De l’autre côté du Mékong

IMG_3309 [1600x1200]

Après notre tout premier périple d’un mois en Thaïlande (merci au passage d’avoir été si nombreux à nous lire et à nous écrire, ça nous fait super plaisir et nous encourage à continuer l’aventure), il est désormais temps de rejoindre la seconde destination de notre tour du monde : le Laos !

Le passage de la frontière Thaïlande – Laos ?

Un joli tour de passe-passe en guise d’accueil !

Notre visa thaïlandais arrivant à expiration de ses 30 jours, nous quittons aux aurores notre guesthouse situé dans le centre de Chiang Rai, direction la gare routière et notre premier moyen de transport de la journée : le bus ! Vous allez voir la suite est assez rocambolesque…

Nous embarquons à bord d’un sympathique bus aux couleurs très locales, roulant tambour battant les portes complètement ouvertes et assis entre d’un côté les sacs de riz et de l’autre des centaines d’œufs. Idéal pour se faire une bonne omelette vous me direz, mais désolé il nous manquait nos ustensiles de cuisine ce jour là 😉

DSC_0594 [1600x1200]

Notre bus, vu de l’extérieur

DSC_0596 [1600x1200]

Et vu de l’intérieur !

Après plus de 2 heures de trajet et pas mal de secousses et de poussière en prime (65 bath par personne pour le trajet soit un peu moins de 2€), notre bus s’arrête au beau milieu d’une route, en pleine campagne. Heureusement, nous étions prévenus… Notre sympathique chauffeur nous fait signe de descendre, et à peine nos sacs descendus du toit du bus, que nous apercevons une petite dizaine de tuk-tuk stationnés sur le bord de la route. Leurs chauffeurs aux aguets qui n’attendent qu’une seule chose : des touristes, tout comme nous !

Impossible de parcourir à pied et en plein soleil les quatre derniers kilomètres qui nous séparent du poste frontalier (avec près de 20 kgs sur nos épaules !). Nous capitulons (pas de négociation possible), et nous décidons donc d’embarquer à bord du premier tuk-tuk venu (50 bath par personne soit environ 1,50€).

Arrivés au poste frontalier, nous passons devant le 1er bureau : stop, vérification de notre visa thaïlandais ! Ouf, nous avions bien calculé (enfin surtout Audrey….), nous avons profité jusqu’au bout des 30 jours accordés pour chaque touriste souhaitant visiter le pays. Nous avons adoré la Thaïlande, et à coup sûr, nous y reviendrons, certainement en avril avant notre découverte de la Chine !

DSC_0600 [1600x1200]

Bienvenue au poste frontalier

La seconde étape est un peu plus longue …. Nous transmettons notre passeport, une photo d’identité, 30 dollars chacun (26€) ainsi qu’un formulaire à remplir sur place avec tout un tas d’informations dont on se demandera plus tard l’utilité (notre métier, notre trajet au Laos, les personnes que l’on va rencontrer…). Trente minutes plus tard, nous récupérons nos passeports, assez fiers d’admirer notre nouveau coup de tampon :)

DSC_0798 [1600x1200]

A nous le Laos !!!

Au poste frontalier, nous avons eu la surprise d’être entouré de trois autres couples français aux histoires bien différentes mais fort sympathique :) Le premier couple, la cinquantaine passée, voyage en mode « confortable » avec chauffeur à leur arrivée et voiture climatisée ! Désolé, c’est hors budget pour nous… Le second, un poil plus jeune, a décidé de traverser la Thaïlande et le Laos pendant un mois exclusivement en vélo ! Une belle aventure qu’ils reproduisent chaque année pendant leurs vacances d’un mois ! Pour l’avoir testé pendant 10 jours cet été avec des amis le long de la côte Atlantique, je suis admiratif et un peu envieux…

Et enfin, le dernier couple, Mathilde et Samuel, même âge et qui tout comme nous ont décidé de voyager pendant un an, d’abord l’Asie puis ensuite l’Australie pour s’arrêter, y travailler et profiter du visa Working Holiday Visa. Vous avez le voir un peu plus bas et surtout dans nos prochains articles sur le Laos, notre rencontre avec Mathilde et Samuel au poste frontalier ne sera que le début d’une belle histoire et de nombreuses aventures ensemble… N’hésitez pas à aller jeter un coup d’œil sur leur blog : www.delautrecotedumonde.e-monsite.com

Revenons-en au poste frontalier, ce n’est pas terminé …

Après avoir récupéré nos passeports, nous n’avons d’autre choix que de monter à bord d’un tuk-tuk afin de franchir le pont de l’amitié et rejoindre le village de Houay Xay, situé de l’autre côté du Mékong. Ce pont porte bien son nom puisqu’il est principalement réservé aux touristes, vive l’amitié (75 baths par personne le tuktuk après d’intenses négociations !). En effet, les locaux optent pour la traversée du fleuve en bateau, beaucoup plus rapide et surtout nettement plus économique…

Nous arrivons en tout début d’après-midi à Houay Xay, première étape de notre périple d’un mois au Laos, et en profitons pour poser nos sacs dans notre guesthouse « Kaupjai » qui signifie « merci » en laotien (100 000 kips la nuit soit environ 11€). 

La journée se termine par  un apéro au coucher du soleil avec Mathilde et Samuel sur la terrasse de notre guesthouse. Quel plaisir d’ouvrir une bouteille de vin, la première depuis notre départ :)

GOPR3408 [1600x1200]

Selfie tous les 4 !

IMG_3346 [1600x1200]

Tchin !

Nous nous couchons, impatients d’être au lendemain matin et de vivre « The Gibbon Experience », une formidable aventure de 2 jours en plein cœur de la forêt laotienne ! Suivez nous, on en parle dans notre prochain article…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *