A la découverte du Territoire du Nord

IMG_4951

Après 6 mois inoubliables passés sur le continent asiatique, nous voici désormais à la 2nde étape de notre tour du monde : l’Océanie ! Au programme : 3 semaines en Nouvelle-Calédonie puis 10 jours à Sydney… Mais avant cela, une expérience grandiose nous attend : la découverte de toute la côte Ouest de l’Australie pendant près d’un mois et ce, en van ! Suivez-nous dans cet article où bon nombre de surprises et d’anecdotes en tout genre viendront émaillées notre 1ère semaine en terre « Aussie » !

Notre 1er contact avec l’Australie se passe à l’aéroport de Darwin, où nous dormirons à même le sol, dès notre arrivée ! Qui dit nouveau pays, dit également nouvelle monnaie : souhaitons la bienvenue, dans notre portefeuille, aux dollars australiens ($ AUD). Tiens, parlons dès maintenant d’un sujet qui fâche : le coût de la vie en Australie ! Trois à quatre fois plus chère que l’Asie, wouah ça fait mal… Mais heureusement, nous étions préparés ! Vous verrez d’ailleurs dans les articles qui viennent comment avec les bonnes astuces d’Audrey, nous réussirons à économiser un peu plus de 400 € sur nos prévisions d’avant-départ…

Direction l’agence de location

Notre roadtrip australien, nous le partagerons avec nos amis Mathilde et Samuel, une  belle rencontre faite à la frontière Thaïlande – Laos ! Si vous suivez nos articles, vous les connaissez déjà, on passe donc les présentations…

Le lendemain matin de notre arrivée à l’aéroport, nous appelons un taxi pour rejoindre l’agence de location Britz (29 $ AUD soit 20 € pour 9 kms, on se croirait presque revenu en France…) ! Le rendez-vous est pris à 10h pour récupérer notre van, en chemin nous sommes donc tout excités ! De la paperasse et une vidéo de présentation nous attendent dès notre arrivée… Mais, mauvaise nouvelle, nous ne pourrons récupérer les clefs de notre véhicule qu’en fin de journée, le temps pour les mécanos de changer les pneus et le parebrise de notre van…

Tant pis, nous prenons notre mal en patience, direction le centre-ville de Darwin ! Quelques courses au Coles, le supermarché le moins cher du pays afin de savourer notre 1er jambon-beurre depuis bien longtemps… Nous en profitons également d’une super offre faite par le vendeur d’une boutique d’informatique : – 50% sur le modem internet Telstra soit 64 $ AUD avec 5 Giga de connexion inclus… La bonne affaire qui nous permettra de rester connecter régulièrement durant une bonne partie de notre séjour !

IMG_4818

Bienvenue au Coles !

DSC_0026_1

On trouve vraiment de tout chez Coles…

La fin de journée approche, c’est donc le moment de récupérer notre nouveau joujou : le campervan Britz 4 personnes ! En l’espace de 23 jours, nous allons parcourir pas loin de 7000 kms à bord de ce véhicule, autant vous dire que nous avions hâte de monter à bord de notre nouvelle maison roulante !

DSC_1822

Notre campervan !

La capitale du Nord, Darwin

Seule capitale tropicale d’Australie, Darwin est une ville nouvelle, prospère et totalement cosmopolite. Le climat tropical et l’ambiance détendue sont ses 2 principaux atouts. Bref, vous l’aurez compris, Darwin est la ville idéale pour une 1ère approche avec l’Australie !

La 1ère nuit, nous la passons en plein cœur de la ville sur un parking totalement gratuit et autorisé. Bien évidemment, pas de douche, ni de toilettes… Mais clin d’œil du destin, nous nous retrouvons nez-à-nez avec une salle de sport !

DSC_0019

La 1ère nuit à bord de notre van !

Le lendemain matin, direction le Wave Lagoon, une plage artificielle très prisée des australiens, le week-end notamment ! Recouverte de sable, avec piscine d’eau de mer filtrée pour bloquer les méduses… Bref, l’endroit parfait pour se rafraichir et se détendre avant de prendre la route direction notre tout 1er parc national australien : le Kakadu National Park.

Les beautés du parc national de Kakadu

Bien plus qu’un simple parc national, le Kakadu illustre le lien essentiel entre le peuple aborigène et l’Australie. D’une superficie impressionnante de 20 000 kms2 (presque 200 kms du nord au sud et 100 km d’ouest en est), il abrite un écosystème qui vaut le déplacement. Le Kakadu est ainsi constitué à plus de 80 % de savanes et de forêts et renferme plus de 1 000 espèces végétales (dont la plupart sont toujours utilisés par les Aborigènes pour l’alimentation et la médecine) ainsi que 60 espèces de mammifères, 280 espèces d’oiseaux, 120 espèces répertoriées de reptiles et 25 espèces de grenouilles. Mais la spécialité du parc est le crocodile, un animal très dangereux qui fréquente les eaux douces et salées du parc.

Après plus de 200 kms de route depuis Darwin, et le passage du Point Information Center pour y glaner toutes les informations nécessaires pour optimiser nos 3 jours dans le parc (25 $ AUD l’entrée par personne), notre 1er arrêt se fera au Mamukala, un point de vue renommé sur les oiseaux ainsi que les mangroves.

IMG_4828

Notre 1er contact avec la faune australienne

Arrêt suivant : le lac de Jabiru ! C’est le moment que nous choisissons pour déjeuner et s’initier à l’une des spécialités locales : le barbecue ! Gratuit, libre d’accès et totalement facile d’utilisation, nous prendrons un malin plaisir, pendant ces 3 semaines et demi de van, à venir griller nos saucisses de bœuf ou de kangourou sur cette plancha géante ! Au-delà d’adopter l’esprit australien, c’est aussi l’occasion de faire des rencontres surprenantes 😉

DSC_1785

Le 1er barbec’… et pas le dernier !

Nous passerons la nuit dans le parc, au camping de Muirella Park ! Le système australien est très surprenant… Ici, pas de réception ! Nous payons 40 $ AUD la nuit pour 4 personnes et déposons cette somme dans une sorte de boite aux lettres à l’intérieur même du camping. Nous récupérons un petit papier que nous déposons ensuite sur le parebrise de notre véhicule… En cas de contrôle d’un ranger de bon matin, nous sommes couverts ! Les australiens fonctionnent beaucoup sur le respect, mais en cas de délit, les amendes peuvent vite être très très salées…  

Le lendemain matin, c’est une découverte de la culture aborigène qui nous attend ! Dans un 1er temps, direction les fameuses falaises de Nourlangie où sont dessinées â même les pierres rouges de nombreuses peintures aborigènes rupestres, certaines datant même d’il y a 20 000 ans. L’étape suivante est le centre culturel aborigène de Warradjan, qui donne tout un tas d’informations sur la culture aborigène. Nous y apprenons notamment l’importance qu’ils accordent à conserver leur propre langage. Les techniques de pêche ainsi que le culte du feu sont également clairement expliquées…

IMG_4848

Une célèbre peinture aborigène

IMG_4861

Une pose devant les falaises

Nous continuons notre découverte du parc, direction cette fois-ci les Yellow Water et les Jim Jim Billabongs ! Ce sont des zones marécageuses et des trous d’eau, réputées pour être infestées d’impressionnants crocodiles, parfois long de 6 mètres ! Des excursions en bateau nous sont proposées pour admirer le fameux jumping : le bond du crocodile hors de l’eau pour venir arracher la viande qu’on lui appâte sous le nez !  C’est tentant, mais on refuse… Nous nous baladons au cœur des marécages, entourés par de nombreuses grilles en métal, censées nous protéger d’une attaque éventuelle de la bête ! Nous verrons une très jolie flore et quelques oiseaux, mais malheureusement, pas de crocodile pour cette fois…

IMG_4875

Attention crocodiles !!!

IMG_4888

Le célèbre bateau à crocodiles !

Dernière journée dans le parc, nous partons de bon matin pour la randonnée de Yurmikmik ! Longue de 5 kms, le point de vue au sommet est vraiment sympa mais, pour cause de saison sèche, les cascades et rivières ne seront pas de la partie et rendront cette grande balade un peu frustrante…

IMG_4913

Un joli point de vue sur la nature australienne !

On reporte notre motivation sur la dernière étape du parc : Gunlom ! Pour y accéder en van, attention, il faut bien s’accrocher ! Un chemin de terre de 40 kms avec des trous immenses et des cailloux pointus… Au volant, nous ne faisions pas les malins ! Risqué, d’autant plus lorsque l’on sait que notre véhicule n’est pas assuré sur ce genre de piste ! Mais le spectacle de la piscine naturelle de Gunlom au cœur des falaises vaut clairement le déplacement 😉

IMG_4923

Petite baignade au coeur des falaises…

Les gorges de Katherine

Après une nuit au camping de Pine Creek et une bonne partie de la soirée à nettoyer notre van de fond en comble pour y retirer toute la poussière absorbée dans le parc, nous reprenons la route, direction la ville de Katherine.

Au menu de la matinée : la « loop » de Barrawei, une randonnée de 3,7 kms facilement parcourue en une heure à peine. Le principal attrait de cette balade, qui débute par une courte montée escarpée, est qu’elle offre un magnifique panorama sur la rivière Katherine.

IMG_4955

Jolie vue…

L’après-midi est réservé à l’une des attractions de la région : la descente des gorges de Katherine en canoë ! Les réservations sont obligatoires et bien souvent, de nombreux jours avant… Le spectacle au bord de l’eau est tout simplement splendide !

En l’espace de 4 heures et en accélérant le coup de pagaie, nous aurons réussi à parcourir 3 gorges et rejoindre une piscine naturelle de toute beauté ! Une vraie performance nous diront les locaux 😉

DCIM100GOPRO

La piscine naturelle

Notre gorge préférée ? De toute évidence, la 2nde ! Mais attention, les crocodiles rodent en masse dans les eaux de cette rivière… Excités par l’idée de voir notre 1er crocodile mais inquiets par les dizaines de pancartes vues en chemin, alors même que nous sommes à quelques centimètres de l’eau, à bord de notre canoë…. A défaut des crocodiles, nous verrons autour des gorges nos 1ers kangourous : des petits wallabis ! Comme un rêve d’enfant que de pouvoir s’approcher de ce magnifique animal, et de l’admirer s’éloigner de nous en bondissant fièrement sur ses 2 pattes !

IMG_4943

2 wallabies en totale liberté !!!

Notre première semaine en Australie prend fin avec la rencontre de cet animal, fierté de tout un pays ! Plus de 1000 kms au compteur pour ces 7 premiers jours qui auront été l’occasion de nous familiariser avec une faune et une flore d’une incroyable richesse ! La prochaine étape nous conduira plus au sud, direction le parc national de Kununura… Ne manquez pas notre futur article, vous découvrirez comment nous nous sommes retrouvés nez-à-nez avec un paquet de crocodiles…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *