute ce jour-là !

IMG_5227

Surfer au coucher du soleil, que rêver de mieux ?

Un peu de farniente et quelques dégustations

Comme nous vous le disions, avec son eau glaciale, la plage de sable gris de Huanchaco se prête peu à la baignade ! Mais le lieu reste sympa pour s’allonger sur sa serviette et lézarder pendant une bonne partie de la journée… Après notre ascension du Machu Picchu sous la pluie, nous méritions bien un peu de réconfort 😉

IMG_5173

La plage de Huanchaco

Et cerise sur le gâteau, l’hôtel où nous dormons (pour les infos, rendez-vous à la fin de cet article), propose les meilleures glaces de toute la ville ! Elles sont faites maison, tous les matins, par notre propriétaire, un péruvien vraiment sympa ! Un pur délice et une occasion parfaite pour tester les fruits locaux, sous forme de sorbet ! Notre favori : la glace aux morceaux de coco 😉

IMG_5240

Par ici, les délices !

Parmi les autres dégustations immanquables, il y a bien évidemment le ceviche, LE plat national ! Et Huanchaco, ville de pêcheurs, serait la ville d’origine des ceviche, ces fameuses préparations de poissons crus ou de fruits de mer marinés dans le citron ! D’apparence, ce n’est pas top mais une fois en bouche, c’est frais et plutôt savoureux.

IMG_5131

Vous reprendrez bien un peu de ceviche ?!

Des sites pleins d’histoires

A quelques kilomètres à peine de Huanchaco, se trouvent des sites archéologiques d’une histoire et d’une superficie vraiment impressionnantes. Tant les voyageurs que les locaux n’ont cessé de nous recommander de les visiter, alors nous avons accepté de faire un break, de quitter notre serviette de plage et de partir à leur rencontre !

IMG_5170

Direction Chan Chan

Bon, au final, nous n’aurons visiter que Chan Chan mais les temples du soleil et de la lune, plus anciens, semblent également valoir le déplacement. C’est suffisamment rare pour le souligner, mais pour comprendre toute l’histoire de ce lieu, nous avons décidé d’avoir recours aux services d’une guide péruvienne, qui par bonheur, parle parfaitement le français !

IMG_5159

Une visite guidée et en français

Vous vous souvenez de l’astuce de la carte vitale, cette astuce que nous utilisions en Chine pour ne payer que le tarif étudiant sur les sites touristiques ? Eh bien, nous avons réessayé au guichet d’entrée de Chan Chan, et ça marche ! Nous avons payé une entrée pour deux, de quoi s’offrir une nouvelle glace en rentrant 😉

D’une superficie d’environ 20 km2, Chan Chan fut la plus grande ville précolombienne des Amériques. On estime même qu’elle comptait pas loin de 60 000 habitants à l’intérieur de ses remparts hauts de 10 mètres et épais de 4 mètres ! Cette cité de terre (en adobe plus exactement) fut construite entre 850 et 1470 après JC par l’Empire Chimu et renfermait une quantité impressionnante d’or, d’argent et de poteries. Le pillage commença avec l’arrivée des conquistadors espagnols et, en quelques décennies à peine, il ne restait quasiment rien des trésors de Chan Chan.

IMG_5141

Au coeur de la citadelle

Avant même d’entrer dans cette cité, ce qui est impressionnant, c’est sa superficie, tout simplement immense ! Notre guide nous aura appris que le site comprend 10 citadelles fortifiées, remplies d’eau et de sable. Ces citadelles étaient auparavant les palais des rois Chimu. A chaque roi, son palais donc !

IMG_5137

Chan Chan, un lieu immense

Chacun de ses palais comprend un funéraire royal, contenant de nombreuses offrandes, et parmi lesquelles de jeunes femmes sacrifiées ! Le guide nous apprendra qu’il s’agissait d’un honneur pour ces jeunes femmes…

IMG_5155

Traditions chimu

Ce qui frappe également, ce sont ses murs d’adobe, dans lesquels ont été gravés des décorations. La plupart sont des représentations réalistes d’oiseaux, de poissons ou de petits mammifères. Et oui, contrairement aux autres ruines péruviennes que nous avions déjà observé, la particularité de Chan Chan est qu’il se trouve à proximité de l’Océan Pacifique.

IMG_5145

Une partie des décorations de la citadelle

Trujillo, la grande ville

Dernière journée au Pérou, nous décidons de la passer à Trujillo, la « grande ville » située à 12 km de Huanchaco. Pour s’y rendre, nous montons à bord d’un collectivo : pour le coup, on ne peut pas faire plus local !

IMG_5174

Le collectivo en question

Trujillo est effectivement une ville plus grande mais aussi plus agitée, notamment avec son concert de klaxons ! Nous avons beaucoup aimé la Plaza de Armas. Grande, cette place est certainement l’une des plus belles d’Amérique du Sud. Un coup de cœur particulier pour tous ses édifices coloniaux hauts en couleurs, parfaitement bien préservés et qui font le charme de ce lieu !

IMG_5272

La Plaza de Armas

IMG_5274

Quelques édifices coloniaux hauts en couleurs

Nous en avons également profité pour visiter le musée archéologique de la ville (5 soles l’entrée par personne soit 1,30 €, pas de tarif étudiant ici). Ce musée retrace l’histoire du Pérou de 12 000 avant JC jusqu’à nos jours en mettant l’accent sur les civilisations moches (facile à retenir !), chimu et inca. Le musée se visite plutôt bien mais attention, toutes les explications sont en espagnol et que en espagnol !

IMG_5252

Quelques poteries

IMG_5267

Et une momie vraiment effrayante !

Le lendemain matin, nous prendrons le bus direction l’Equateur, notre avant-dernière destination de ce tour du monde ! C’est sur cette plage de Huanchaco que notre aventure de 3 semaines au Pérou se termine avec tout son lot d’émotions et de souvenirs intenses. Avec un dernier coucher de soleil en guise d’au-revoir, que pouvait-on rêver de mieux ?

IMG_5234

Derniers instants au Pérou

INFOS PRATIQUES :
  • Transports :
    • Pour effectuer le trajet Lima – Trujillo, nous avons acheté nos billets de bus à la gare routière de la compagnie Flores à Lima, une compagnie sûr et confortable. Départ 7h30, arrivée 15h30, 8 h de trajet que nous avons payé 30 soles par personne (7,80 €).
    • Pour effectuer le trajet Trujillo – Huanchaco (12 km), vous aurez le choix entre un taxi (20 soles la course soit 5,15 €) ou un collectivo (1,50 soles par personne soit 0,40 €). L’un est plus économique, l’autre est plus rapide.
    • Pour vous rendre jusqu’au site de Chan Chan depuis Huanchaco, nous avons pris le collectivo. Vous en trouverez facilement sur le bord de mer, et pour la modique de somme de 1 soles le trajet (0,25 €). A ce prix-là, profitez-en !
  • Hébergement : Excellent rapport qualité / prix, idéalement situé à deux pas de l’océan, nous vous recommandons l’Hospedaje Oceano ! Un petit établissement avec des chambres propres, très confortables et une excellente wifi. Seulement 30 soles la nuit (7,80 €) pour une chambre double avec salle de bain privée. Une affaire !
  • Restaurant : Question petit déjeuner, foncez au Meri Surf Hostal, une auberge hippie située juste en face de la plage. La cuisine est délicieuse et le petit déjeuner complet (le numéro 5 sur la carte) un délice pour bien commencer la journée : œufs brouillés, fruits fraits, granola, yoghourt, pain frais, jus de fruit et café/thé à volonté. Le tout pour 11 soles (2,80 €).
DSC_2612

Le petit déj’ du Surf Hostal Meri

  • Activités :
    • Pour des cours de surf, nous vous recommandons l’école de surf Muchik, située 650 rue Larco, face à l’océan. Nous avons payé 90 soles (23,20 €) pour 2 personnes pour un cours de deux heures rien que tous les deux, ainsi que la location de la planche et de la combinaison pour le reste de la journée.
    • Pour effectuer la visite de Chan Chan, nous avons pris les services d’une guide francophone et avons payé 35 soles (9 €) la visite d’une quarantaine de minutes. Pour le droit d’entrée au site, comptez 10 soles (2,60 €) par personne ou 5 soles (1,30 €) pour le tarif étudiant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *