A la découverte du parc national de Khao Yai

IMG_1507

Samedi 10 janvier : après 4 jours très intenses passés à Bangkok, nous prenons le train pour nous diriger vers le nord-est de la Thaïlande et partir à la découverte du parc national de Khao Yai. Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, il s’agit d’un des plus grands parcs d’Asie (80 kilomètres en longueur, c’est juste énorme !). Près de 70 espèces de mammifères y sont recensées et toutes vivent en liberté !

Approximativement 250 éléphants sauvages vivent dans le parc, ainsi que des cerfs, des ours, des cochons sauvages, des léopards, des tigres, des singes macaques et gibbons. Le nombre d’espèces d’oiseaux est d’environ 300. Enfin, les forêts du parc abritent plusieurs espèces d’araignées, de fourmis et de serpents (dont certains cobras royaux).

Bref, vous comprenez donc pourquoi nous étions tout excites et très impatients lorsque nous sommes arrivés, après 4h de train, à la gare de Pak Chong.  Bonne nouvelle : un pickup nous attend et nous conduit directement à notre guesthouse,  situé quelques kilomètres plus loin. Après de nombreuses recherches sur internet, notre choix s’est porté sur la Greenleaf Guesthouse. Nous avons eu le plaisir d’être hébergés durant 3 nuits dans un charmant petit bungalow tout en bois et bonne nouvelle, la cuisine s’est avérée être délicieuse ! Bref, le top pour recharger les batteries et partir dès le lendemain matin 8h direction le parc national.

La Greenleaf Guesthouse dispose de ses propres guides et, comme vous pourrez le lire plus bas dans notre toute nouvelle rubrique « infos utiles », nous avons opté pour la formule complète d’une journée et demie. Et nous ne l’avons pas regretté…

C’est parti, direction le parc national !

Ca tente quelqu’un un bon petit bain ?

Nous embarquons donc dans le pickup avec notre guide, ainsi qu’un sympathique couple de français, un australien avide de sensations fortes et trois allemandes sacrément téméraires ! Sitôt les portes du parc franchies, nous commençons l’ascension du parc (qui fait plus de 1300m de hauteur !) et surprise… Nous faisons la connaissance de dizaines de macaques qui attendent sagement sur le bord de la route leur aliment favori : la banane !

DSC_0565

Règle 1 : Ne jamais rien laisser traîner !

En continuant l’ascension, chose encore plus rare, nous découvrons, niché dans les arbres, une famille de gibbons. Notre guide en profite pour sortir sa jumelle et nous explique le mode de vie de cet animal qui se fait de plus en plus rare.

IMG_1436

Une vraie pelluche !

Avant de partir « trekker » dans la jungle, nous nous équipons de surchaussettes ! Sexy et surtout très efficace, notamment contre les nombreuses sangsues et tiques présents dans le parc et qui ne veulent d’une chose : pomper notre sang ! Grrr…

IMG_1405

Vous ne trouvez pas qu’on est beau avec nos grandes chaussettes ?

Notre trekking dans la foret durera un peu plus de deux heures, c’est assez facilement que nous suivons notre guide mais le regard attentif, pour observer toutes sortes d’éléments vivants, dans les airs comme au sol… Ouf, ce jour-là, nous n’avons pas croisé de serpents ! Mais quelle beauté, des paysages à couper le souffle, une flore totalement naturelle…

La vie parisienne nous semble très lointaine à ce moment-là,

nous savons que nous vivons des moments rares et magnifiques…

DSC_0621

Audrey au naturelle !

Apres une pause déjeunée bien méritée, notre petit groupe remonte dans le pickup direction la cascade de Heo Suwat, située quelques kilomètres plus loin. Cette cascade est mondialement connue pour avoir été le lieu d’une des scènes du film « La Plage » avec Leonardo Di Caprio, version jeune et sexy 😉 Même sans mister Di Capri, la cascade vaut le coup d’œil en tout cas. En témoigne ces quelques clichés…

IMG_1519

La vue d’en bas

IMG_1561

La vue d’en haut

En fin d’après-midi, nous sommes remontés dans notre pickup, et le guide nous a emmenés sur une route où il n’est pas rare de pouvoir apercevoir un éléphant sortir de la jungle… Nous étions prévenus, aucune garantie d’en voir, mais nous allons essayer ! Apres 1h30 à circuler dans le parc, un peu déçu, nous capitulons, nous ne verrons pas d’éléphant ce jour-là …

Apres une grasse mat’ bien méritée, nous repartons le lendemain après-midi pour la 2nde étape de notre aventure a Khao Yai. Quelques minutes après être monté dans le pickup, notre guide s’arrête au bord d’une route, se dirige vers un arbre situé deux mètres plus loin et attrape un serpent Nous descendons du véhicule et le serpent passe de main en main… Heureusement, il est tout petit et assez inoffensif !

DSC_0713

Mignon, n’est ce pas ?

Nous nous dirigeons ensuite vers une piscine naturelle ou nous faisons cette fois ci la connaissance de plusieurs grosses araignées Ni une ni deux, Audrey bondit et se cache derrière moi… Grrrr, elle en a froid dans le dos et le guide, joueur, s’en rend bien compte 😉

IMG_1576

Voilà la petite bête !

Nous rejoignons ensuite une cave où nous descendons a une petite dizaine de mètres sous-sol et la… nous côtoyons (le mot n’est pas exagéré) des centaines et des centaines de chauve-souris ! Ces animaux, finalement assez méconnus, ne semblent pas du tout effrayants ! Au contraire de ce que nous allons croiser quelques mètres plus loin, toujours dans la cave… Un scolopendre géant, que le guide attrape tant bien que mal et dépose sur Audrey … Qui garde son froid et son sourire !

DSC_0722

Fastoche !!

DSC_0724

Humm….

Juste après, nous découvrons l’Aragog, une araignée que les amateurs d’Harry Potter auront reconnue ! Quelle drôle de sensation de l’avoir en main…

IMG_1613

Comme si de rien n’était, ou presque…

IMG_1609

L’aragog

La journée n’étant pas terminée, nous quittons la cave et ses adorables habitants pour assister à un spectacle pour le moins surprenant : chaque soir, vers 18h, au moment du coucher du soleil, ce sont plus de 2 millions de chauve-souris qui sortent de leurs grottes et qui s’envolent groupés juste au-dessus de votre tète. Un spectacle incroyable, à vivre au moins une fois dans sa vie !

DSC_0750

Le spectacle des chauve-souris !

IMG_1645

Sur un rythme endiablé

Notre séjour à Khao Yai prend fin, plein de souvenirs et de rencontres incroyables avec les animaux, nous quittons notre guesthouse pour rejoindre la gare. Notre prochaine destination : Ayutthaya, l’ancienne capitale thaï !!!

 

INFOS UTILES :
  • Le parc national de Khao Yai se situe à 175 kilomètres au nord-est de Bangkok.
  • Transports : Pour s’y rendre depuis Bangkok, le moyen le plus simple est de prendre un train pour Pak Chong. Les trains partent de la gare centrale de Bangkok, et il vous faut compter environ 4 heures et 132 bath par personne pour une classe II (45 bath pour une classe III). L’avantage avec une classe II est la possibilité de réserver la veille ou quelques jours avant votre trajet.
  • LogementGreenleaf Guesthouse : Nous avions vu pas mal d’avis très positifs sur le net et avons donc décidé de dormir là-bas, mais aussi de passer par eux pour les treks. Nous avons eu le droit à un charmant petit bungalow, sommaire mais très propre. Attention, eau froide uniquement, ca pique le matin ! Prix de la chambre double : 300 bath la nuit. La guesthouse a également son propre restaurant et c’est vraiment délicieux, cuisine faite maison et vraiment pas chère.
  • Trek de la Greenleaf Guesthouse : 
    • La demi-journée : visite des caves sous terraines, baignade dans les sources et observation de chauve-souris a la tombée de la nuit. En-cas offerts. Prix par personne : 500 bath
    • La journée complète : trek dans la jungle avec un guide anglophone (3,3 kms), repas offert, visite de la cascade Heo Suwat, ballade dans le parc en pickup à la recherche des éléphants. Prix par personne : 1300 bath (pas besoin du coup de payer les 400 bath d’entrée du parc).
    • En optant pour les deux formules, nous avons payes 1500 bath chacun.
  • PratiqueEn réservant les treks à la Greenleaf, les responsables sont venus nous chercher et nous ont redéposé à la gare de Pak Chong en pickup, c’est sympa et fortement utile étant donne que la guesthouse est située a quelques kilomètres de la gare !

5 Comments on “A la découverte du parc national de Khao Yai

  1. Je croyais que Audrey était, comme sa mère, arachnophobe !. Bel exploit dans ces conditions que de tripatouiller ces bestioles.
    Pouvoir faire de telles visites est une formidable opportunité puisque ce n’est malheureusement jamais proposé dans les voyages organisés par les tours opérateurs. Et va falloir vous faire greffer de la mémoire supplémentaire pour engranger tous ces souvenirs puisque vous en êtes qu’au début.
    Bises à tous les deux

    • Et si Tonton, je suis bien comme ma mère arachnophobe ! Mais je me suis dit qu’on a qu’une seule vie, alors je me suis lancée… A mon retour, peut être que je n’aurai plus peur de ces petites bêtes ! On voit en effet plein de belles choses tous les jours, heureusement pour nous que les appareils photos existent :)

      Gros bisous, Audrey et Vincent.

  2. où se trouve la gare centrale de bangkok car il y a 3 gares merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *