Gili Air, un petit coin de paradis

_MG_7029

Trois semaines que nous sommes en Indonésie et nous voilà désormais à la toute dernière étape de nos aventures dans ce pays d’une richesse exceptionnelle ! Souvenez-vous, notre boucle en scooter de plusieurs jours en plein cœur de la campagne de Bali ou bien encore l’ascension de nuit des célèbres volcans Bromo et Ijen ! Et comment oublier également les plages paradisiaques de Lombok, théâtre des plus belles gamelles sur notre planche de surf ? Bref, que de souvenirs inoubliables, et ce n’est pas terminé… Montez avec nous à bord du bateau, direction l’île de Gili Air ! Un petit coin de paradis dont nous allons nous faire un plaisir de vous faire partager ses mille et un secrets…

L’archipel des îles Gili : c’est ça le paradis ?

Pour commencer, une courte présentation des lieux s’impose ! Comment vous parler de Gili Air sans évoquer cet incroyable archipel de 3 îles, situées à proximité de Lombok ? Imaginez maintenant 3 îlots déserts (ou presque…) entourés de plages de sable blanc et baignés par une mer turquoise. Une sérénité permanente, ici pas de voiture ni de scooter, les seuls moyens de locomotion proposés sur les îles sont la location d’un VTT aux roues dignes d’un buggy ou bien de monter à bord d’une calèche locale ! Nous avons préféré la 3ème solution : nos jambes, idéal pour bruler les calories après un bon déjeuner sur la plage 😉

IMG_4745

La Ferrari de Gili

IMG_4758

Un VTT taille XXL !

Revenons-en rapidement à ces 3 îles ! La plus grande d’entre elles, mais également la plus festive, est Gili Trawangan, surnomée « Gili T » ! La 2nde est Meno (euh, aucun lien avec Nemo bien sur…). Cette ile, la plus petite des 3, c’est la tranquilité à l’état pur, du farniente matin, midi et soir ! Enfin, la 3ème, celle que nous avons choisie, est Gili Air ! Dotée des plages les plus magnifiques, Gili Air semble être le compromis parfait pour qui recherche la tranquillité dans un décor paradisiaque !

« Le point commun des Gili : la séduction qu’elles exercent sur les voyageurs, qui ont beaucoup de mal à en repartir. » Lonely Planet

giligili

Les îles Gili

 Bienvenue à Gili Air

Une petite balade sur l’île suffira à nous transmettre toute la sérénité et les ondes positives qui règnent sur ce petit archipel ! Ici, pas de stress, les montres sont rangées bien au fond des sacs, chaque journée qui passe sera « zen » et rythmée par le sourire authentique de ses habitants. Notez d’ailleurs que la plupart des insulaires sont musulmans, et période de ramadan oblige, il ne sera pas rare que nous soyons réveillé tôt le matin par le bruit des mosquées !

L’un des emblèmes de l’île est la tortue, dont nous vous parlerons un peu plus bas, dans cet article ! Ne soyez donc pas étonnés, si vous passez dans le coin, de croiser ces magnifiques bungalows en bambou dont le toit fait furieusement penser à une tortue…

IMG_4766

Une maison « tortue »

L’axe principal de l’île est un joli chemin de sable que nous prendrons plaisir à parcourir de nombreuses fois au cours de nos 4 jours passés sur l’île ! De part et d’autre de ce chemin, nous retrouverons des petits restaurants de plages, des écoles de plongée ainsi que des « gelateria », l’une des spécialités locales !

IMG_4680

Les Champs Elysées de Gili Air !

IMG_4756

La gelateria locale

Du farniente sur la plage

Pour faire le tour de l’île à pied, une bonne trentaine de minutes suffiront ! Et oui, on vous avait prévenu : nous sommes sur un  îlot désert… Les communications internet sont réduites au néant, ou presque ! Alors, quand nous avons réussi à dégoter le restaurant sur la plage, avec au menu : une vue magnifique, une eau cristalline et une connexion internet du tonnerre, vous comprenez mieux pourquoi nous avons investi les lieux du matin au soir !

IMG_4587

Une plage de sable fin

Direction donc le Little Bar, situé au nord de l’île ! Allongés dans nos petits bungalows en bambou en dégustant un coriace Club House, le grand frère du club sandwich. Aussi succulente puisse être la cuisine asiatique, c’est dingue comme la cuisine occidentale est inscrite dans nos veines… Nous le constaterons encore plus lors notre roadtrip en van sur la côte Ouest de l’Australie 😉

IMG_4688

Hum, appétissant…

IMG_4586

La dolce vita dans mon bungalow !

C’est sur cette plage que nous nous essayerons au snorkeling ! En vain malheureusement, les récifs sont beaucoup trop abîmés à notre goût… Des centaines et des centaines de récifs morts recouvrent la plage ! En effet, comment résister à des années de pêche à la dynamite ? Dame Nature tente de reprendre ses droits, mais la patience est de mise…

Plongez au cœur des océans

De nombreuses écoles de plongée ont trouvé refuge ces dernières années sur les îles Gili ! Et pour cause, les spots de plongée sont réputés en raison de leur vie marine foisonnante et surtout diversifiée. Des tortues, des requins de récif, des raies manta ainsi que toute une myriade de poissons colorés, il y en a pour tous les goûts…

Vous vous souvenez de nos premières plongées sur l’île thaïlandaise de Koh Phi Phi ? Notre diplôme Open Water en poche certes, mais aussi et surtout, les problèmes d’oreilles d’Audrey et son hospitalisation forcée durant plusieurs jours… Assurément, notre plus mauvais souvenir depuis le départ ! La sagesse avant tout, Audrey préfère passer son tour pour cette fois et c’est donc, sans mon « buddy » favori, que je m’apprête à découvrir toute la magie des fonds marins indonésiens !

Première étape : le choix de l’école de plongée ! Les commentaires sur TripAdvisor seront mes meilleurs alliés, et c’est à Gili Air Divers, une école mi-indonésienne, mi-française, que je me rendrai le lendemain matin pour effectuer la 5ème plongée de ma toute nouvelle carrière de plongeur sous-marin 😉

IMG_4734

Bienvenue à Gili Air Divers

Avec l’Open Water en poche, je peux désormais plonger jusqu’à 18 mètres de profondeur, mais avec un binôme ! Le mien étant en standbye, je me retrouve avec une Dive Master qui, hasard des choses, s’appelle Audrey ! Il est 9h du matin, notre bateau quitte la plage de Gili Air direction Coral Fan Garden !

Un de mes nouveaux objectifs : consommer le moins d’air possible, afin de rester le plus longtemps possible sous l’eau ! Respiration au ralenti, mouvements lents et c’est parti, on saute à l’eau… La visibilité est parfaite, nous croiserons bon nombre de poissons, ainsi qu’une tortue ! Mais le gros point noir : le courant ! Fort, trop fort, impossible de résister, on se fait déporter pendant 45 minutes ! Au final, une plongée mitigée… Avec tout ce courant, impossible de s’approcher des poissons ou des coraux, c’est une impression d’avoir subi la plongée qui me domine !

IMG_4653

Une plongée mouvementée !

Ne voulant pas rester sur ce sentiment, je décide de retenter ma chance le lendemain matin ! Et pour cause, la plongée n’est vraiment pas chère : 370 000 roupies avec tout le matériel, le bateau et un Dive Master sous l’eau, soit 25€ ! A ce prix-là, c’est quasiment cadeau :)

IMG_4664

Direction Frog Fish Point !

Initialement, nous devions plonger à Shark Point, le spot idéal pour faire la connaissance des requins de récif. Mais toutes les écoles de plongée se sont données le mot ce matin-là, du coup, changement de programme, on se dirige vers Frog Fish Point ! 45 minutes de plongée, 20 mètres de profondeur mais surtout 5 magnifiques tortues… Rien à voir avec la veille, en sortant de l’eau, je suis excité comme un enfant ! Le spectacle de ces immenses tortues est tout simplement inoubliable… Désolé mais cette fois-ci, pas de photo sous l’eau, l’école doit investir dans le matériel….

Ces deux plongées seront des moments forts de notre séjour en Indonésie, mais pour être honnête, les fonds sur Gili, sont beaucoup moins spectaculaires et diversifiés que ceux observés sur Koh Phi Phi ! Mais rassurez-vous, ma motivation reste plus qu’intacte et notre carrière de plongeur est loin d’être terminée 😉

Aïe, ça pique….

On vous laisse imaginer la situation… Il est tard, nous sommes dans notre chambre, Audrey fait le lit, je me brosse les dents pendant ce temps-là (jusque-là, rien de passionnant, je vous l’accorde…) et tout d’un coup, j’entends un cri énorme « aïïïeeee » … Audrey vient de se faire piquer le doigt de pied par un scorpion !!!

DSC_0002_3

Aie, ça pique !!!

Ni une, ni deux, je chope la 1ère tong qui me vient pour l’expulser, tel un swing de golf, à 40 mètres dehors ! Allez savoir ce que ce scorpion faisait là… Mais la malchance s’accumule pour Audrey ! En plus de me laisser plonger, voilà maintenant qu’elle se fait attaquer par cette bête ! Son pied gonfle, la douleur est forte, le venin est-il en train de faire son effet ? Bref, c’est la panique dans la chambre !

Je saisis l’anti-venin, l’applique sur le doigt de pied d’Audrey, mais rien ne se passe ! Pendant que Mathilde s’occupe d’Audrey, je pars chercher du secours dehors ! Paniquée, Audrey sue à grosses gouttes…

Je reviens, avec à mes côtés, une équipe de 6 indonésiens ! Pendant que certains s’affairent à chercher le scorpion dans l’herbe (et oui, allez savoir pourquoi mais j’ai préféré expulser la bête plutôt que de la tuer…), deux indonésiens observent le pied d’Audrey ! Pas d’hôpital sur l’île, les possibilités sont réduites, on va devoir faire confiance à la médecine locale ! Et devinez ce qu’on nous tend : de l’échalote !!!

Je frotte généreusement l’échalote sur le doigt de pied d’Audrey, pendant une bonne heure… A moitié convaincu par les effets du produit, mais peu importe, je tente de calmer Audrey ! Les locaux nous ont confirmé que le venin du scorpion n’était pas mortel. La taille de son doigt de pied diminue progressivement, la rougeur s’estompe ainsi que la douleur…

Une nuit de stress, une bonne partie de la journée du lendemain à boiter dans les sentiers de Gili Air, ouf, plus de peur que de mal, l’épisode de l’attaque de scorpion sera vite un mauvais souvenir à oublier 😉

Nos dernières heures en Asie

Dernière soirée en Indonésie mais également derniers moments en Asie ! En effet, après avoir fêté nos 6 mois de voyage, c’est le moment de savourer nos « derniers »…. Dernier coucher de soleil sur la plage, dernier verre ainsi que dernier repas asiatique !

IMG_4600

Dernier coucher du soleil !

Le temps aussi pour Audrey de se remettre de ses émotions et de savourer un ultime massage au coucher du soleil, face â la plage ! Quoi de mieux qu’un bon moment de détente ainsi qu’une dernière partie de cartes avec nos amis Mathilde et Samuel pour savourer ces derniers instants…

DCIM100GOPRO

La Dream Team au grand complet :)

Le lendemain  matin, nous embarquerons à bord du bateau puis du minibus qui nous conduiront tout droit jusqu’à l’aéroport de Denpasar ! C’est le moment de quitter l’Indonésie, un pays où nous aurons vécu tout un tas d’émotions, en l’espace de 24 jours : des volcans, de la plongée, du surf, des temples, des aventures en scooter…. Bref, nous n’avons vraiment pas chômé et à coup sûr, nous y reviendrons pour découvrir toute la richesse des autres îles de ce pays ! Retrouvez-nous désormais pour la 2nde étape de notre tour du monde, direction l’Océanie, avec dans un 1er temps : un roadtrip en van de 4 semaines sur la côte Ouest de l’Australie qui s’annonce tout simplement grandiose….

IMG_4613

Bye Bye l’Asie !

INFOS PRATIQUES :

  • Transport : Pour rejoindre l’aéroport de Denpasar depuis l’île de Gili Air, nous avons acheté nos billets au point d’information de Sengigi, haut lieu touristique de Lombok. Le prix : 300 000 roupies chacun (soit 20,7€) pour le speedboat de 2 heures jusqu’au port de Padangbai puis la navette jusqu’à l’aéroport (1h max de trajet). Vous pouvez acheter ce billet combiné sur Gili mais assurément pas au même prix…
  • Hébergement : Attention, les prix sont assez élevés sur l’île. Nous avons préféré ne pas réserver en amont mais plutôt négocier directement sur place, d’autant plus que nous sommes 4 ! Et bonne pioche, nous sommes tombés par hasard sur une guesthouse toute neuve : la Gili Holiday ! Des chambres confortables, de l’eau chaude et un super petit déjeuner en bonus, tout ça pour le prix de 180 000 roupies par nuit (soit 12,4€). Le hic, la wifi est plus qu’absente, mais ce sera le cas sur une bonne partie de l’île, hormis au Little Bar (voir plus haut dans l’article).

4 Comments on “Gili Air, un petit coin de paradis

  1. Bonjour
    Je suis actuellement sur gili air et je voulais savoir où il y avait des massages sur la plage ou du moins face à l’eau et le tarif
    Merci bcp

    • Bonjour, on espère qu’il n’est pas trop tard… Le petit salon de massage était situé au nord de l’île, tout près du restaurant « Little Bar » ! Désolé pour le prix, on ne s’en souvient plus mais c’était vraiment un très beau souvenir, on recommande 😉

  2. Bonjour,

    je cherche un hôtel sur Gili air, dans lequel aviez vous séjourné ?
    Quelle partie de l’île me conseillez vous ?

    Merci d’avance,
    Caroline

    • Nous avons séjourné au Gili Holiday, une guesthouse quasi-neuve à notre arrivée (juin 2015), une chambre très propre et confortable, un bon petit déj’, le tout pour 12 euros pour 2 personnes (180 000 roupies). Profitez-en bien, l’île est vraiment dépaysante 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *